Référence multimedia du sénégal
.
Google

Vol d'un portable de marque Nokia: Le fils du directeur de l'Ecole de police écope de 2 ans dont un mois ferme

Article Lu 1548 fois

Affaire peu ordinaire que celle-là. Et pour cause, il s'agit bel et bien du fils du directeur de l'école de police, appréhendé pour vol de portable de marque Nokia. C'est presque l'arroseur arrosé, car les policiers sont censés veiller sur la sécurité des citoyens et de leurs biens. Mais comme l'a dit l'un des conseils du prévenu, le vol de portables est devenu un phénomène de société. Le représentant du ministère public a requis l'application de la loi ; le tribunal l'a condamné à 2 ans, dont un mois ferme.



On ne sait pas exactement quelle mouche a piqué ce jeune homme répondant au nom de Amadou Abdoulaye Diallo, âgé aujourd'hui de 18 ans seulement, arrêté pour avoir volé un portable de marque Nokia. Compte tenu du statut de son père, directeur de notre précieuse école où sortent les meilleurs policiers de ce pays, on imagine très difficilement que les enfants de la famille de ce directeur puissent donner de mauvais exemples de cette nature aux autres enfants. Le jeune Diallo a été appréhendé en flagrant délit de vol, dans la deuxième quinzaine du mois de mai dernier, puis déféré au parquet. Il a comparu à la barre du tribunal de flagrants délits le 18 juin, pour répondre des faits qui lui sont reprochés. A l'interrogatoire, le prévenu n'a pas nié les faits. Mais sa comparution au prétoire pour vol, a fortement frappé l'assistance ; les gens étaient ébahis et des murmures s'élevaient un peu de partout, car pour eux c'est le contraire qui aurait pu se produire. Le représentant du ministère public a requis l'application de la loi. L'avocat de la défense, Me Issa Diaw, dans sa plaidoirie, fera comprendre au tribunal qu'il s'agit bel et bien du fils du de directeur de l'Ecole de police. Arguant que c'est l'environnement malsain qui est à l'origine de tout ce phénomène. Me Issa Diaw a surtout indexé notre société, qui recèle d'éléments utilisant la loi de la jungle. « Il a duré en détention préventive, sans doute, a-t-on voulu lui infliger une correction », poursuit Me Issa Diaw. Et de poursuivre que cela va lui servir de leçon, tout en insistant sur la jeunesse du prévenu. Demandant au tribunal de lui accorder une clémence, car, plaise-t-il, Amadou Abdoulaye Diallo n'est qu'un délinquant primaire, il n'a jamais eu maille avec la justice ; « par ailleurs, le plaignant n'est pas venu à la barre car l'appareil lui a été restitué ». Au délibéré, il a écopé de 2 ans dont un mois ferme.

Lassana Sidibé
Source: L'office

Article Lu 1548 fois

Mardi 19 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State