Référence multimedia du sénégal
.
Google

WADE EXPLIQUE SA DECISION DE MODIFIER LA CONSTITUTION: «C'est pour mon successeur» car «je me suis rendu compte que cinq ans, c'était trop court comme mandat»

Article Lu 11289 fois

Même les ministres ont été pris de court vendredi dernier par le pro­jet de loi constitutionnelle modifiant l'article 27 alinéa 1 de la Constitution, qui vise à faire passer la durée du mandat du président de la République de 5 à 7 ans, renouvelable une fois. N'empêche, le chef de l'Etat y est amplement allé de ses explications pour expli­quer cette modification constitutionnelle enclenchée au-dessus de laquelle plane l'ombre de Charles Debbasch, un « sorcier blanc », amoureux de l'Afrique.



WADE EXPLIQUE SA DECISION DE MODIFIER LA CONSTITUTION: «C'est pour mon successeur» car «je me suis rendu compte que cinq ans, c'était trop court comme mandat»
Les ministres pris de court Le président de la République, Me Abdoulaye Wade, a profité de la rencontre du Conseil des ministres de vendredi dernier pour expliquer les tenants. et aboutissants du projet de loi constitutionnelle modifiant l'ar­ticle 27 alinéa 1 de la Constitution, qui vise à faire pas­ser la durée du mandat du prési­dent de la République de 5 à 7 ans, renouvelable une fois. Sans avertir personne, sans que cela ne soit inscrit nulle part, Me Wade a annoncé ce projet de loi à la fin de la rencontre du Conseil avant d'y aller de ses explica­tions. Devant les membres de son gouvernement, le chef de l'Etat a affirmé que ce n'était pas pour lui qu'il apportait cette modification, d'autant que cette nouvelle donne «ne concernera pas le mandat en cours qui expire en 2012». Plus précis, Wade dira : «C'est pour mon successeur» car «je me suis rendu compte que cinq ans, c'était trop court comme mandat». Entrant dans les détails, le Chef de l'Etat qui dira avoir vécu une expé­rience qu'il veut éviter à son suc­cesseur, précise que sur un man­dat de cinq ans, «le Président nouvellement nommé passera près de deux ans à chercher des hommes. Puis, il va aller en campagne électorale et préparer des élections. C'est beaucoup de temps perdu et-il n'aura même pas le temps de faire un diagnos­tic du pays ou de concocter un vrai programme».

La touche de Charles Debbasch, le «sorcier blanc»

Ces justificatifs de Me Wade servis en Conseil des ministres laissent septiques les spécialistes de la politique d'autant qu'en fin renard, le chef de l'Etat ne pose jamais d'acte gratuit. Pourtant, si jusque-là, 1'hyperactivité consti­tutionnelle était tolérée, c'est parce que le Président ne tou­chait pas à la cause absolue et intangible, c'est-à-dire la nature du régime et la durée du mandat. L'Ecole de la rigidité constitu­tionnelle (un courant de pensée) citera sans doute le Sénégal comme un mauvais exemple d'autant qu'avec cette loi, la Constitution sera modifiée pour la treizième fois en un an. Là où aux Etats-Unis, en deux siècles, le texte fondamental n'a pas subi plus de trente modifications. Plus près au Bénin, depuis 1990, la Constitution n'a été retouchée qu'une seule fois. «Personne ne comprend ce qui se passe, ni ce que prépare le Président. Il a pris cette décision tout seul, sans consulter personne». A l'excep­tion du constitutionnaliste Français Charles Debbasch. Agrégé de droit a l'âge de 24 ans, ce «génie» du droit, inspirateur du coup d'Etat constitutionnel au Togo, est devenu un discret conseiller du président de la République Abdoulaye Wade qui le consulte souvent comme ce fut le cas avec cette révision constitutionnelle déclenchée. Les spécialistes ont beau crier que seul un référendum peut conduire à cette modification, mais le Président est décidé à passer par l'Assemblée natio­nale. En attendant, c'est le flou général sur l'interprétation des textes et pour cause. Dans le Journal officiel repris par le site du gouvernement, il est écrit que l'article 27 alinéa 2, «ne peut être modifié que par référendum «tandis que l'autre version, comme le soulignent d'autres spécialistes, ajoute « ...ou constitutionnelle».

Cheikh Mbacké GUISSE

Source: L'as

Article Lu 11289 fois

Mercredi 14 Mai 2008





1.Posté par PAPIS NDAO OUEST FOIRE le 14/05/2008 03:55
IL NYA RIEN A AJOUTER JE PENSE QUE C MEME PAS NECESSAIRE CETTE MODIFICATION BIEN QUE SUR LE FOND IL A RAISON SUR LA FORME ELLE EST DISCUTABLE.

