Référence multimedia du sénégal
.
Google

Wade justifie son soutien à la junte guinéenne:Ce n'est pas un coup d'Etat

Article Lu 1812 fois

La visite tant attendue du Président sénégalais aux nouvelles autorités guinéennes s’est déroulée en deux tours d’horloge. Le temps que Me Wade leur réaffirme son soutien et celui de la France avec, au détour, une bravade nette à l’encontre de ses pairs de la Cedeao.



Wade justifie son soutien à la junte guinéenne:Ce n'est pas un coup d'Etat
Deux heures d’horloge, de 19 à 21 heures, c’est le temps de charge que le Président Abdoulaye Wade aura passé à Conakry, mercredi dernier. Deux heures d’entretien en tête à tête avec le capitaine Moussa Dadis Camara et le Premier ministre Kabinet Komara qui lui ont permis de réaffirmer son soutien à la junte guinéenne parvenue au pouvoir après le décès de Lansana Conté. Cet appui qui se veut critique au vu des perspectives politiques envisagées, notamment, la remise du pouvoir aux civils à brève échéance, s’écarte des positions de principe défendues par l’Union africaine, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et les Etats-Unis, demandant tous, un retour immédiat à l’ordre constitutionnel. Selon des informations de sources diplomatiques recueillies dans l’après-midi d’hier, c’est justement contre cet «ordre constitutionnel» que le Président Wade s’est élevé en confiant qu’il ne voit pas pourquoi Aboubacar Somparé (Ndlr : président de l’Assemblée nationale et présumé dauphin constitutionnel de Conté) serait plus habilité que Moussa Dadis Camara à assurer la transition politique en Guinée. Une manière comme une autre de considérer la Constitution guinéenne comme un instrument inopérant et inadapté aux exigences de la situation provoquée par la brusque vacance du pouvoir.

Selon la radio dakaroise Convergences Fm, Me Wade a dit sa conviction qu’il n’y a point eu de coup d’Etat militaire car, le pouvoir était effectivement dans la rue aussitôt annoncé la mort du Président Lansana Conté.

Néanmoins, le numéro un sénégalais, qui a également rapporté aux autorités de Conakry le soutien de la France après le passage d’Alain Joyandet, a exhorté la junte à conduire une bonne transition démocratique et à s’en tenir aux promesses fermes données à une communauté internationale décidée à lui mettre des bâtons dans les roues.

Profitant de son passage à Conakry, Me Abdoulaye Wade a pour la première fois réagi à l’intention annoncée de la Cedeao, de condamner ses soutiens répétés aux régimes militaires naissants en Afrique. Selon nos informations, il a indiqué que les «gesticulations» de ses pairs communautaires ne l’émeuvent point. Promu «star» du Sommet qui s’ouvre aujourd’hui à Abuja, le Président sénégalais, à moins d’une décision de dernière minute, ne sera pas présent dans la capitale nigériane (où se tient aujourd’hui la réunion des ministres des Affaires étrangères et le sommet des chefs d’Etat, ce samedi). Une absence qui lui permettrait d’éviter un procès par ses pairs, et donc, l’humiliation, car ce serait un précédent incontestable en Afrique. De toutes les façons, la Guinée est bien partie pour être suspendue de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest.
La presse locale qui attendait beaucoup de ces entretiens de Me Wade avec le nouvel exécutif guinéen est repartie déçue de l’opacité organisée pour la circonstance. Moins ou plus que la colonie sénégalaise à qui une audience, finalement annulée, avait été promise avec son président.

Source: Le Quotidien

Article Lu 1812 fois

Vendredi 9 Janvier 2009





1.Posté par jacques faye le 09/01/2009 16:23
Le Président WADE a parfaitement raison car le pouvoir n’était entre les mains de personne et la rue pouvait s’en emparer et installer ce pays dans une spirale de violence regrettable. Les patriotes sénégalais félicitent le Président WADE pour son courage et sa grande vision. Ceux –là qui s’en prennent au Chef de l’Etat pour sa prise de position n’ont absolument pas compris et ils se rendront bientôt compte de leur immaturité politique.
Aujourd’hui, l’attitude la plus responsable est de soutenir la junte militaire et les accompagner à organiser le plus rapidement possible une élection libre et transparente et à laquelle ne participeront pas les soldats. C’est également le moment de saluer la hauteur du Capitane Dadis Camara qui a pris son courage entre les deux mais et s’engager à restituer le pouvoir dès que la situation sera revenue à la normale.


2.Posté par cire rasta le 09/01/2009 23:19
pauvre jacques serere bou dofnga yow tu ne vois pas qu'il cherche toujours à legitimer l'illegitime comme placer son fils à la tete du pays de maniere honteuse,un gordjiguene a la tete de notre cher senegal,pauvre ignorant et opportuniste?????????????

