Référence multimedia du sénégal
.
Google

Venue à Dakar pour chercher du travail: Elle se fait violer par deux gus

Article Lu 13254 fois

La fillette, âgée de 14 ans, quittait la Casamance pour Dakar, à la recherche d'emploi, elle sera accueillie par l'un de ses compagnons de voyage. Ce dernier l'a conduira dans sa chambre à l'Ambassade d'Iran où il est employé, avant de la violer durant trois jours, et de l'abandonner dans la rue. Ne sachant où aller, la fillette se retrouve alors à la Cathédrale de Dakar vers deux heures du matin ; elle sera une deuxième fois accueillie par un gardien ; qui la conduira chez lui à Thiaroye, mais le fils de ce dernier l'entraînera jusqu'à Fass où elle restera dans une chambre près d'une quinzaine de jours, durant lesquels elle sera encore violée. Les violeurs seront alors condamnés à 4 ans ferme, et 3.000.000 francs à payer à la victime.



Pour rappel, cette histoire de viol ressemble plutôt à une série de film noir. Les faits se sont déroulés en 2005. Une fillette âgée de 14 ans, répondant au nom de Fatoumata Diallo, quitte la Casamance où habitent ses parents, pour venir chercher du travail à Dakar. Mais malheureusement, cette recherche d'emploi va se terminer par une aventure tragique ; car elle ne disposait pas de l'adresse des gens qui devaient l'héberger dans la capitale. C'est à l'issue d'un voyage mouvementé que leur véhicule arrive vers Castors à trois heures du matin, c'est ainsi que le nommé Khalifa Tamba, qui se trouvait à bord du même véhicule, et qui travaille à l'Ambassade d'Iran, l'invite à aller avec lui pour passer la nuit. La plaignante dit avoir subi ses assauts durant trois jours, avant qu'elle ne se retrouve dans la rue, sans savoir où crécher. Après avoir déambulé jusque tard dans la nuit, la demoiselle Diallo s'est alors retrouvée à la Cathédrale de Dakar, vers deux heures du matin. En plein air, elle sera alors aperçue par un gardien ; ce dernier, compatissant, l'aide en la conduisant chez lui à Thiaroye. Ledit gardien, qui avait déjà pris sa retraite, devait rentrer définitivement en Casamance, mais avant de quitter il la confie à un de ses fils du nom de Mamadou Saliou Diallo, afin de bien veiller sur elle, en attendant qu'elle trouve un emploi. Mais comme l'a bien dit l'avocat de la partie civile, charité bien ordonnée commence par soi-même. Le sieur Saliou Diallo a en effet profité du départ de son père pour entraîner la fillette jusqu'à Fass Delorme où il la mettra dans une chambre à lui. Fatoumata Diallo y restera 15 jours durant, il lui apportera de la nourriture ; et tout ce dont elle aura besoin, a déclaré Mamadou Saliou Diallo au cours de l'enquête préliminaire. Pour briser le carcan et avoir sa liberté, la fille utilisera son portable pour appeler ses parents, en indiquant où elle se trouve. Sa maman rapplique dare-dare à Dakar, et porte plainte contre les deux hommes pour viol. Les deux compères seront alors écroués et déférés au parquet. Ils ont comparu à la barre du tribunal des flagrants délits courant novembre 2005 ; où, à l'interrogatoire, les prévenus ont tenté de sauver leur tête. En vain. Car ils étaient déjà passés aux aveux lors de l'enquête préliminaire. Ils ont été reconnus coupables des faits qui leur sont reprochés, et le tribunal les avait condamnés à 4 ans ferme, et à payer à la famille de la victime trois millions de francs. Après une année de prison, les violeurs ont fait appel. La Cour d'appel les avait alors relaxés. Mais les parents de la fillette, ont également fait appel, pour faire confirmer le jugement de la Première chambre. Le conseil de la partie civile, Me Babacar Camara, dira que les prévenus ont bien reconnu les faits lors de l'enquête préliminaire. Me Camara dira que le Sénégal est devenu « un territoire ingérable sur le plan sexuel, il n'y a pas de jour où les journaux ne relayent des cas de viol ; c'est très grave », a martelé l'avocat. Mamadou Saliou Diallo a bien déclaré que la fillette a fait 15 jours dans sa chambre, et que lui-même passait la nuit au dehors ! Ce que balayera Me Camara, avant de demander à la cour de confirmer le premier jugement. L'avocat général dira se rapporter à la décision de la cour. Les avocats de la défense, Mes Youssoupha Camara et Nohine Mbodj, ont mis l'accent sur le mauvais comportement de la fille. « Fatoumata Diallo a volé beaucoup d'argent à son père avant de venir à Dakar », précisera Me Mbodj, tout en ajoutant que son client, Khalifa Tamba, a déjà deux épouses, et qu'en venant de la Casamance où il avait passé la Tabaski auprès de sa famille, il se trouvait dans même véhicule que la fille, qui ne connaissait personne à Dakar ; il faisait trois heures du matin, il l'a accueillie à l'ambassade d'Iran où il est employé, mais c'est tout, plaide-t-il. « Six mois après les faits, il est arrêté par la gendarmerie, on n'a rien compris », s'indigne-t-il, avant de demander l'infirmation du jugement. Lequel sera rendu le 24 août prochain.

Lassana Sidibé
Source: L'office

Article Lu 13254 fois

Samedi 7 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State