2.Posté par cdba9 le 14/05/2008 05:14
Pourquoi Wade s interesse t il tellement a ce sucesseur pour lui accorder deja un mandat de 7 ans c est sur ce n est pas en pensant a Tanor comme futur president qu il l a fait
Au moment ou le pays traverse une crise sans precedent on pense deja au programme
du futur preisident

3.Posté par 1,2,3 le 14/05/2008 07:54
Merci Monsieur le Président de vous i nquiéter tant de votre successeur, notre procjain président. Mais monsieur le Président, n'oubliez pas que nous vous avons pas attendu pour réfléchir et prendre notre destin en main. L'alternance en 2000 en est la preuve. Vous avez été élu au moment où vous même vous n'y croyiez plus. On changera encore. Et ce ne sera pas votre fils notre prochain président, ce ne sera pas non plus un de vos bouffons que vous vous voulez nous imposer, le peuple sénégalais est libre, Monsieur le président et il est assez mature pour se prendre son propre dirigeant.
Ne prenez pas votre cas pour une généralité. ce n'est pas parceque cinq ans ne vous ont pas suffi que vos prédecesseurs n'y arriveront pas. Plus jeune, plus intelligent, plus compétent et moins bavard il sera. Et j'avais oublié.... plus beau aussi.
Nous pour notre part , sous sommes serein et nous voulons garder notre constitution telle qu'elle est.
Vous n'étes pas à la hauteur nous l'avons compris et nous ne vous en voulons pas. Vous partez sans marquer l'histoire du sénégal alors que vous aviez tout pour briller au dessus du Président poéte( pére de l'indépendance) ou du président diouf ( l'artisan de la démocratie qui a félicité son adversaire aprés sa défaite" en afrique").
Et vous qu'avez vous fait pour le sénégal?

4.Posté par daba le 14/05/2008 09:25
Donc les états unis dont le president est élu pour 4 ans, ont un mauvais timing!!!
WADE se fout des sénégalais, un point c tout!!!!!!!

5.Posté par joe sylla le 14/05/2008 10:58
et k direz vous d un boycot intensif de wade media teles sauf rts bien sur l opposition la population tt le monde une semaine sans parler de wade et il meurt je le sens car c kelkun ki cherche ou ki se croit important méau moins 2 choz sont sures le senegal sé fé sanswade et continuera a se fer sans wade lotre je l emprunte a idy ki kil puisse etre WADE né kune ancienne goutte et futur cadavre ....

6.Posté par bara mbacke le 14/05/2008 11:15
WADE DEVAIT DIRE: «C'est pour mon fils» car «je me suis rendu compte que cinq ans, c'était trop court comme mandat pour la famille Wade».

Ce type nous prend les sénégalais pour des ignares. Mais, Dieu n'a t-IL pas dit que chaque peuple a les dirigeant qu'il mérite. HELAS!!!

7.Posté par der le 14/05/2008 11:29
mes cheres conpatriote je pense que la CONSTITUTION de notre cher SENEGAL est SACRE wade change la CONSTITUTION comme il change de chemise et ca se n'est pas du tout sérieux il ne respecte pas la population
REAGISSONS SENEGALAIS ET SENEGALAISES !

8.Posté par khadydelph@yahoo.fr le 14/05/2008 11:40
je s8 choke je n c koi dire. C kan mm tre triste o lieu 2 prendr d mesure par rapor o gens ki meur 2 f1 monsieur satard sur d foutez 2 mandat! on e en etat de crise for GOD'S sake. ai pitie des gens ki narive pa a dormir la n8 pars kil zon faim! la vie n sarete pa o pouvoir...

9.Posté par MARVEL le 14/05/2008 13:08

Bonjour

Quel bouffon quand même ce Wade. Quand s'est-il rendu compte que 5 ans c'est trop court, lui il a fait 7 ans, et tant de catastrophes ?
Pense t-il qu'un président peut finir un travail même en 50 ans ? Cependant un président aussi farfelu que lui peut détruire un pays en 1 an.

MARVEL
marvel@hotmail.fr

10.Posté par questionnement le 14/05/2008 13:38
Ils me font rire, quand même, ces chefs d'état africains. Toujours àç critiquer l'"esclavage mentale, à prôner l'indépendance intellectuelle, alors que tous ont, sous leur oreiller, un "sorcies" blanc, de pauvres têtes brûlées qui bafouent l'honnêteté intelelctuelle, juste pour "arrondir" leurs retraite de quelques milliards. Honteà ces prostitués intelelctuels blancs qui violent le sacré de leur science ; honteà ces présidents africians : les rares moments oùs il font preuve de créativité et d'imagination, c'est quand ils veulent "manger" leur peuple, leur faire craquer leurs os. Il faut le faire quand même. EMployer mille fois plus d'énergie pour détruire, anéantir, déconstruire, que pour bâtir, renforcer et satisfaire un peuple. Je n'aurais jamais soupçonné que les actes de bassesse pouvaient procurer tant de plaisir...

11.Posté par Barack obamah le 14/05/2008 14:49
Tous les ingrédients d'une guerre civiles se réunissent ndank ndank.
Il va se la prendre dans sa gueule dou kham sakh lou koy daal.

12.Posté par zalitoo le 14/05/2008 15:17
Il veu nous imposer son fils d merde ki n koné meme pas les regions k
compose l senegal

13.Posté par WAIF le 14/05/2008 23:36
SLT,
Aprés avoir bien analysé la structure grammaticale de l'article 27 je peux dire que les constitutionnalistes ont peut etre mal compris ces tois phrases: les deux premieres phrases parlent de disposition, la premiere disposition en fait parle de la durée du mandat présidentiel, la seconde disposition parle de renouvelement de ce meme mandat. Donc nous avons deux dispositions alors que la troisieme phrase parle d'une seule disposition en ayant un sujet à la 3em personne du singulier omettant par conséquent une des deux dispositions soit la durée du mandat soit le renouvelement de celui-ci.
Par conséquent le commentaire ou l'interprétation est libre car le sujet de la troisieme phrase "Cette disposition" ne peut se rapporter qu'à un des sujets des phrases précédentes, de ce fait c'est à Wade de passer par ou il veut.
C'est ça le malheur d'avoir comme chef un esprit mal intentionné.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State