Référence multimedia du sénégal
.
Google

Wade favorise « l’invasion des étrangers »: Les industriels sur le sentier de guerre

Article Lu 11980 fois

XIBAR.NET (Dakar, 17 Octobre 2009) Si l’indépendance d’un pays se traduit par le contrôle de ses entrepreneurs sur l’économie, force est d’avouer que le régime libéral s’écarte de ce cap. Pis, Abdoulaye Wade fait recoloniser le Sénégal.



Wade favorise « l’invasion des étrangers »: Les industriels sur le sentier de guerre
Pour lancer leur économie, bien des pays sont passés par la nationalisation des entreprises. Le « père » de la nation sénégalaise avait ouvert cette voie pour son pays. Son successeur Abdou Diouf prêchera même « moins d’État et mieux d’État » dans les secteurs économiques, au profit des entrepreneurs sénégalais. Mais, le nouveau régime libéral rame à contre-courant de cette direction, qui garantit l’indépendance du pays. « (…) tous les grands chantiers (du secteur des Btp, Ndlr) sont détenus par des entrepreneurs étrangers qui amènent leurs ouvriers et leurs manœuvres, alors que beaucoup de ces travaux peuvent être exécutés par les Sénégalais ». Le constat est du vice-président du Syndicat national du bâtiment et des travaux publics (Snbtp), Khadim Ndiaye. Il l’a fait à l’occasion de la visite de « courtoisie » que le nouveau ministre de la Fonction publique, de l’Emploi et des Organisations professionnelles, Zakaria Diaw, rendait à la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes).

Le président de cette confédération, Mansour Kama, fera remarquer que la dette intérieure a affecté « le moral » de leurs « troupes », d’autant que les prévisions en matière de croissance économique sont « au-dessous des espoirs ». Autrement, l’économie du pays recule, parce que Me Wade et son régime n’octroient des marchés qu’aux étrangers. Une pratique qui enrichit ces derniers, pendant que les opérateurs économiques sénégalais sont asphyxiés par les dettes que leur doit l’État. C’est le cas du patron du groupe Jean Lefevre Sénégal (Jls), Bara Tall, qui peine à rentrer dans ses fonds, estimés à dix milliards de francs Cfa. Pourtant en dépit de n’avoir pas honoré ses engagements dans le cadre de l’organisation du Festival mondial des arts nègres (Fesman), plusieurs fois reporté, le français

Jean-Pierre Pierre Bloch, patron de Médiatique Events, se fera décaisser par les autorités plus de 3 milliards de nos francs « pour zéro ». Son contrat résilié, il se la coule douce sans être inquiété, voire apostrophé. Il a dépensé 10 millions pour des déjeuners entre Paris et New York. Pendant ce temps des retraités du secteur des Btp touchent à peine 16 000 Fcfa. Ceux en activité sont inquiets de leur avenir s’ils ne chôment déjà. Wade fait recoloniser le Sénégal, au vu encore d’un passé récent : son « ami » Pierre Aïm, qui avait transigé avec les douanes sénégalaises nargue celles-ci, en refusant de passer à la caisse. « Transiger, avait-il averti, ne signifie pas payer. Grâce à son ami Wade, il a spolié un entrepreneur sénégalais. Son hold-up lui rapporte près de six cent millions de nos francs par mois. Pourtant, « l’invasion des étrangers » ne profite qu’à leurs pays d’origine. Pis, en bons colons, ils n’ont ni considération pour les us et coutumes, encore moins du respect pour nos règlements et lois. « L’invasion des étrangers va de pair avec des surfacturations. Par exemple, la construction de la route de Ouakam, dans le cadre des chantiers de l’Anoci, qui devait osciller autour de 16 milliards a été facturée au double ! « L’invasion des étrangers » conduira à la faillite des entreprises sénégalaises qui entraînera de facto la recolonisation de notre économie. Ils mettront même la main sur des entreprises nationales. Pour preuve, les Ics, la Senelec, la Sar, et bien d’autres sociétés agonisent. Qui barrera la route à la « recolonisation de l’économie sénégalaise », qui entraînera celle du pays ? La question est vitale.

La Redaction

Article Lu 11980 fois

Samedi 17 Octobre 2009





1.Posté par fall le 17/10/2009 22:55
adire vrai wadeest fou il veut vendre le senegal et les senegalais. pour qu'un paysaileen avant il faut des nationaux donc il faut leurs aider a investir et les soutenirs

2.Posté par sare le 17/10/2009 23:03
wade lui meme il l a dit...chaque senegalais a un prix dit il.