3.Posté par jack boer le 10/01/2009 13:17
24 HEURES CHRONO
A
L’ INSTITUT DIAMBAR


L’institut diambar est un centre qui forme de jeunes footballeurs.Il est basé au Sénégal, dans la région de Thiès, dans le département de Mbour, sis à Sally portudal.
Cette structure a comme fondateurs les anciens footballeurs Français Patrick Viéra et Bernard Lama. Le¨résident de ce centre est Saér Seck qui est d’ailleurs vice président du CNF (comité de normalisation du football). Monsieur Aliou Tall était le responsable de la sécurité de l’institut diambar .Sa durée de service dans cette entreprise est du 03 novembre 2003 au 05 novembre 2005.
Après 02 ans de bons et lotaux services, Monsieur tall a été licencié sans aucune justification de la part de ses employeurs. Dés lors, Mr Tall avait encagé une poursuite judiciaire contre l’institut diabase.
Le dossier était donc enrôlé au Tribunal du Travail de Thiès et programmé à l’audience de mise en état.

Après une longue procédure articulée par plusieurs renvois dus aux absences répétées de l’institut diambar, le Tribunal avait rendu sa décision.
A la date du 20 novembre 2006, par le jugement de défaut numéro 106 , le juge avait qualifié d’abusif le licenciement de Mr Tall et avait condamné à l’institut diambar à payer à Monsieur Tall la somme de 1 873 250 FCFA dont 700 000 FCFA à titre d’exécution provisoire.

Contre ce jugement sus dit, l’institut diambar avait relevé appel.Dans cette même mouvance, l’institut avait engagé un recours de défenses à exécution provisoire. A cette procédure, l’institut diambar avait comme défendeur Maître Mame Adama Gueye et Associés, contre Monsieur Aliou Tall qui assurait sa propre défense.
A la date du 09 mai 2007, la Cour d’appel de Dakar avait débouté l’institut diambar de sa demande en ordonnant la continuation des poursuites contre l’institut diambar.

Suite à cette décision de la Cour, l’institut diambar engagea un recours de référé sur difficulté aux audiences du Tribunal du Travail de Thiès. Institut diambar représenté par Maître Mame Adama Gueye contre Monsieur Aliou Tall lui-même.
A la date du 17 mai 2007, le Tribunal déboute l’institut diambar et ordonne la continuation des poursuites sans délais et sans nouveau référé. Dés lors, l’institut diambar était contraint de payer à Monsieur Aliou Tall cette fameuse somme de 700 000 FCFA

Contre le jugement de défaut numéro 106 prononcés contre lui en première instance l’institut avait relevé appel
Comme si toutes ces cuisantes défaites judiciaires ne lui suffisaient pas, l’institut diambar avait plaidé .En cette énième procédure, l’institut était représenté par Maître Adama Gueye et Associés contre Monsieur Aliou Tall qui comme toujours assurait sa propre défense.
A la date du 09 juillet 2008, suite à une longue et âpre bataille judiciaire,l’institut diambar était débouté .La Cour avait déclaré irrecevable l’appel que l’institut diambar avait relevé

Sans aucun gène, l’institut diambar avait introduit un second recours de référer sur difficulté
A la date du 13 novembre 2008, le Tribunal du Travail de Thiès avait rendu sa décision en ordonnant la continuation des poursuites sans délais et sans nouveau référé.

Delors l’institut diambar est contraint à verser à Monsieur Tall 1 173 250 FCFA .Il n’a aucun autre recours juridique.
Face à un homme aussi valeureux que Mr Tall,l’institut diambar n’avait acune chance de gagner
Ne savait t-il pas que Mr Tall est un pur produit de l’armée sénégalaise ?
Que cet homme est d’une grande force moral, d’une moralité sans faille, d’une perspicacité et d’une incorruptibilité inébranlable,
Que cet homme est aussi d’une intelligence très pointue et n’a peur de rien
Que cet homme est le prototype même de Jack Boer ’ 24 heures chrono.’
Que cet homme est un lion !
Ce lion que chante le grand LEOPOL S SENGHOR
Ce lion rouge de la savane et de la forêt
Ce lion qui a la capacité de traverser toute une jungle garnie de piéges mortels
Ce lion du Sénégal qui gagne !

Si l’institut diambar n’a pas déjà payer à Mr Tall, qu’il le fasse sans délais.Le dilatoire insensé ne le grandit pas !
S’il n’a pas assez d’argent pour payer Mr Tall, il n’a qu à faire sa repentance et faire une demande de grâce envers Monsieur Aliou Tall.
De mon coté,en tant que grand fan du foot ,je lance un vibrant appel au Président de la FIFA, Monsieur Blatte,au Ministre des sports Mr Bacar Dia ,aux Messieurs Diagna Ndiaye ,Maître ELhaj Diouf , Mbaye Diouf Dia ,Augustin Sénghor, Amsata Fall, Elhaj Ousseynou Diouf et à toute autre personne de bonne volonté ,d’intervenir très rapidement en payant à Monsieur Tall la somme de 1 173 250fcfa.que lui doit l’institut diambar.se serait là une belle façon de préserver l’honneur du football.
.



JACK BOER




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State