Référence multimedia du sénégal
.
Google

Vente et usage de chanvre indien sur la voie publique: Le drogué et son fournisseur arrêtés à Colobane

Article Lu 11133 fois

Ibrahima Camara, Henry Kaba, Alioune Barro, Ibrahima Beye et Saliou Diouf. Voila cinq adeptes de « l’herbe qui tue » qui se croyaient dans les rue de la Jamaïque. Le premier nommé a été épinglé pour avoir vendu sa came dans la voie publique, les autres ont été interpellés alors qu’ils grillaient tranquillement leurs joints, sans se soucier des passants.



Vente et usage de chanvre indien sur la voie publique: Le drogué et son fournisseur arrêtés à Colobane
L’usage et le trafic de chanvre sont devenus banals au Sénégal. Dans certains quartiers de Dakar et en banlieue, il n’est pas surprenant qu’au détour d’une rue vos narines soient subitement titillées par l’odeur du chanvre mêlée à celle de l’encens. La preuve, cinq individus répondant respectivement aux noms d’Ibrahima Camara, Henry Kaba, Aliou Barro, Ibrahima Bèye et Saliou Diouf, ont été interpellés le 25 mai dernier, en train de tirer tranquillement sur des joints de « l’herbe qui tue », sans se soucier des passants. Seulement, ils vont très vite regretter leur geste. En effet, dans la nuit du 25 mai dernier aux environs de 1h30mn, des éléments en civil du commissariat du Point E, en mission de sécurisation aux abords de la Maison du Parti socialiste sis à Colobane, sont tombés sur les individus ; Premier à être épinglé, Ibrahima Camara a été surpris le joint encore collé aux doigts. Interpellé sur l’origine de la drogue, Camara balance son fournisseur, posté un peu plus loin. Avec le concours de Camara, le fournisseur dénommé Ibrahima Bèye est à son tour alpagué, au moment ou il guettait les silhouettes de potentiels clients.
Poursuivant leur patrouille, les limiers ont fait escale au terrain de football situé derrière le centre de santé Gaspard Camara. Dans le noir, trois individus : Aliou Barro, Henry Kaba et Saliou Diouf savouraient tranquillement des joints de chanvre. Sous l’emprise de la came, ce trio n’a pas vu arriver les limiers qui, après les avoir encerclés, ont procédé à leur arrestation pour flagrant délit de détention et usage de chanvre indien. Comme leurs prédécesseurs, Barro, Kaba et Diouf ont été jetés dans le panier à salade avant d’être conduit dans la chambre de sécurité du commissariat du Point E. Pressés de questions le lendemain, ils ont reconnu sans ambages les faits avant d’être déférés au parquet.

Abdoulaye Diedhiou
Source: Le Populaire

Article Lu 11133 fois

Jeudi 31 Mai 2007





1.Posté par mana le 01/06/2007 00:49
toukhmi dina toukh gayi dé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State