Référence multimedia du sénégal
.
Google

WADE AURAIT-IL RENONCÉ À SE FAIRE SUCCÉDER PAR SON FILS ?

Article Lu 11737 fois

Le président Wade nous a encore gratifié d’une de ses surprises consécutives à ses nombreux revirements, lesquels échappent à toute analyse approfondie, du moins à court terme. A ce propos, les historiens seront plus chanceux que les journalistes, eux qui ont le recul nécessaire pour cerner des évènements dont les apparences sont pour la plupart trompeuses. En fait, de quoi, s’agit-il ?



WADE AURAIT-IL RENONCÉ À SE FAIRE SUCCÉDER PAR SON FILS ?
Au moment où tout indiquait qu’il allait laisser mourir son parti au profit d’un obscur mouvement du nom de « Génération du concret » dirigé par son fils, le Pape du Sopi a fait faire au Comité directeur de son parti, avant-hier, une déclaration, dans laquelle, il apparaît évident, qu’il entend en amorcer la restructuration en profondeur. Tous les indices dans ce sens sont réunis : D’abord la reconnaissance de problèmes d’organisation, fait rarissime au Pds où tout semblait beau depuis 2000, la date de leur arrivée au pouvoir ; ensuite, la mise en place d’un Comité de réflexion et surtout la nomination de certaines personnes de la trempe de Moustapha Diakhaté dont tout le monde connaît l’esprit critique et les divergences avec Karim, le fils de Wade, ce qui lui a valu son départ de la Présidence.
Dans le cahier de charge du Comité de réflexion, il est question de faire des propositions allant dans le sens de revoir et l’organisation et le fonctionnement du parti. Alors, à moins d’assister à une séance de « Ndiomboleries » (ruses et manœuvres) de Wade, il apparaît clairement que la mise à mort du parti au pouvoir est un processus qui pourrait connaître un coup d’arrêt immédiat. Car, à côté de Moustapha Diakhaté qui a dû démissionner de son douillet poste de Conseiller du président de la République pour des questions de principe (chose rare de nos jours), va siéger Modou Diagne Fada qui sort d’une longue période de disgrâce, ce qui ne l’avait jamais poussé à renoncer à ses convictions ; il a en effet toujours assumé son amitié avec Idrissa Seck aux durs moments de la liquidation politique de ce dernier.

C’est dire que ces fortes personnalités n’auraient pas accepté de s’engager dans un projet à seule valeur propagandiste. On peut alors donner crédit à cette démarche qui a toutes les allures d’une refondation. Toutefois, il échoit dès lors d’en tirer certaines conséquences au plan politique. Car, il ne fait pas de doute que la mort programmée du Pds aurait bénéficié à la Génération du concret dirigée par le fils de Wade, Karim. Mais, à moins d’un autre revirement de Wade, tout indique que ce dernier a renoncé au projet de se faire succéder par son fils si tant est que ce projet a jamais existé. Du moins, dans l’immédiat. Wade se serait-il rendu compte que ce serait une bourde politique majeure et que son fils serait balayé par le premier ouragan qui ne manquera pas d’oblitérer son magistère ?
N’est-ce pas là une façon de reculer pour mieux sauter car, certaines indiscrétions annoncent que Wade-fils pourrait être proposé non pas dans l’immédiat à la présidence de la République, mais d’abord à la mairie de Dakar, pour mieux forger son avenir politique et bien le préparer pour les futures échéances. Vérité ou intoxication ? Dans tous les cas, ce mouvement parle à ses « militants » et se dit fin prêt pour les échéances électorales futures. Lesquelles ? C’est là la question. A juste titre d’ailleurs, car, Wade n’a pas dégagé autant d’énergie pour écarter Idrissa Seck et Macky Sall pour rien. L’ambition politique du père à l’égard du fils, même si la mise sous orbite politique de ce dernier a du mal à se concrétiser du fait des obstacles ô combien nombreux, est une évidence de plus en plus criarde. C’est dire que Wade n’a pas forcément renoncé à son projet de succession mais qu’il le repoussera tant qu’il ne jugera pas le moment propice.

