Référence multimedia du sénégal
.
Google

Vente de viande de porc à DAKAR : De bonnes recettes le week-end

Article Lu 11721 fois

Le petit marché de viande de porc de « Bignona » à Grand Yoff reçoit des clients de différents quartiers de Dakar et même des autres villes. Mais, c’est surtout le week-end que la viande de porc fait recette.



Vente de viande de porc à DAKAR : De bonnes recettes le week-end
Dix heures passées à Grand Yoff. Non loin du centre Caedas, des mécaniciens s’activent sous la chaleur matinale. On aperçoit, à partir de là, une fumée en provenance des fours servant à fumer du poisson. Juste derrière le centre, des tentes sont fabriquées avec des piquets et des morceaux de carton ou de fût déposés dessus pour se protéger du soleil. Sur cette architecture en forme de demi-cercle, des femmes et hommes abritent des tables où ils exposent de la viande de porc destinée à la vente. Chaque vendeur se presse aux salutations à la moindre arrivée d’une tierce personne sur les lieux. « Viens ici, j’ai de la bonne viande » ; « Chérie coco, viens je te ferai, un bon prix ».

Cet endroit, un peu isolé du quartier populaire de Grand Yoff, est le point de ralliement des consommateurs de la viande de porc, mais aussi de certains produits tels que le poisson fumé. Ce week-end passé, dans la matinée, des acheteurs, en taxi ou à pied, sortent et entrent par les allées menant au petit marché. « Ça marche mieux le samedi et le dimanche. Pendant les autres jours, la plupart des vendeurs vont dans les villages sérères pour acheter du porc. Chaque voyage est effectué en prélude au week-end », explique Rose Marie Mendy.

Selon elle, le commerce marche les jours de week-end, hormis les jours de fête.

Dans ce quartier reconnu aussi pour la forte présence de bars dans presque tous les coins, ce petit commerce a pris de l’envol. Dans ces bars, la vente de la viande de porc marche bien. Juste en face du terrain de l’Asc Grand Yoff, entre le canal d’évacuation des eaux usées et le terrain, sous l’ombre de plusieurs tentes, se trouve la porchère. A l’intérieur, plusieurs animaux sont allongés, paisiblement, sous la boue, ignorant le sort qui les attend. Chaque animal égorgé, sort de ce grand enclos.

Embouchant la même trompette, Fiacre Bassène, un jeune garçon vendeur et originaire de Nyassia, en Casamance, déclare que la vente de la viande de porc marche bien le week-end. A son avis, les gérants des restaurants et bars payent le plus de viande pour revendre sous la forme de brochette.

Source: Le Soleil

Article Lu 11721 fois

Lundi 13 Octobre 2008





1.Posté par BOY NDIAGO le 14/10/2008 12:12
il faut faire un reportage sur les gens qui mangent la viandede porc!

2.Posté par adja le 15/10/2008 20:55
mais c'est pas tout les senegalais qui sont musulmans

3.Posté par ancien ndiago le 16/10/2008 18:42
pouah le cochon est haram

4.Posté par wore le 29/10/2008 01:56
hum ... rien de tel qu'un cochon de lait bien roti !!!!

5.Posté par luylier le 13/12/2013 18:57
Bonjour, je suis allé par hasard au marché de bignona pour manger de la viande de porc, je n'ai jamais mangé des merguez aussi bonnes j'y retourne régulièrement ,il y règne une super ambiance,et jusqu'à lors je ne suis pas malade.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State