Référence multimedia du sénégal
.
Google

Viol sur mineure et escroquerie: Un marabout et son complice profitent de l’innocence d’une jeune élève

Article Lu 11783 fois


Un marabout et son complice ont violé et escroqué une jeune élève en classe de 4ème. Les deux suspects ont monté une conspiration, avant de profiter de l’innocence de leur victime. Le marabout, proposant à la jeune fille de l’aider mystiquement à échapper à un envoûtement et à une mort probable, lui a recommandé d’entretenir quatre rapports sexuels avec son complice. Ensuite, il lui a demandé une grosse somme d’argent, afin de mener à bien ce travail. La pauvre, est ainsi tombée dans ce piège, et n’a retrouvé ses esprits qu’après le départ des deux malfaiteurs.

Le viol sur mineure et l’escroquerie, sont en train de prendre de l’ampleur dans ce pays. Cette semaine, une jeune élève en classe de 4 ème, a été victime d’un viol et d’une escroquerie. Les hommes mis en cause, sont un marabout et son complice. Ces derniers, nommés respectivement S. C et A. C ont monté une conspiration avant de profiter de l’innocence de leur victime. S. C, le marabout, a été le premier à entrer en action. Il a abordé la jeune dans la rue, pour soi-disant lui demander l’adresse d’une dame qui se trouve être sa mère. Sachant que la fille est une peulhe, il a saisi ce lien de parenté pour lui demander de l’aider dans ses recherches, et d’être son interprète. Au même moment, son complice, A. C, errait dans la rue, en se faisant passer pour un simple passant. Quelques minutes plus tard, le marabout a hélé son complice, avec l’aide de la jeune fille. Quand ce dernier s’est approché, c’est la jeune fille qui l’a abordé, et a fait l’interprète pour faciliter la discussion entre les deux hommes. Très vite, A. C a affirmé connaître la dame que son acolyte S. C recherchait. Mais, il fit semblant d’être pressé pour mieux duper la pauvre jeune fille. Le marabout, S. C, profita de cette occasion pour fasciner la victime avec ses pouvoirs mystiques. Il parla en peulh à celle-ci, en lui disant que leur interlocuteur était pressé ; car il devait se rendre à un décès. Son complice fit semblant d’être surpris par cette affirmation, et décida de les aider dans leurs recherches. Aussitôt après, S. C a remercié son jeune interprète, et lui a proposé de l’aider par ses pouvoirs mystiques, parce qu’elle a été aimable. C’est ainsi que, assis sur un banc public avec elle et son complice, il lui a expliqué qu’elle était victime d’un envoûtement, et pourrait aussi perdre la vie dans un accident, s’il ne l’aide pas. La fille, paniquée, a aussitôt sollicité ses services. Cela a permis aux deux malfaiteurs à profiter de passer à l’acte. S. C a alors demandé à la fille d’entretenir quatre rapports sexuels avec un homme quelconque pour récupérer du sperme qui va l’aider à la désenvoûter. Et elle devait ensuite lui remettre de l’argent pour qu’il finisse son travail. Cependant, la fille lui a déclaré qu’elle est toujours vierge, et qu’il lui serait difficile de trouver un homme. Ce fut le moment pour lui de la pousser dans les bras de son complice A. C. Celui-ci, ne se faisant pas prier, a conduit celle-ci dans un hôtel de la place. Arrivé sur les lieux, il a loué une chambre et a tenté à deux reprises de pénétrer la jeune fille mais en vain, car elle était une vraie vierge. Fatigué, il est sorti avertir S. C (le marabout). Ce dernier est entré à son tour dans la chambre pour le remplacer. Lui aussi a manqué deux tentatives de pénétration. Par contre, il a réussi son coup en sodomisant sa victime pour lui prouver que le sperme était essentiel pour son travail. Toujours dans le piège de ses bourreaux, la jeune fille les a amenés chez elle pour récupérer l’argent qu’elle devait donner au marabout. Ainsi, les deux hommes ont passé du bon temps avec leur victime avant de disparaître avec un montant de plus de 140 Mille FCFA et 40 Euros que la fille à volés afin de sauver sa peau. Ce n’est qu’après leur départ que la jeune fille a pris conscience de ce qu’elle venait de vivre. Elle a fini par avertir ses parents ; et ces derniers ont actuellement saisi la justice pour condamner les deux malfrats.

Fatou Diallo

Source: L'office

Article Lu 11783 fois

Samedi 19 Juillet 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State