Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



YAKHYA DIOP «YEKINI» CHAMPION DES CHAMPIONS : Un lutteur au destin hors du commun

Depuis l’apparition de la lutte avec frappe au Sénégal par le biais de Maurice Jacquin, de 1927 à nos jours, la lutte a connu quelques champions d’exception. On peut les compter sur les doigts des mains. Fodé Doussouba, Médoune Khoulé, Cheikh Mbaba Sow, Abdourahmane Ndiaye «Falang», Barabara dit Professeur, Falaye Baldé, Double Less, Mohamed Ndiaye « Robert Diouf », Mbaye Gueye, Manga 2, Moustapha Guèye, et Mohamed Ndao «Tyson» étaient considérés comme les plus grands lutteurs sénégalais de l’histoire. Parmi eux, personne ne peut revendiquer une certaine invincibilité face au champion des champions, Yakhya Diop «Yékini» qui, en 14 ans de carrière, n’a encore eu le moindre revers. Vingt sorties sanctionnées par dix-neuf victoires pour cette légende vivante.



YAKHYA DIOP «YEKINI» CHAMPION DES CHAMPIONS : Un lutteur au destin hors du commun
Plus rien ne permet de dire que Yakhya Diop Yékini sera battu, un jour, dans la lutte sénégalaise avec frappe. De sa première sortie, en 1998, contre Kadd-gui, à son triomphe de dimanche dernier aux dépens de Serigne Ousmane Dia «Bombardier», l’enfant de Bassoul n’a quasiment jamais été inquiété, même s’il a vécu des combats tout de même difficiles...

Sa vie est digne d'une histoire que le Sénégal seul sait si bien écrire. Grand lutteur, Yakhya Diop «Yékini» a remporté en 13 ans de présence dans l’arène, 19 victoires en 20 combats. Il n’a concédé qu’un match nul face à Tapha Guèye. Toutes les qualificatifs et superlatifs lui ont été donnés. Reste à lui décerner ce titre de légende vivante de la lutte sénégalaise. Lui-même n’a-t-il pas dit qu’il «peut y avoir plusieurs grands champions sur une génération, mais un seul champion d’exception sur une ou plusieurs générations» ? Ce champion d’exception, c’est assurément le chef de file de l’écurie Ndakaru. Légende de la lutte, Yakhya Diop «Yékini» doit aujourd’hui sa célébrité mondiale autant par ses victoires sportives que par ses prouesses techniques.

Au-delà de ses exploits qui ont marqué toute une génération, il a également influencé la lutte sénégalaise. Son combat de dimanche dernier contre Serigne Ousmane Dia «Bombardier» a encore éclairé les amateurs, le monde de lutte, sur ses innombrables qualités techniques. Aujourd’hui on ne peut pas ne pas rendre hommage à cet homme, ce grand champion qui a battu ses aînés, sa génération et ses cadets «Gris-Bordeaux» et Serigne Ousmane Dia «Bombardier», en attendant les autres Balla Gaye 2, Lac de Guiers 2 . Ce champion légendaire, celui qui n'a jamais eu peur de ses adversaires, mais également de ses paroles, celui qui a remporté 19 victoires sur les 20 combats disputés dans sa carrière est unanimement salué comme le plus grand lutteur de l'époque moderne, qui n'a pas seulement transformé son propre sport, mais le statut social des lutteurs. Yakhya Diop «Yékini» domine encore la lutte sénégalaise. Reconnu aujourd’hui comme le lutteur qui a marqué toutes les générations, et sans aucun doute l'un des sportifs les plus populaires de tous les temps, il a incontestablement mérité le titre de «Roi des Arènes», de meilleur lutteur du cinquantenaire, mais aussi de légende vivante de la lutte sénégalaise pour avoir fait honneur à l’arène.

Il faut dire que le champion est un sportif hors du commun, aussi fort et vivant que l'homme lui-même, un objet phénoménal qui reflète toute la portée de ses nombreux exploits. Puissant, courageux, technique, créatif et d'une énergie fascinante, à l'image de son extraordinaire talent, «Yékini» est aujourd’hui le lutteur le plus complet de toutes les générations confondues.

Il est vrai que le sport dans toutes ses composantes et disciplines a ses légendes, ses héros de muscles et d’agilité, de rapidité ou d’endurance. Mais la lutte a sa légende, Yakhya Diop «Yékini». Un lutteur au destin hors du commun. Vedette incontestée des arènes, il est aussi le plus grand de tous les temps, qui exprime la puissance du sportif autant que la dimension du mythe. «Yékini», c’est aussi cet homme à l’ego surdimensionné, façonné comme un produit de consommation moderne, qui met sa gloire personnelle au service des causes qu'il veut défendre et crie haut et fort ses convictions.


Mbaye Jacques DIOP
source Le Populaire

Mardi 4 Janvier 2011




1.Posté par PAOS Koto le 05/01/2011 00:10


Hommage à Mohamed Ndiaye Robert DIOUF.

Il a posé dimanche un acte de sagesse et de portée sociale.

2.Posté par NDIAYE le 05/01/2011 12:38
YAHYA DIOP THE BEST SUR TOUS LES PLANS

3.Posté par manla le 05/01/2011 13:12
nitt sou yaro dara dou ko diomb lolou mo né si yékini.Machallah tu es l'Empereur des arénes et personne ny peut rien .Continues comme ca education rek moye nitt et je reconnais en toi un vrai talibé cheikh .Merci et chapeau

4.Posté par modou le 05/01/2011 15:43
Mâ ChâAllah

5.Posté par diom le 27/09/2011 12:43
yay bari diom.ak foula ak fayda yay gor.té diambar kén dou yaw.kou bagne ngor tam yalla di taw tool lam nga bagne- bagne- bagne mouy wathiathiathie.^^^soul kér douko téré fégne^^.yakhya laisse lé parlé rék.na gneup far gnou far ak yalla.sa nonou démbou dé sa wayou téy ay pékhèma diouboul.kou dém ba sone kay beug yakhya diop yékini l"empereur des arénes par force boula nékhoul ya kham

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Septembre 2014 - 20:21 Récits douloureux de Sénégalais du Maroc








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés