Référence multimedia du sénégal
.
Google

« Vandalisme électoral »: Leeral Askanwi liste les éléments du puzzle de Wade

Article Lu 1816 fois

Tentative de créer sa propre télévision, harcèlement de grands opérateurs économiques comme Bara Tall, la transformation de la présidence en permanence du PDS) sont des éléments d’un puzzle pour un vandalisme électoral, a assuré Leeral Askanwi dans un communiqué reçu à la rédaction.



« La débandade de la coalition sopi aux élections locales, la percée de l’opposition et de la société civile dans beaucoup de localités du pays, la liberté de la presse, l’émergence d’hommes de qualité qui peuvent porter le flambeau en 2012 sont autant d’éléments qui obsèdent Wade pour sa réélection ». C’est du moins la conviction du mouvement Leeral Askanwi qui s’est réuni hier. Pour omar Faye et ses camarades, tous ces actes (refus catégorique de licence à la télévision de Youssou Ndour, tentative de créer sa propre télévision, harcèlement de grands opérateurs économiques comme Bara Tall, les agressions des journalistes et des organes de presse, division des familles religieuses, la politisation de l’administration, le tripatouillage constant de la constitution, la transformation de la présidence en permanence du PDS) sont des éléments d’un puzzle pour un vandalisme électoral.

« Il est maintenant clair qu’un coup d’Etat électoral déroulé par le régime libéral se confirme de plus en plus, entre autres, par des modifications tout azimut du code électoral et la démission incompréhensible et injustifiable du président de la CENA », précise le communiqué. C’est pourquoi, précisent Leeral Askanwi que le peuple a remarqué que toutes les décisions machiavéliques de Wade sont toujours prises à l’occasion de grandes fêtes : Magal de Touba, fêtes de fin d’année, Korité, Maouloud, Tabaski où les populations sont préoccupées par leurs difficultés.

Mais Omar Faye et ses camarades avertissent. « Si Wade maintient sa volonté de coup d’Etat électoral, le Sénégal ne sera pas exempt du syndrome de la Guinée, de la Cote d’Ivoire, de la Mauritanie », ont-ils dit.

En effet, Leeral Askanwi affirme que la société civile a la responsabilité historique de dégager en son sein un candidat consensuel qui sera le porte étendard de l’espoir d’un peuple affamé, désespéré, anéanti. « A coup sur, cette candidature unique au delà des partis de l’opposition va incontestablement fragiliser Abdoulaye Wade qui n’aura probablement pas plus de 10% de l’électorat sénégalais », conclut le communiqué.

Birahim NDIAYE
Source Sununews.com

Article Lu 1816 fois

Mercredi 2 Décembre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State