Référence multimedia du sénégal
.
Google

WADE VOLDEMORT vs. Génération DU CONCRET: Deux cauchemars qui hantent le sommeil de la republique

Article Lu 11775 fois

- Le silence assourdissant de Karim Wade, ne vous écœure t-il pas ?

- Devons-nous regretter d’avoir élu Voldemort en 2000 ?

- Une famille…plus que ‘parfaite’

- Les frelons de la religion, pire que des vautours…


Le silence assourdissant de Karim Wade, ne vous écœure t-il pas ? L’histoire des grandes religions révélées nous apprend que Pharaon, ému par l’immensité de ses pouvoirs, avait fini par se prendre pour Dieu tout-puissant, s’arrogeant le droit de vie et de mort sur ses sujets qu’il n’hésitait pas à décapiter en public. Ses instincts d’immortalité l’incitèrent à se débarrasser de tous ses héritiers ou challengers potentiels. Seulement, savait-il que celui qui allait le détrôner n’était personne d’autre que (Moïse), l’agneau sous la tanière du lion ? Pharaon n’alla-t-il pas jusqu’à ordonner la mise à mort des nouveau-nés, dans le but d’exterminer tous les bébés de sexe masculin, rien que pour changer le destin ? Au Sénégal, la mise à mort politique des prétendants au fauteuil présidentiel rentre nécessairement dans le processus d’intronisation du Prince de la république, qui n’est que le prolongement voire le clone de Wade Voldemort, l’ « immortel » opposant au pouvoir.



WADE VOLDEMORT vs. Génération DU CONCRET: Deux cauchemars qui hantent le sommeil de la republique
L’histoire du « prince de sang-mêlé » qui voulait devenir ‘président’

Certaines personnes rentrent dans l’histoire par la grande porte. Et à force de vouloir devenir immortelles, finissent par se renier pour laisser des empreintes plus qu’ « indélébiles » ; elles deviennent méprisables, et avec peu de chance, elles risquent de quitter l’histoire par la petite. Peu après son accession à la magistrature suprême, Wade Voldemort demanda au Sénégalais de lui accorder une majorité parlementaire afin de mieux asseoir son programme politique. Peu de temps après, ce fut ces mêmes voix qu’il convoita pour assurer une main mise sur les collectivités locales. Et depuis lors, bonjour dérives. Tous les pouvoirs se retrouvent entre les mains de cet homme, un tout petit homme chauve qui, à force de se méprendre sur l’amour et l’estime que lui vouent les Sénégalais, crut qu’il entretenait des liens de parenté, voire fusionnelle avec Dieu tout-puissant à qui il pensait ravir la vedette, si ce n’est déjà fait.

Devons-nous regretter d’avoir élu Voldemort en 2000 ?

Bien sûr que non. Nous assumons nos choix. Toutefois, nous ne saurions cautionner le changement de statut qui est en train de s’opérer au sein de la République en plein processus de monarchisation. Laurent Joffrin, directeur de Libération, parlait de monarchie élective, s’adressant à Nicolas Sarkozy. Que dire de Voldemort qui, en peu de temps, passe toutes les lois possibles et impossibles, signe toute sorte de décrets pour écarter ses héritiers légitimes (Karim ne l’est pas) ? Aurait-il oublié que les cheveux blancs sont un signe de la fin de vie, un émissaire de la mort ? A 84 ans, si l’on n’est pas en mesure de voir les signes de sa fin, ce n’est pas parce qu’on est immortel : c’est parce qu’on n’a pas de cheveux… Lorsqu’on tue tous ses héritiers, on ne peut que s’attendre une triste fin de règne, disait Amadou Hampâthé Bâ.

Une famille…plus que ‘parfaite’

« Si tous les Sénégalais travaillaient comme ma famille et moi, le pays irait de l’avant ». Tels sont les propos de Wade Voldemort qui s’est cru investi d’une mission planétaire, dépassant même les frontières subsahariennes, de la boucle de Guinée au front Polisario, du Darfour au conflit palestinien. En moins de huit ans, il s’est entouré de la pire des vermines en faisant revenir par la petite porte, ces vautours que les Sénégalais ont extirpés des entrailles de la République. Voilà jusqu’où peut aller le mépris que cet homme éprouve pour les citoyens que nous sommes. Nous méritons mieux.
Si travailler comme la famille Wade signifie gérer des centaines de milliards du contribuable sans que ce dernier n’ait la possibilité de demander des comptes…

Si travailler comme Wade et famille revient à passer la plupart de son temps en Jet privé entre Paris, Dakar et New York à l’heure où le prix du carburant est au plus haut niveau…