Source: Le Matin

Article Lu 11737 fois

Mardi 25 Novembre 2008





1.Posté par joe sylla le 25/11/2008 09:06
en tout cas a ndoumbelane si tu n es pas GOUDD NOPP tu es GATT GUEN la revolution thianta en marche ...

2.Posté par Shepherd le 25/11/2008 09:35
C'est la prese qui a toujours fait une seule analyse erronnee des evenements
J'ai depuis longtemps dit et redit que Wade n'a jamais penser a imposer son fils au peuple , car cela serait suicidaire . Wade et Viviane aime trop leur fils pour le sacrifier pour un pays qu'ils ne considerent pas dans leur ame comme etant le leur. Les Wades (Pere, Fils , Epouse..) ne se sont jamais consideres etre des Senegalais dans leurs act, ni pensee. Wade est entrain d'insulter les consciences de ceux qui n'ont fait qu'une seule analyse voir lecture des evenements. Wade ne finira pas son mandat. Wade veut se retirer mais sans risquer de se faire poursuivre. Wade est entarin de noyauter le pouvoir pour y placer des gens qui lui sont devolus , ses affides de la GC partout ou on peut l'atteidre. Wade Place sont monde pour eter sur de quitter sans se faire poursuivre . Wade et Karim ont deja detourner le maximum d'argent pour se retirer tranquilement avec sa famille. Il faut que le peuple se souleve avant que Wade finisse de mettre en place son PLAN. Wade veut quitter en mettant en place se PIONS de la GC et des AFFIDES qui ne diront rien car lui seront toute leur vie redevable. Comme dit TALLA SYLVA , il faut bouter Wade du pouvoir avant qu'il termine son plan. Wade ne va jamais organiser des election et les perdre. Il ne faut pas croire que Wade est un democrate. Jamais Wade ne va perdre ses electins, alors prenons nos destins en main. Les Senegalais ne font que parler, parler , aucune action conrete et la presse nous ne regarde que d'un cote. Wade n'a jamais penser a introniser son fils, cela equivaudrait a le laisser se faire tuer. Car personne n'acceptera de se faire imposer Karim .
Wade peut placer Idrissa Seck ou un autre larbin de ser fisl d'emprunt mais jamais il le fera avec son propre fils (biologique).. Mem Viviane ne laissera jamais son fils se faire tuer pour ce pays qui n'est la leur pays .
Arretons de tergiverser et debarrassons nous de Wade. IL faut un soulevement populaire et le plus vite possible avant que Wade ne place ses pions.

3.Posté par OMZO le 25/11/2008 10:22
li wade yakhe si senegal guolo yakh kouko si alebi guayi diock diotna

4.Posté par babacar le 25/11/2008 10:22
Wade peut placer qui il veut. Ce qu'il ignore, c'est qu'il n'a autour de lui que des opportunistes. Il peut réorganiser comme il veut son parti mais en fin de mandat, il verra les plus grands traîtres du monde... Ses opportunistes recalculeront leur intérêt en ce moment là. Ils sont nombreux autour de lui à lui chanter allégeance, ils sont aussi nombreux à avoir chacun leur botte secrète qu'ils ne feront valoir que quand il n'ont plus intérêt à être avec Wade qui de toute façon n'est pas l'avenir pour eux car en fin de carrière.
Quand à Karim Wade, ceux qui se réclament de lui seront les premiers à le chasser. Pour l'instant, parce que son père est fort, personne ne dit rien. Mais ce ne seront pas les Djibo Ka, Iba Der, Abdou Fall, Fada... , tous ceux là qui ont embrasser la politique depuis des décennies qui vont laisser un rejeton de dernière minute leur confisquer ce qu'ils aiment tous mais n'osent pas trop le dire: LE POUVOIR

