Référence multimedia du sénégal
.
Google

Violences faites aux femmes : Les travailleuses du sexe invitées à se découvrir

Article Lu 1704 fois


Elles sont souvent persécutées, violées, agressées par certains de leurs clients. Elles, ce sont les travailleuses du sexe qui, la plupart du temps, voient leurs droits les plus élémentaires bafoués. Et elles se résignent, préférant noyer leurs souffrances à cause de la stigmatisation plutôt que de s’ouvrir aux organisations luttant contre les violences faites aux femmes. D’où l’invite de ces dernières qui incitent les prostituées à se découvrir pour que leurs préoccupations soient prises en compte.

‘Des travailleuses se confient souvent à notre organisation, mais elles préfèrent cacher leur propre identité. N’empêche, nous intervenons. Mais, il faut qu’elles acceptent de s’engager à nos côtés si leurs droits se trouvent bafoués dans le cadre de leur travail, en déposant une plainte contre leurs agresseurs’. Ainsi s’exprimait la représentante du Comité de lutte contre les violences faites aux femmes (Clvf) qui s’exprimait lors de la conférence de presse du 1er Festival sénégalais de films sur les violences qui affectent les femmes. Sa sœur Racky Dème, membre de l’Association des juristes sénégalaises, a abondé dans le même sens : ‘J’avoue que nous n’avons pas vraiment beaucoup de contacts avec les travailleuses de sexe, parce que notre objectif, c’est la promotion et la vulgarisation des droits des femmes en général. Nous ne nous occupons pas d’un domaine particulier, même s’il est vrai que quand il y a violation d’un droit, nous nous devons de réagir. En ce qui concerne les travailleuses du sexe, nous n’avons jamais travaillé sur les textes qui les régissent, ni proposé des réformes’.
Chaque 25 novembre, le Sénégal, à l’instar de la communauté internationale célèbre la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes. Le ministère de la Femme et le Fonds mondial des Nations-Unies pour la population (Unfpa) ont ouvert une série de discussions avec la presse en présence des organisations luttant contre les violences faites aux femmes. Parmi ces organisations, on notait Tostan, le Groupe d’enseignement et de recherche sur la population (Geep), le Clvf, le Wildaf, l’Association des juristes sénégalaises…. Chacune de ces structures a eu à décliner son domaine d’intervention et ses réalisations dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes.

Pour Ndèye Soukèye Guèye, directrice de la Famille au ministère de la Femme et de l’Entreprenariat féminin, la cible femme est une question transversale. ‘Le ministère de la Femme ne peut pas, à elle seule, régler cette question. Il faudrait une implication de la société civile, des partis politiques, des syndicats’, a souligné la directrice de la Femme. Cependant, elle n’a pas manqué de formuler des critiques à l’endroit de ses sœurs. De son avis, les femmes sont trop obnubilées par le désir de paraître, elles sont de véritables esclaves de la mode, elles sont prêtes à tout pour se mettre au diapason. Ce qui explique, selon elle, les dérives et déviances des femmes. Ndèye Soukèye Guèye a également invité ses camarades femmes à un retour à une éducation de base, gage du respect des valeurs de nos sociétés.

Dans l’après-midi du 25 novembre prochain, une série de projections de films sur les violences faites aux femmes aura lieu au Centre culturel français. Les films seront primés et l’activité sera présidée par le ministre de la Femme et de l’Entreprenariat féminin.

Source: Walfadjri

Article Lu 1704 fois

Vendredi 23 Novembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State