Référence multimedia du sénégal
.
Google

WADE DONNE des Leçons d’éthique ''Pas de bonne inspection d’Etat sans inspecteurs généraux indépendants''

Article Lu 1688 fois


« Sans magistrat indépendant pas de bonne gouvernance »

Lorsque les magistrats et les inspecteurs généraux d’Etat ne sont pas indépendants, il n’y a pas de bonne inspection d’Etat, a déclaré lundi le président sénégalais Abdoulaye Wade, à l’ouverture à Dakar de la troisième assemblée générale annuelle et du premier colloque international consacré aux normes professionnelles des institutions supérieures de contrôle.



WADE DONNE des Leçons d’éthique ''Pas de bonne inspection d’Etat sans inspecteurs généraux indépendants''
« Sans magistrat indépendant pas de bonne gouvernance et sans inspecteur général indépendant pas de bonne inspection générale d’Etat», a affirmé le président Wade. Selon lui, l’Inspection Générale d’Etat (IGE) doit rester indépendante. «Il ne faut pas que l’IGE vienne voir l’Exécutif pour demander sur telle ou telle enquête qu’en pense le chef de l’Etat ou le Premier ministre ? », a-t-il prévenui. Le président Wade a souligné avoir augmenté les salaires des membres de l’IGE sénégalais pour les mettre dans de bonnes conditions et leur permettre d’être indépendants sans être tentés par la corruption.

"L’essentiel, a-t-il dit, c’est que le travail se fasse dans le respect des règles de déontologie et d’éthique requis par la profession d’inspecteur général d’Etat".

«Il n’y a pas de réduction de la pauvreté sans maîtrise des finances publiques», a soutenu Philippe Thomas, conseiller à la Délégation de l’Union Européenne dans la capitale sénégalaise.

Les participants qui viennent d’une vingtaine de pays ont entre autres sujets à débattre au cours de leurs travaux des normes professionnelles des institutions supérieures de contrôle administratif.

Les travaux se déroulent en présence du Premier ministre djiboutien, Dileita Mohamed Dileita.

Source: APA

Article Lu 1688 fois

Mercredi 15 Octobre 2008





1.Posté par bara mbacke le 15/10/2008 02:21
chuuuuuuuuut paby mo rafette car lawla thatte

2.Posté par Kader le 15/10/2008 02:35
A la faveur de l'alternance survenue en 2000, nous avons assisté à l'éclosion d'un nouveau vocabulaire dans la landerneau politique sénégalais. En effet, c'est avec beaucoup d'espoir qu'on a entendu parlé d'audit, de transparence, de lutte contre la corruption, etc. Mais quelle ne fût pas notre déception en voyant que ces outils de surveillance et de bonne gouvernance ont été utilisés de façon tendancieuse tantôt pour éliminer des adversaires politiques trop gênants, tantôt pour les faire "transhumer" vers son camp. Plus récemment, nous avons assisté aux discussions sur l'opportunité d'auditer l'ANOCI (Agence Nationale de l'Organisation de la Conférence Islamique) ou les travaux de l'autoroute à péage.

Tout ceci devrait nous convaincre, si ce n'est déjà fait, que nous avons besoin d'institutions fortes, qui garantissent la transparence. En mon sens, les audits, en tant qu'outils de gestion et de contrôle, devraient être intégrés dans les moeurs des administrations et entreprises publiques. Les services de la présidence, les ministères, les mairies et les organisations publiques et parapubliques devraient s'attendre à être auditer à tout moment sans que cela ne soit considéré comme un règlement de compte ou un chantage déguisé.

Au delà des audits, qui sont un outil de gestion, il faudrait créer un cadre institutionnel et légal solide, de sorte que la bonne gouvernance ne dépende pas de la volonté du président ou de l'équipe dirigeante car les dirigeants passent et les institutions restent. Restaurer la confiance des citoyens envers la classe politique est très importante. Mais comment pourrait-on restaurer la confiance chez les électeurs-contribuables si l'opacité est érigée en règle ? La transparence est donc un des moyens de rétablir cette confiance.

Comme je l'ai dit plus haut les audits sont un outil de gestion et de contrôle mais pour qu'ils soient efficaces et équitables ils doivent s'inscrire dans le cadre plus large de la transparence et de l'instauration de pratiques saines. Se focaliser sur les audits en ignorants les autres aspects de gestion et de contrôle, c'est comme conduire une voiture avec le niveau de carburant comme seul indicateur sur le tableau de bord. Connaître le niveau de carburant est certes important mais si en même temps on ignore à quelle vitesse on roule, le niveau d'huile moteur, l'état du moteur, etc. on risque de ne pas aller très loin.

J'aurais quelques suggestions à faire à nos dirigeants pour espérer bâtir des institutions solides et crédibles et restaurer la confiance des citoyens. Ces suggestions concernent principalement la transparence et la bonne gouvernance. Tout d'abord les comptes publics doivent être ouverts et accessibles. Tous les citoyens doivent savoir comment leurs impôts et taxes sont dépensés, comment les dettes léguées aux prochaines générations sont investies. Pour cela, il faut que les mentalités changent, surtout du côté des dirigeants. Que le fait de devoir rendre des comptes soit normal et même naturel chez eux.