3.Posté par Diouf Normal le 17/10/2009 23:05
Avec la mondialisation de l'économie, la globalisation des marchés et la délocalisation de l'industrie pratiquée en Europe et en Amérique du Nord vers les pays du Sud, quel État peut dire qu'il va se fermer aux capitaux étrangers? La rédaction de Xibar est animée par des gens incultes. Vous pensez que les lecteurs ne s'intéressent qu'aux articles écrits contre Wade et son régime. Vous êtes libres. Mais, soyez plus professionnels en vous cultivant et en vous exprimant mieux! C'est faire preuve d'une grande incapacité d'analyse que de penser qu'en disant "moins d'État mieux d'État", Abdou Diouf voulait protéger l'économie nationale et demander aux investisseurs étrangers de ne pas venir au Sénégal!

4.Posté par Nobody le 17/10/2009 23:31
A l'intervenant No. 3, meme dans le context de la globalization modiale, les pays de l'occident essayent de favoriser leurs propres entreprises. Quand il s'agit d'investissement au Senegal, j'accepte d'ouvrir le marche au Senegal. Mais quand il s'agit de projects de Btp finances par le biais du gouvernement, les entreprises Senegalaises doivent avoir la priorite. Si c'est finance par des investisseurs etrangers, ils sont libres de choisir qui ils veulent.

5.Posté par O. Khayyam le 17/10/2009 23:39
Le Sénégal au Sénégalais!
vous avez raison! Vous avez mon soutien.!
Je vous rappelle juste que vous ne faites rien de moins que les fascistes Européens.
Je vous rappelle aussi que Le Sénégal et le Mali sont les deux pays qui ont la plus forte communauté...hors de leurs frontières. Allez y expulsez, aucun acte n' est jamais perdu!
Combien de vos parents sont mariés en Europe juste pour des papiers et l' argent qu'ils envoient nourrit la famille ici. Songez aux sacs de contrefaçon vendus par des Sénégalais en Europe. Ils vendent certes mais ils ne fabriquent pas, ces Sénégalais essayent juste de survivre en vendant des produits de contrebande fabriqués en Chine ou dans des ateliers clandestins par des ...Européens!


Dénoncer les abus du régime est une chose, surfer sur la xénophobie en est une autre. Oui il y' a des amis du régime qui surfacturent mais de mon point de vue, le problème n' est pas les étrangers, c' est les décideurs Sénégalais qui utilisent ces étrangers pour se maintenir dans certains cercles et conserver ainsi le pouvoir.
Vous tenez à traquer? Alors tarquez les commanditaires, pas les pions.
Ne faites pas ce qui m' écoeure au quotidien. La justice condamne à 2 ans de prison ferme un gosse qui a vendu du yamba pour vivre mais ne fait rien pour arreter le grossiste. Celui qui a donné la marchandise au gosse.

PS: J' ai une question qui me triture l' esprit pourquoi bon nombre de vos articles sont sobrement signés LA REDACTION ? Cette rédaction , n'a-t-elle pas un chef capable d' assumer les écrits du site? Et si vous étiez juste des porte voix des aigris du système ceux qui mangeaient hier mais qui ont été écarté de la table...qui sait?

6.Posté par De Montreal le 18/10/2009 02:00
Avec toutes les conneries que Wade a fait, il ose regarder les sénégalais les yeux dans les yeux et déclare sa candidature pour les élections prochaines. Soit les journalistes écrivent du n'importe quoi, soit le peuple est composé de masochistes!

7.Posté par sarr le 18/10/2009 21:19
tout ce que jai lu dans larticle est vrai je me demande pour quoi wade agi ainsi nous avons besoin de nos capitaine dindustrie bien senegalais pour montrer des exemlples a nos en enfants et petit fils le president doit arreter ce quil fait et travailler avec les senegalais comme le font tous les pays digne diriger par des patriote alors vive le vrai senegal avec des senegalais honnete et travaillieur

8.Posté par Carl le 19/10/2009 04:03
Wade veut destabiliser les senegalais. Il veut appauvrir ou mettre en faillite les senegalais qui reussissent. Wade veut faire de tous ces senegalais qui ont reussi des mendiants: Bara Tall, Youssou Ndour, cheikh Tall dioum, le gars Kane qui a demenage en guinee bissau avec ses avions. Et ceux la sont les plus celebres. Il y a des milliers d'entrepreneurs qui sont ecarte des marches publics.
Wade kou bone la.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State