Si travailler comme la famille Wade signifie tripatouiller la constitution pour tailler à son fils un costume de président…

Si seulement Wade Voldemort s’était une seule fois demandé quelle était sa part de responsabilité dans le « suicide » des milliers de clandestins engloutis dans les entrailles de l’atlantique pour regagner l’Europe répressive… Qui en 2000 penserait que l’alternance serait aussi décevante, au point que tous les jeunes désœuvrés, y compris les diplômés, pensent à emprunter des « bateaux cercueils » et braver l’atlantique, au prix de leur vie ? Puisqu’on y est, que sont devenus les audits des sociétés nationales que réclamaient les Sénégalais au lendemain de l’alternance ? Où sont passés Ablaye Diack, Mbaye Diouf, Sada Ndiaye, et autres… ? Quelle pire injustice que de refuser de poursuivre les auteurs du scandale à la LONASE dont parle Latif Coulibaly qui jusqu’ici n’a pas été démenti ? Qu’attend la presse républicaine pour relancer le débat sur ces audits dont on ne connaît toujours pas l’issue ? A quand la dissolution de ces agences budgétivores et corruptivores, ces « cadeaux fiscaux » qui ne sont qu’un dédoublement des ministères et qui continuent à sucer le sang précieux du trésor public déjà anémique ? …

Pourquoi il faut dissoudre l’opposition ?

Qu’attend l’opposition ‘républicaine’ pour sortir dans la rue et exiger le départ de Karim Wade, ou à défaut, demander l’audit sans conditions des chantiers de l’Anoci ? (ceci n’est pas un appel à l’insurrection). Quels sont les élus qui osent demander à Voldemort de faire la lumière sur les milliards de Taïwan et de Korhogo ? Jusqu’ici, aucun démenti n’a été fourni pour éclairer la lanterne des Sénégalais. Autant que je sache, l’Etat du Sénégal n’a confié aucun mandat officiel à Karim Wade pour qu’il négocie des centrales nucléaires ou autres, au nom du Sénégal, encore moins pour relancer le dialogue entre le pouvoir et l’opposition. Il est devenu temps d’arrêter Karim Wade, qu’il arrête de parler au nom de Sénégal, qu’il nous dise enfin d’où est-ce qu’il sort ces millions qu’il distribue dans les lieux de culte, cet argent illicite que se disputent les vautours de la GC. Même les enfants de la maternelle savent que cet argent, il ne l’a pas gagné à la sueur de son front. Chers compatriotes, c’est avec votre argent, notre argent, que Karim Wade est en train de s’acheter une image auprès des religieux qui en contre partie n’hésitent pas à s’afficher officiellement avec lui, une façon de le légitimer progressivement aux yeux de l’opinion nationale. Dans le langage courant, cela s’appelle « corruption ». Comment pouvons-nous tout ignorer de Karim Wade qui ‘prétendrait’ ne pas vouloir succéder à son père, alors que tous les actes posés par Voldemort confortent cette idée ? On n’y comprend absolument rien. Si seulement le nom de Karim Wade nous disait quelque chose peu avant l’alternance, on aurait sans doute compris, on l’aurait peut être soutenu. Malheureusement, le pouvoir crée des héros virtuels, des arrivistes plus royalistes que le roi même.

Wade Voldemort, dans la peau d’un opposant au pouvoir

Le seul et vrai opposant que le Sénégal n’ait jamais eu, c’est bien sûr Voldemort. Il est vraiment taillé pour le rôle. Nous venons de comprendre pourquoi, après 26 années d’opposition, il est si difficile de prendre au sérieux la charte de président de la République. Qu’est-ce que Voldemort n’a-t-il pas fait pour diaboliser Abdou Diouf aux yeux de l’opinion ? Peu avant l’alternance, Voldemort n’alla t-il pas jusqu’à demander à l’armée de prendre ses responsabilités pour défendre le vote des Sénégalais ? Serigne Fallou Mbacké, en appelant à voter Senghor, ne fit-il pas preuve de sagesse pour épargner le Sénégal des exactions et transgressions de Voldemort ? Combien de fois Voldemort et ses lieutenants ont-ils infiltré les mouvements étudiants qui en 2000, juraient la main sur le cœur de le porter au palais, quelque soit l’issue des élections ? Si je me permets de relater cet épisode, c’est simplement pour dire qu’aujourd’hui, aucun opposant digne n’ose défier Wade Voldemort, si ce n’est Barthelemy Dias et le vaillant Souleymane Jules Diop, les seuls qui hantent le sommeil de Wade. Les opposants en herbe (depuis leur bastonnade pendant la marche liée à la crise alimentaire) ont peur d’affronter les matraques électriques de la police répressive de Voldemort qui a fini par les convaincre qu’une opposition se devait non seulement d’être ‘républicaine’, mais aussi, devait se cloîtrer dans les salons et se contenter de faire des communiqués.

