Référence multimedia du sénégal
.
Google

Venue chercher du travaille: Elle se fait violer par son employeur

Article Lu 12980 fois

Le prévenu est chef d'emploi dans une société de nettoyages et d'aménagement des bureaux ; dès lors, son statut lui permet de recruter les intéressés ayant rempli les conditions du contrat. C'est dans ce cadre-là, que des jeunes femmes et filles viennent déposer leurs demandes d'emploi en vue d'être recrutées. Ainsi, la victime venue tout récemment de Casamance, s'était mise à la recherche d'emploi ; malheureusement, elle a fait une mauvaise rencontre. Le patron auprès de qui elle devait obtenir un emploi l'a entraînée ailleurs, dans une chambre appartenant à l'un de ses amis, où il la sauvagement violée. L'affaire a atterri à la barre où le procureur a requis 2 ans ferme ; la partie civile, elle, réclame 10.000.000 francs. Le jugement sera rendu aujourd'hui, 21 juin.



Il répond au nom de Pape Sarr, âgé de 38 ans, chargé du recrutement des employés. Le 2 mai dernier, la demoiselle Rosalie Manga, âgée de 19 ans, accompagnée de deux autres filles, vient au bureau du prévenu pour déposer une demande d'emploi. Selon les propos de la victime, pour prendre leurs dossiers respectifs, Pape Sarr les faisait entrer dans un bureau une à une. Cet entretien suivi de toute une série de questions, était tantôt relatif à l'emploi, tantôt à leur vie privée, car curieusement, le patron s'intéressait à la dernière date à laquelle ces filles ont eu leur règle ; leur situation familiale etc. Dans la mêlée, Pape Sarr dira aux deux filles de revenir le lendemain. Quant à Rosalie Manga, il lui fixera rendez-vous à 14 heures, le même jour. Celle-ci, ne se doutant de rien, croyait qu'elle allait commencer son travail... Rosalie précise que résidant à Yeumbeul, et ne pouvant pas ainsi effectuer le trajet aller/retour pour être au rendez-vous, elle a préféré aller manger chez une de ses grandes sœurs qui habite la localité. Arrivée à 14 heures, selon toujours la fille, Pape Sarr avait sans aucun doute préparé son piège. « Il m'a conduite à Grand Yoff, en me disant qu'il allait me montrer le bureau où je devais travailler, plus les équipements. Mais à ma grande surprise, Pape Sarr m'a entraînée dans une chambre, et a rapidement fermé la porte, puis il a m'a menacée avec un couteau, en disant : « couchez-vous où je vous tue ». Voyant que je résistais, il a déchiré mon pantalon jean, m'a terrassée avant de me violer, j'ai beaucoup saigné », narre-t-elle. Et d'ajouter : « Après son acte ignoble, il a ouvert la porte ; en disant, partez, si jamais vous me dénoncez, c'est fini pour vous. Je me suis alors débrouillée pour aller avoir ma grande sœur ; avec elle, nous nous sommes rendues à l'hôpital. la consultation faite, le médecin a établi un certificat médical qui a confirmé le viol, puis le lendemain, nous avons porté plainte contre lui ». Le mis en cause a reconnu avoir rencontré la fille dans le cadre dépôt de demande d'emploi, mais qu'en dehors de cela, rien ne s'est passé de particulier entre eux. A la barre, les deux femmes qui accompagnaient Rosalie Manga, comparaissant en tant que témoins, ont confirmé rendez-vous fixé à Rosalie à 14 heures... Le conseil de la partie civile pointe du doigt le prévenu, comme un obsédé sexuel, car il a eu un différend avec son chef du personnel pour le même problème. « Il a voulu sans aucun doute voulu profiter de la timidité de la fille venue de Casamance ; nous demandons au tribunal de le maintenir dans les liens de la prévention, et de nous allouer la somme de 10.000.000 francs à titre de réparations », plaide-t-il. Le procureur dira que le certificat médical a confirmé l'acte de viol. « Les faits reprochés au prévenu sont établis, pour la répression, je requiers 2 ans ferme ». Mais l'avocat de la défense, Me Abdoulaye Seck, expliquera au tribunal que cette fille a été violée en Casamance à l'âge de 6 ans. « Mieux, s'interroge-il, les faits ont eu lieu le 2 mai, pourquoi a-t-elle attendu jusqu'au 23 pour établir le certificat, alors qu'elle a déclaré que c'est le lendemain du viol qu'elle est partie à l'hôpital ? » Et se demander au tribunal de lui accorder la clémence, par une relaxe pure et simple. Le jugement sera rendu ce matin du 21 juin.

Lassana Sidibé
Source: L'office

Article Lu 12980 fois

Jeudi 21 Juin 2007





1.Posté par galsen le 22/06/2007 00:09
2ans pour un viol quelle justice ?ça métonne pas que ces imbeciles recidivent et continue de violer wassalam


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State