Référence multimedia du sénégal
.
Google

Vision socialiste : « Contre le gouffre que nous promettent l’incurie et le cynisme d’Abdoulaye Wade »

Article Lu 1428 fois


Vision socialiste : « Contre le gouffre que nous promettent l’incurie et le cynisme d’Abdoulaye Wade »
« La toxicité du régime libéral, après avoir ravagé les valeurs sociales, morales, religieuses et républicaines, perverti le modèle démocratique, détruit le cadre macro économique et ruiné tous les secteurs de production de notre économie, confirme sa véritable face prédatrice sous les atours d’un libéralisme tropical ». C’est la certitude de Vision socialiste.


Les sauvageons d’Ousmane Tanor Dieng n’apprécient guère ce que fait le régime libéral. Pour eux, « la seule vraie question est de savoir jusqu’à quand les Sénégalais demeureront les victimes de l’imposture amplifiée par les mensonges récurrents d’un Etat dont l’impotence est aujourd’hui largement établie par son incapacité à trouver de véritables solutions à la crise actuelle ».

« Plutôt que de dénoncer et de s’indigner des pratiques du régime d’Abdoulaye Wade », Vision Socialiste en appelle à la responsabilité des Sénégalaises et des Sénégalais « afin de construire un sursaut citoyen contre les dérives du pouvoir actuel dont les effets déjà fortement éprouvants sur le quotidien des populations, seront plus désastreux sur l’avenir de notre pays ».

Et de préconiser une lutte contre « le gouffre que nous promettent l’incurie et le cynisme d’Abdoulaye Wade ». Selon Barthélemy Dias et Cie : « Il y a urgence à engager un combat citoyen débarrassé de tout opportunisme et de tout calcul politicien afin qu’ensemble, les patriotes, décidés à mettre notre pays sur la voie d’un redressement salutaire et salvateur, puissent créer la force de l’élan nécessaire pour en finir avec ce régime abject ».

« C’est, d’ailleurs, dans ce cadre qu’il faut analyser, après la mise à sac des ICS par les lobbies affairistes du régime, la décision absurde de céder les actions de l’Etat dans la SONATEL qui, en plus de priver l’Etat de plus de 20 Milliards de Francs CFA de dividendes annuels, va empêcher notre pays d’influer sur les orientations de la société qui présente un volume d’investissement de 85 milliards de Francs CFA en 2007 et contribue avec plus de 60 Milliards de Francs CFA au chiffre d’affaire de 966 PME/PMI sénégalaises. Dès lors, cette décision risque d’avoir non seulement des conséquences fâcheuses pour notre économie mais également des effets dramatiques sur la situation des PME/PMI et de leurs salariés », estiment les camarades de Barthélemy Dias.

Et de poursuivre : « Parallèlement à cet affairisme ambiant, le régime en place continue de s’attaquer au pouvoir d’achat des ménages. En effet, au moment où la hausse vertigineuse des prix des denrées, produits et services de grande consommation a enfermé les populations dans la spirale infernale d’un quotidien insupportable, le régime d’Abdoulaye Wade se signale, une fois encore, par la hausse, dans des proportions inouïes, des prix à la pompe du super et du gasoil sans compter celle encore insidieuse du gaz butane. S’agissant des hydrocarbures où le niveau de taxation particulièrement élevé explique la cherté du prix à la pompe, l’Etat a engrangé 57,1 Milliards au titre de la TVA import pétrole et 21,5 Milliards au titre des droits de porte en 2007 compte non tenu des 28,2 Milliards au titre du Fonds de Sécurisation des Importations des Produits Pétroliers, des 20,8 Milliards au titre de la TVA intérieure pétrole, des 89,8 Milliards au titre de la taxe spécifique sur le pétrole générés entre janvier 2007 et mars 2008 ».

A les en croire : « Cette nouvelle hausse sur les prix des hydrocarbures et les appels pathétiques d’Abdoulaye Wade pour le financement de la GOANA confirment la faillite de l’Etat obligé de solliciter du secteur bancaire des titres re-finançables sur 6 mois pour tenter d’apurer les déficits accumulés à cause du train de vie insolemment dispendieux du régime libéral. A ce sujet, les banques, déjà fortement fragilisées par la dette des ICS et par les effets induits de la dette intérieure de l’Etat, montrent une réticence à suivre le gouvernement dans sa fuite en avant.

Enfin, Vision socialiste assimile les prises de position des organisations socio-professionnelles et des autorités religieuses, ainsi que les déclarations des représentants des institutions financières internationales à « un appel à témoin face à l’impasse inéluctable vers laquelle, nous conduit la gouvernance inique et cynique du régime libéral ».

Source: Ferloo.com

Article Lu 1428 fois

Mardi 20 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State