Le culte de l’image, ou la boîte à, propagande

A vrai dire, les sorties médiatiques de Karim Wade perturbent le sommeil de la République. Saviez-vous par exemple que la pléthore de conseillers de la présidence est payée avec l’argent du contribuable rien que pour défendre l’image du président et de son fils ? Ces vautours n’ont aucune fonction, si ce n’est de surfer sur internet pour saboter le travail des journalistes républicains, insulter dans les forums, etc. Sans mentionner le fait que ces derniers roulent tous dans des voitures derniers cris, s’offrent une vie de luxe, alors qu’ils ne rendent aucun service à la république, si ce n’est d’entretenir l’image du président et de sa famille. Ces vautours sont incapables de dire pourquoi ils sont payés avec l’argent du contribuable. Quel journaliste audacieux ose demander à Voldemort et Karim Wade, le nombre exact de conseillers qu’ils entretiennent avec l’argent du contribuable ? C’est inutile, Voldemort ne s’exprime plus dans la presse républicaine qu’il a boycottée depuis belle lurette…si ce n’est sur cette chaîne de télé si chère aux Sénégalais, cette boîte à propagande qui lui consacre tous les soirs, l’ouverture du journal de 20h, sans mentionner les pages spéciales, les magals et gamous politisés. Voilà maintenant que la télévision publique sénégalaise se dispute la palme d’or la soumission à Voldemort et fils, via Babacar Diagne et Madio Sylla…and the winner is…
Vivement la foi dans l’ignorance et l’obscurantisme.

Le prophète de l’Islam, peu avant son rappel à Dieu, mettait en garde contre les fidèles ignorants et les savants ou religieux pervers : ces derniers sont les seuls à faire souffrir la religion dans sa ‘chair’ profonde. N’est-on pas arrivé à ce stade aujourd’hui ? Combien de ‘fidèles’ se réclamant de telle ou telle famille religieuse ignorent les préceptes fondamentaux de l’Islam, ne savent même pas comment accomplir convenablement une prière, ou comment la réparer en cas d’erreur ? Les érudits de la foi veulent-ils occulter les écrits de Serigne Touba qui, dans Le viatique des Jeunes rappelle que l’Islam va jusqu’à préconiser la décapitation de tout musulman qui refuse volontairement d’accomplir les cinq prières quotidiennes… ? Les cordonniers sont les plus mal chaussés, certes. Certains gardiens du temple religieux ou docteurs (malades) de la foi, à force de cautionner le ‘blanchiment d’argent’ par les mosquées et églises, se transforment en véritable cancer pour ce grand corps malade qu’est l’institution religieuse.

Les frelons de la religion, pire que des vautours…

Serigne Touba, pour garder les mains propres, ne refusait-il pas de toucher à l’argent liquide dont il ignorait la provenance… ? Qui parmi les guides religieux d’aujourd’hui ose décliner les millions de la présidence ou de la GC ? Lesquels d’entre eux osent dire à Voldemort et fils que le Sénégal n’est pas un legs, que l’argent illicite empoisonne et infeste l’atmosphère malsaine qui asphyxie l’institution religieuse déjà pathogène ? La complicité, voire l’hypocrisie de certaines familles religieuses est la seule chose qui puisse permettre à Karim Wade de parachever son coup d’Etat institutionnel passé inaperçu. Après les marabouts de Darou Mouhti et les mosquées inondées de la banlieue, c’est au tour de l’église de venir à la rescousse du prince mal famé dans sa quête désespérée de reconnaissance et de légitimité. Il est vraiment têtu, Karim Wade. Etant donné que Voldemort entretien une relation ‘fusionnelle avec la constitution, pourquoi ne remplacerait-il pas le mot « république » par « monarchie », pour que les Sénégalais comprennent enfin ce qui se passe ? Comment une personne qui n’a pas de salaire (Karim Wade) peut-elle dilapider des millions à tort et travers, sans que personne ne lui demande des comptes ? Jean Sarkozy l’aurait fait, la justice française aurait mis la main sur lui depuis belle lurette. Voilà les vrais cancers qui rongent les institutions de la République. Voilà pourquoi l’Afrique s’endigue et s’endiguera davantage dans le sous-développement chronique à cause d’imbéciles et d’opportunistes qui du jour au lendemain surgissent de nulle part pour s’arroger le droit de diriger un pays pour lequel ils n’ont fait le moindre sacrifice. Nous pourrions faire passer un chameau dans le trou d’une aiguille mais jamais nous ne pourrions assister passivement, ni être complices de ce hold-up institutionnel qui est entré dans sa phase finale. Les Sénégalais et la République, déjà envoûtés par les « pouvoirs occultes » de Voldemort, survivront-ils à ces cauchemars, à leur réveil ?