5.Posté par diaw le 25/11/2008 11:25

6.Posté par zou le 25/11/2008 12:52
L'accession de Karim à la magistrature suprême se fera dans les règles de l'art. Il passera inéluctablement par la voie des urnes comme Senghor et Wade et non ce que le premier président du Sénégal avait fait avec son successeur.
En effet, ceux-ce qui, soutiennent que Karim est le dauphin du Président De la République, n'ont pas jusqu'ici, apporté la moindre preuve de leur allégation. Ainsi, il va s'en dire que c'est une perception erronée de la réalité que de croire à de tels propos. Disons-le, tout haut, Karim Meïssa Wade, peut se passer du privilège du dauphinat et l'avenir nous donnera raison. Vous conviendrez sûrement avec moi que c'est un truisme aujourd'hui, d'affirmer que le leader de la génération du concret, bénéficie du soutien et de la confiance des Sénégalais de l’intérieur comme de l’extérieur, surtout chez les femmes et les jeunes. Et qui attendent le montrer au moment opportun.

7.Posté par Astou le 25/11/2008 13:55
C'est un recommencement perpétuel. Aujourd'hui, il est rare ou quasi nul de parcourir la presse du jour sans retrouver le nom de Karim Wade mêlée dans des histoires d'argent ou de succession. Cependant, pour le premier nommé, le mis en cause en l’occurrence Karim, tous les faits qui lui étaient reprochés se sont avérés fausses ; verdict du juge. Et ceci non pas parce qu'il est le fils d'un président, loin de là, mais que ces diffamateurs non pu apporter la moindre preuve de leurs allégations. Vous conviendrez sûrement avec moi qu'il a toujours eu le toupet de faire appel à la justice à chaque fois qu'il se sentait atteint dans son honneur propre. Ce qui est louable pour un bon citoyen.

Cela dit, pour en venir sur le problème de la succession que nous sert chaque matin, nos braves journalistes. Jusqu'ici, le commun des Sénégalais n'a pas encore perçu le sieur Wade, posé un acte allant dans ce sens. Mieux, il ne s’est jamais prononcé là-dessus. Il se contente d'accomplir les missions qu’on lui confie et de s'en limiter là ! Mais à force d'en parler tout le temps. Nos braves ouvriers de l'information et les poids plumes de l’autre position, ont finit par faire de ce jeune homme quelqu'un d'incontournable dans le landerneau politique.

8.Posté par GASSAMA TORONTO le 25/11/2008 14:15
karim meissa wade est un homme integre injurié, diffame chaque jours, et qui n'a jamais proférer d'injure à son tour .
Qui est toujours constant imperturbable.Mon grand père me dit que ce sont des signes PALPABLE de GRANDEUR .
bientot nous le verrons assis sur le fauteuil presidentiel. cordialement

9.Posté par retgerzatgre le 25/11/2008 14:35
bapi domebi sokhename ci , nous en avons mares. Te senegalais yi beusse bou gnou khoulé ba karime djité gnou, ma khoty se ma nationalité senegalaise déme néky ivoirien ou malien. Karime wade de fe gnou gueune ba gnouye djité.

10.Posté par pape le 25/11/2008 16:35
je pense que avoir un president PD est mieux. les pd sont plus sensible a la souffrance des gens

11.Posté par Al le 25/11/2008 17:51
La Stratégie de Wade est simple: il essaie d'imposer Karim petit à petit. Si il en sent l'impossibilité, il essaiera sa seconde combinaison; Idrissa Seck ou un retour d'Abdou Diouf, par l'intermédiaire de médiateur maçonniques.

12.Posté par Ali le 25/11/2008 20:03
Nous on se contre fiche de se que Wade veut faire!!! Nous disons tous simpleement que nos familles n'ont pas payer un prix aussi cher pour que le Senegal soit se qu'il est. Un ingrat comme Wade a interet a amener toute sa famille en France. Nous le pardonnerons comme on a pardonne Diouf s'il agit aumoins avec Dignite et organize des Elections anticipes. Mais si il veut faire le forcing, let me tell you! Tapete you diengou nio gueune dangereux lo guiss!!

On supporte on supporte mais le jours ou Les Senegalais diront enough is enough.... You better know what you dishing?? A bon entendeur salut!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State