Référence multimedia du sénégal
.
Google

’’Wade veut régler le problème de sa succession’’

Article Lu 1375 fois

La décision prise par "Rewmi" de geler sa participation au Front "Siggil Sénégal" et de retrouver la grande famille libérale n’a pas plu au Mouvement pour le socialisme et l’unité (Msu). Le Secrétariat politique permanent du Msu réunit le 30 juillet dernier ’’est convaincu que cette nouvelle initiative de Wade révèle, au grand jour, son inquiétude face à la décision de l’opposition d’organiser des assises nationales avec ou sans lui’’.



’’Wade veut régler le problème de sa succession’’
Mais aussi de ’’l’échec de sa tentative de tester son parti et l’opinion publique sur la possibilité de promouvoir le leadership de son fils sur l’échiquier politique national’’. Une tentative décriée, selon les camarades de Massène Niang, ’’par tout le monde, particulièrement par son propre parti où les ténors n’ont, jusqu’à présent, aucune réaction positive par rapport à cette demande’’.

Pour le Msu : ’’le show télévisé de l’autre soir, qui est encore une violation flagrante des principes républicains, le conforte dans ses inquiétudes devant l’empressement injustifié de Wade de régler le problème de sa succession’’.

Cet empressement, souligne le Secrétariat politique permanent, ’’est révélé aussi par sa nouvelle stratégie entamée, après l’échec de la génération du concret, qui consiste à faire appel à Idrissa Seck pour une recomposition du Pds nouvelle formule avec la "Génération du concret", "Rewmi" et les inconditionnels de Wade afin de sauver le clan libéral avant le crash qui s’annonce inéluctablement’’.

A cet effet, le Msu rappelle à ’’Rewmi’ que ’’le triste diagnostic que nous avons établi ensemble à la création du Front "Siggil Sénégal" est toujours d’actualité et même plus sombre actuellement’’. Et, compte tenu des faits vécus depuis 2000, Massène Niang et ses amis pensent pouvoir ’’affirmer indéniablement que le régime de Wade actuel ou remanié ne sera jamais capable de régler les problèmes qui assaillent actuellement le peuple sénégalais dans toutes ses composantes’’.

Et relativement au Front "Siggil Sénégal", ’’le Msu est convaincu que l’antidote de cette nouvelle stratégie de succession antidémocratique de Wade est la poursuite de l’organisation des assises nationales sans Wade’’. Mais aussi la poursuite des ’’rencontres avec les organisations des secteurs et activités de toute la Nation’’, l’établissement d’un ’’timing définitif pour sa réalisation afin de sensibiliser et mobiliser le peuple qui seul peut compromettre la diversion de Wade et faire échouer tous les complots antidémocratiques’’.


D. S. N.
Source: Le Soleil

Article Lu 1375 fois

Jeudi 2 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State