Contribution par Momar Mbaye

Momar Mbaye
mbayemomar @ yahoo.fr

Article Lu 11775 fois

Dimanche 9 Novembre 2008





1.Posté par citoyen le 09/11/2008 12:38
bien dit momar

2.Posté par gomis le 09/11/2008 12:44
Trés beau texte

3.Posté par moustaphaobama le 09/11/2008 12:50
Juste pour préciser dans le corps du texte qu'il sagit bien de Feu Serigne Abdoul Ahad MBACKE qui avait eu raison en son temps d'appeler à voter pour DIOUF. L'homme de Dieu savait le pourquoi de cette directive.

4.Posté par milk le 09/11/2008 13:01
Tres bien dit momar felicitation

5.Posté par pisco le 09/11/2008 13:16
Merci Momar.

6.Posté par reveil le 09/11/2008 14:33
un big merci momar

7.Posté par ASK le 09/11/2008 14:43
Je voudrais lancer un appel à tous les journalistes. C'est une démarche simple et qui sera édifiante: demander à chaque ministre en coulisse, chaque député et chanque pseudo sénat s'il devait choisir entre wade et le peuple, quel serait leur choix.

8.Posté par kid le 09/11/2008 15:52
bayyiléen di wakh ay merci ,ay b1 dit,ay trés bien sans comprendre le de quoi parle le texte .





(bien dit momar ,trés bien momar,continues comme ça momar ,)ay doul rék








9.Posté par mett le 09/11/2008 16:38
yaw kid tu nest kun con . merci et bcp de courage momar

10.Posté par demba le 09/11/2008 17:31
entre 1million et le senegal pour nous tous on prend le million on a pas a se mentir nous on est comme ca on a que la bouche mais le coeur tres noir.

11.Posté par demba le 09/11/2008 17:35
imaginez en 2012 karim president de la republique du senegal on aura le president l eplus beau derriere obama .votez a karim wade

12.Posté par demba le 09/11/2008 17:49
arretez de dire ou etais karim wade avant 2000 parceque ca n a pas de sens il a ses raison de venir en 2000 et de fairer la politique.tout a un debut et ce debut ces 2000 ,ils y a beaucoup de jeunes en ce moment qui font tout pour ce pays et sont inconnus .soyez intelligents.

13.Posté par valdemort le 09/11/2008 18:11
Eh Momar, sommeil, et non someil

14.Posté par nodak le 09/11/2008 18:55
article insulte, truffé de votre vérité.
C EST DE LA PROPAGANDE, PROPAGANDE,propagande!!!
nous ne méritons ces articles nuisibles et pesticides:!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

15.Posté par serigne le 09/11/2008 21:59
BRAVO pour ce texte qui ne fait que retracer la triste situation que vit le sénégal; vivement la fin de ce régime honteux

16.Posté par koutou obama le 09/11/2008 23:00
Bravo MOMAR pour ce texte riche et pertinent et SVP GRAN n,ecoutez pas ces imbeciles lecca culo de WADE .

17.Posté par mulan le 10/11/2008 09:25
Avez vous remarqué que tous les "cocotiers palmiers" de la corniche sont tous "morts" et meme déterrés
ce qui était parti pour etre la plus belle corniche est en fait la plus sale corniche
où sont passé les sous qui devait en faire la plus belle corniche de l'afrique de l'ouest ????
L'Anoci va t elle aller s'expliquer devant la représentation du peuple qui n'a plus de président tiens !!!!!

18.Posté par ousseynou mbengue le 10/11/2008 13:14
Cet article n’est ni plus ni moins qu’une vulgaire lettre de propagande provenant d’un expéditeur vivant dans un émoi politique indescriptible. Ces nihilistes qui, tel un oiseau de mauvais augure, souhaitent le pire pour notre pays tout simplement parce que leurs formations politiques ont été rejetées par la volonté populaire.
Les vrais démocrates de ce pays sont, aujourd’hui, convaincus que le Sénégal, malgré une conjoncture mondiale difficile, est sur le bon sillage.

19.Posté par khadim le 10/11/2008 22:06
rak. yallah nalla yallah sammal boppam tee la falla thiatt

20.Posté par MULAN le 11/11/2008 03:36
MULAN T HORS SUJET

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State