Référence multimedia du sénégal
.
Google

Wade s’attaque à son principal défaut : le président veut faire oublier ses crimes contre la bonne gouvernance

Article Lu 1748 fois

XIBAR.NET (Dakar, 27 Janvier 2010) - Le président Wade qui se soucie de lutte contre la corruption et la concussion. Un numéro, de plus, pour faire oublier ses frasques qui ont fini de ruiner l’économie du Sénégal.



Wade s’attaque à son principal défaut : le président veut faire oublier ses crimes contre la bonne gouvernance
Le président Wade n’écarte pas de doter la commission nationale de lutte contre la corruption et la concussion d’un pouvoir d’auto-saisine. Une diversion, parce que, d’abord, il a tenu au collet cette structure, pour avoir accordé des faveurs financières à tout son staff : du directeur à la secrétaire.

Wade a corrompu ceux qui étaient censés lutter contre ce fléau des temps modernes. C’est lui, également, qui distribue des enveloppes mensuelles aux gouverneurs, préfets et sous-préfets, jusqu’au chef de quartiers et imams, dans l’intension d’un hold-up électoral. Il fait autant avec les magistrats. Il réclame des ristournes aux directeurs de sociétés nationales, particulièrement à celui de la Loterie nationale sénégalaise (Lonase), Baïla Wane.

C’est encore le président Wade qui contourne le trésor pour encaisser et convoyer, en lieu et place des institutions financières spécialisées, des fonds. Il l’avait avoué lors du vol de plusieurs millions dont il a été victime à Paris, de la part de son entourage.

Le président Wade qui avait remis en mains propres près de cent millions de nos francs à un fonctionnaire international, dans l’intention de le soudoyer, prétend maintenant combattre la corruption. C’est une manière de détourner l’attention sur les ponctions lombaires qu’il effectue sur l’économie sénégalaise, qu’il pille avec sa famille : sa femme et sa fille ont profité de sa position de président pour monter des sociétés à l’étranger. Son fils a dilapidé l’argent du contribuable dans sa gestion de l’Anoci et continue, en tant que ministre d’État des départements les plus juteux du gouvernement. Le président Wade prétend renforcer les mesures pour lutter contre la corruption : c’est le voleur qui crie au voleur !

La Redaction

Article Lu 1748 fois

Mercredi 27 Janvier 2010





1.Posté par boytown le 27/01/2010 12:10
Non Pa bi daal waat ne ni politique rek c pas possible, Laye wade démal waay doyal naniou.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State