Référence multimedia du sénégal
.
Google

Veille de Maouloud : le président Wade, dos au mur, perd du terrain dans les foyers religieux

Article Lu 11240 fois

XIBAR.NET (Dakar, 19 Février 2010) - Le président Wade est entrain de vérifier l’adage, selon lequel, on n’est maître de la parole qu’on a pas libérée, mais esclave de celle qu’on a prononcée. Son obsession à défendre, vaille que vaille, sa statue, son parti pris confessionnel et son détachement des attentes des populations l’ont conduit dans une impasse. Dos au mur, va-t-il le sauter ou rebrousser chemin ? Le temps lui est compté.



Veille de Maouloud : le président Wade, dos au mur, perd du terrain dans les foyers religieux
En dix ans de pouvoir, le président Wade est entrain d’échouer dans le terrain religieux où ses prédécesseurs avaient su marcher : le président Senghor, en dépit d’être Chrétien, entretenait d’excellentes relations avec tous les khalifes généréraux du pays. Abdou Diouf, marié à une Chrétienne avait l’appui des Mourides, malgré le fait d’être Tidjane. Leur successeur Wade est lui dos au mur : sa plaidoirie pour défendre son monument lui avait valu le courroux de l’Église et celui de la confrérie des Tidjanes. Depuis, malgré l’appel diplomatique du Clergé, les Chrétiens lui ont tourné le dos.

La prise de position de son ministre de l’Intérieur pour Touba, à l’occasion du dernier Magal, a poussé les Tidjanes dans leurs derniers retranchements : désormais, ils lui opposent une indifférence, qui frise le mépris. Un malheur ne venant jamais seul, en dépit des « cadeaux », qu’il a distribués à Touba, à la veille du Magal, la fronde des mourides contre lui se poursuit de plus belle : des jeunes marabouts Mbacké-Mbacké dénoncent des malversations dans les chantiers de modernisation de leur ville, sous sa houlette.

Du côté des Layènes, les jeunes ont déclaré son ministre de l’Assainissement, Adama Sall persona non grata à Cambérène. À l’endroit de celui-ci, le Khalife général de la confrérie a déclaré : « Vous ne faîtes rien pour nous ». C’est dire que le président Wade, à force de désirer l’électorat mouride, est finalement pris dans son jeu : à près de deux ans du prochain scrutin présidentiel, toutes les portes des concessions religieuses lui sont presque fermées.

Le président de la République qu’il est fait qu’on lui voue des égards en tant qu’institution. À ce titre, ils s’attendent à ce qu’il s’acquitte de son devoir républicain à l’occasion des fêtes religieuses, qui sont marquées dans le calendrier de la Nation. Mais, le politicien Wade est à l’étroit dans le terrain religieux. Pis, il irrite et révolte. Pourtant, il avait des mallettes pleines d’argent. Mais elles risquent de ne pas lui servir de Cheval de Troie. Il lui faudra trouver une solution de rechange. Mais s’y est-il préparé ? En tout cas, le compte à rebours a commencé.

La Redaction

Article Lu 11240 fois

Vendredi 19 Février 2010





1.Posté par Modou_ Mbacke@yahoo.fr le 19/02/2010 19:50
JOUR J -322

2.Posté par jo le 19/02/2010 20:16
mai yene xibart lou takh guene mana diakhase ay nite
khana sene mame saytane la
kholat lene sene bom way yena gui yakh sene sit bi
yene saque jour doul rek wade ni wade na
boufi wade gnouke co lene di wakh leki
khana sene papa ak sene yaye
merde

3.Posté par Lamine le 19/02/2010 21:19
Wade est fini, il s'accroche tout simplement pour sauver son fils qui va etre juger par A ou B

4.Posté par post4 le 19/02/2010 21:22
Mais Jo il faut parler de Wade car chaque jour que je fait il continu a dilapider l'argent du contribuable par ses voyages et largesses. C le président de notre pays donc, il faut le surveiller comme du lait sur le fait. Moi, j'espére que xibar ne va pas accepter d'etre archeter par le pouvoir.

5.Posté par Libéral le 19/02/2010 21:25
Il est vrai que notre secrétaire général perd des points importants en ce moment. Il doit se ressaisir d'ici 2012.

6.Posté par Le sénégalais le 20/02/2010 00:37
il perd du terrain partout dans le PAYS de la téranga la fin de ce régime est proche

7.Posté par grand laye le 20/02/2010 05:37
mw j'été wade a 100% mé xam nané diéxalna dagnouye sonal sounou bop ak PDSL ngour bou diékh kéne mounoussi dara

8.Posté par Maire de Joal Fadiouth Paul Ndong et Moustaffa Diouf le 22/02/2010 11:55
Bonjour,
nous avons reçu enfin une reponse du mediateur de la République du sénègal .Je vous joint La lettre Ci joint .Nous Allons avoir une réponse du Maire Paul Ndong et Son bras droit Monsieur Moustaffa Diouf qui ont revendu mon terrain et rasés ma maison.

Nous demandons la restitution de notre terrain a Joal Fadiouth et être dédomager puisque pour revendre le terrain Mr Le Maire Paul Ndong et son bras droit Moustaffa Diouf ont fait Raser Ma maison et annexes .

Pour voir tous les documents cliquez sur le lien suivant:
http://joalfadiouth.blogspot.com

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State