Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Vol en réunion : Une bande de quatre femmes mariées démantelée à Yeumbeul

Une bande de voleuses constituée de quatre femmes mariées dont l'une est en état de grossesse avancée est démantelée par la police de Yeumbeul. Elles ont été épinglées après avoir réussi à s'éloigner avec le butin.
Thiaba Ndoye alias Daba, Astou alias Ndèye, Fatou Kiné Mbengue et Oumy Fall sont des femmes mariées constituée en bande. Avant-hier, elles se rendent au marché Bène Baraque pour une nouvelle opération qui, au finish, a été un fiasco.



Vol en réunion : Une bande de quatre femmes mariées démantelée à Yeumbeul
Vers 14 heures, elles s'introduisent dans la cantine gérée par la commerçante Fatoumata Aliou Ndiaye qui expose différentes gammes de tissus. Pourtant, Fatoumata Aliou Ndiaye connaît bien cette bande qui vient assez souvent dans la cantine comme le font les autres femmes qui viennent au marché pour s’approvisionner. Elle a indiqué qu'à chaque fois qu'elles se retirent de la cantine, elle constate toujours que certains objets qu’elle expose ont disparu. À ce propos, elle indique avoir perdu en janvier 2012 un tissu d'une valeur de 150.000 FCfa, deux autres tissus d'une valeur unitaire de 25.000 FCfa, un autre qui coûte 35.000 FCfa et un dernier coupon d'une valeur de 17.500 FCfa. Cette fois-ci, c’est un sachet contenant trois tissus dont deux d'une valeur de 40.000 FCfa et un troisième qui coûte 25.000 FCfa que la bande avait déjà réussi à emporter. Une fois à l'intérieur de la cantine, l'une d'elle a fait croire à la commerçante qu'elle prépare une cérémonie de mariage et qu'elle a besoin de quelques tissus pour son habillement. Pendant que la commerçante est occupée à retirer les objets demandés par la bande, Fatou Kiné fait main basse sur les trois tissus en question et les file à Oumy Fall qui, à son tour, les remet discrètement à Ndèye Fall avant que les deux premières ne se retirent, laissant sur place les deux autres. Maintenant que le coup a réussi, le duo restant s'arrange à mettre fin au marchandage avant de rejoindre leurs deux autres complices. C'est bien après le départ de la bande que la commerçante a constaté la disparition de ses trois tissus. Elle se lance à leur recherche et les retrouve hors du marché. À son arrivée, elle arrache violemment le sachet avant que des jeunes ne maîtrisent les quatre femmes qui sont aussitôt conduites au poste de police de Yeumbeul où elles sont gardées à vue avant d'être déférées au parquet pour association de malfaiteurs et vol en réunion, à l’exception de la femme enceinte qui est appelée à déférer à toute convocation ultérieure.

Soleil Abdou DIOP

Vendredi 16 Novembre 2012




1.Posté par coplan le 16/11/2012 23:33

Traduisez à ce gang cette chanson de Julien Clerc dont voici le texte

Travailler, c'est trop dur, et voler, c'est pas beau,
D'mander la charité, c'est quéqu'chose j'peux pas fair'
Chaque jo
Ur que moi j'vis, on m'demande de quoi j'vis
J'dis que j'vis sur l'amour, et j'espère de viv' vieux !
1
Et je prends mon vieux ch'val, et j'attrap' ma vieille selle
Et je sell' mon vieux ch'val pour aller chercher ma bell'
Tu connais, c'est loin d'un g
Rand bout d'là, de Saint-Antoine à Beaumont
Mais le long du grand Texas, j'lai cherchée bien longtemps.
2
Et je prends mon violon, et j'attrap' mon archet,
Et je joue ma vieille valse pour fair' le monde danser
Vous connaissez, mes chers amis, la vie e
St bien trop courte
Pour se faire des soucis, allors..., allons danser !


Avec çà,il y a de quoi réfléchir.L'homme ne s'humanise que par le travail.Pas autre chose.

2.Posté par KOCC le 17/11/2012 09:17
THE PROF, NOUS EN AVONS MARRE, DE TES ANNONCES !

Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés