Référence multimedia du sénégal
.
Google

Wade met en garde contre la vente des terres à des investisseurs

Article Lu 1383 fois


Wade met en garde contre la vente des terres à des investisseurs
Le président Abdoulaye Wade a mis en garde, mardi à Dakar, les élus locaux contre la vente des terres à des investisseurs impliqués dans la mise en œuvre de la Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance (GOANA).



‘’Pour les investisseurs qui viennent investir au Sénégal, qu’ils travaillent en toute confiance avec les communautés rurales. Encore une fois, nous ne vendons pas les terres’’, a déclaré M. Wade lors de la cérémonie de lancement des ‘’Cahiers de l’investisseur GOANA’’, un guide à l’intention des investisseurs, sénégalais et étrangers, du secteur agricole.

‘’Les terres sont à la disposition des communautés rurales. Nous les avons confiées aux communautés rurales qui ne peuvent pas tout faire avec les investisseurs’’, a ajouté le président de la République.

Il a appelé les gouverneurs des régions, présents à cette rencontre, à veiller au respect de l’utilisation du matériel mis à la disposition des producteurs par l’Etat.

‘’Ils (les gouverneurs) auront à aider la réalisation des projets, d’abord à aider les investisseurs à trouver des terres comme cela est convenu, avec les communautés rurales. Et ensuite, veiller au respect des règles de l’utilisation du matériel que nous donnons au secteur agricole, les engrais, les semences…’’

‘’J’exhorte, a-t-il dit, les grands investisseurs sénégalais et étrangers à appuyer les petits producteurs le long de la chaîne de production et à être des investisseurs citoyens.’’

‘’Les investisseurs GOANA devront être des modèles et des pionniers de l’investissement socialement responsable qui mériterait, dans un contexte national et international difficile, d’être généralisé à tous les autres secteurs prioritaires d’investissement identifiés dans le cadre de la stratégie de croissance accélérée (SCA)’’.

Plusieurs investisseurs privés --- l’homme d’affaires sénégalais Serigne Mboup, le patron de la SOCAS (industrie agroalimentaire locale), Donald Baron et un ressortissant chinois --- ont manifesté leur intérêt pour la GOANA devant le président de la République et des membres du gouvernement.

Engagée dans la mise en œuvre de ce projet, la SOCAS cultive du maïs sur 1.250 hectares dans la Vallée (nord), a annoncé M. Baron.

Lancé le 18 avril dernier, le programme de la GOANA vise à atteindre, à court et moyen termes, 500.000 T en production locale de riz. Ses autres objectifs sont : 2 millions de tonnes de maïs, 3 millions de tonnes de manioc, deux millions de tonnes pour les autres céréales tels que le mil, le sorgho, le fonio, une production de 400 millions de litres de lait et 43.500 tonnes.

Les besoins financiers de la GOANA sont évalués à 344 milliards de francs CFA, selon le ministère de l’Agriculture.


Article Lu 1383 fois

Mercredi 23 Juillet 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State