Je suggère que les citoyens puissent avoir accès aux bulletins de salaires de tous les élus, à leurs notes de frais. Il faut que le citoyen-contribuable puisse savoir comment est dépensé chaque franc que l'État est supposé gérer en son nom. Il faut que toute personne qui le souhaite puisse savoir comment les marchés publics sont attribués. Je ne parle pas juste des journalistes ou des opposants, mais bien de n'importe quel citoyen qui le souhaite.

Cette possibilité existe dans plusieurs pays. La France, par exemple, l'applique de façon très minimaliste avec sa Commission d'accès aux documents administratifs, à l'autre extrême la Suède adopte une approche plus radicale qui permet à tout citoyen d'avoir le bulletin de salaire, les notes des frais et même la correspondance officielle d'un ministre sur simple demande. Est-il alors étonnant que ce pays caracole en tête du classement de Transparency International concernant l'IPC (Indice de Perception de la Corruption) ? Entre ces deux exemples on trouve des pays comme les États-Unis avec un ensemble de lois au nom évocateur de "Sunshine Laws", ou encore la Canada avec sa Loi d'accès a l'information.

Quand on se présente devant le peuple pour se faire élire au nom de "l'intérêt supérieur de la nation" comme ils aiment si bien le dire, on devrait accepter de bonne grâce de se soumettre, non seulement aux audits, mais aussi une déclaration de patrimoine au début de leur fonction ainsi qu'à la fin. C'est le minimum auquel une personne qui souhaite prendre part à la gestion du patrimoine national devrait se soumettre.

Le jour où les députés, de leur propre initiative, voteront ce genre de loi et se l'appliqueront à eux-même, pour commencer, ils gagneront l'estime et le respect du peuple sénégalais. Pour l'instant leurs priorités semblent être ailleurs, comme réduire le mandat du président de l'assemblée nationale de cinq à un an. Il faudrait peut-être que les électeurs les rappellent à l'ordre.


3.Posté par NAAR le 15/10/2008 06:07
... L'ETHIQUE EST PARENTEE A LA BEAUTE AUSSI.......

4.Posté par basse le 15/10/2008 10:36
il faut diversifier les partenariats pour kel raison on va choisir la france avant tous les autres pays.je vous rappel qu'ils continuent toujours à nous exploiter via le FCFA les pays africains ayant comme monnaie le FCFA verse 60% de leur reserves au trésor français en d'autres termes c'est comme si on prelévait 60% de votre salaire annuelle. En plus cet argent est prété à des établissements bancaire avec des taux d'interet et le reste est accordé sous forme de pret aux pays africains avec des taux d'interet élevé.C'est notre argent qu'on nous prete.En plus ce qui me révolte aucun pays africain ne peut dire kel montant ils disposent au trésor français.je me demande à koi sert la BCEAO ? à méditer

5.Posté par Wakh Deugue le 15/10/2008 11:04
Héhééééééé il parle d'indépendance des mhistrats et des inspecteurs d'état.
Mais il se fiche totalement de nous ; il apris en ottage tte les institutions même la police et il ose dire cela .Vraiment ce vieux est fou.
Yalananiou Sougnou Bororm atté akh Gorgui waye.
Yalana ko sougnou akh dale waye .
wakhlene amine waye

6.Posté par NIENE le 15/10/2008 12:11
kou gnaw dou def loubakh dou wakh lou bakh

7.Posté par diallo le 15/10/2008 12:57
Vous savez je suis confus devant une telle volonté verbale de transparence, alors que ce que nous voyons montre le contraire. Ou bien guorgui s'adresse aux habitants d'un autre pays ou bien ils nous prend pour des moins que rien. La qualité première d'une personne qui doit rendre compte à Allah est le discernement. On ne peut pas fonctionner à partir de son "égo". Ibliss est la personnification des être égotique. Toute personne qui fonctionne comme lui descendra en enfer. Le problème porte sur les effets collatéraux. Les gens à qui il portera préjudice en attendant.

La mauvaise gouvernance :

- le mauvais choix des personnes ressources
- la corruption qui entraine la chéreté de la vie
- le bien mal ou facilement acquis et la perversion des moeurs
- l'effet de "lamb nafèkhe sans arbitre" que les citoyens semblent vivre
- etc.

Tout celà est ignoré par ceux qui nous gouvernent. Le manque de confiance s'installe progressivement entre nous et eux et c'est rès dangereux. Les événements doivent être décodés avec un esprit sain mais pas seulement partisan. Reprenez vous et mettez au service de ceux qui vous ont élus.

8.Posté par la prophetesse le 15/10/2008 14:03
plus rien ne nous etonnera venant de la part de wade. nous aurions du ecouter ousmane ngom quand il disait que wade parle en democrate mais agit en dictateur. l'ige est logee a la presidence de la republique. c'est TOUT DIRE.

9.Posté par bara le 15/10/2008 21:42
Je me demande si wade pense vraiment a la mort comment peut on etre de cet age et mentir d'une facon aussi ehonte

10.Posté par la prophetesse le 16/10/2008 14:42
vous aurez pu choisir une autre photo serieusement car celle-la risque de faire faire des cauchemards aux enfants qui le reagardent; deja qu'elle en fait faire aux adultes. personnellement, je crois avoir la representation, que DIEU m'en preserve, de satan sur terre. il n'y a qu'a y ajouter des cornes et vous ne dormirez plus la nuit.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State