Référence multimedia du sénégal
.
Google

VOULANT COUCHER AVEC LA PROSTITUEE UNE SECONDE FOIS: Le Guinéen sort un pistolet

Article Lu 11054 fois

Non satisfait de la gymnastique horizontale avec la prostituée, le Guinéen Abdou Barry, un jeune marchand domicilié à Castors ramasse le slip de Diouma Ngom pour la menacer de mort. Du coup, il sort le pistolet d'un barillet de calibre 22 pour tenter de tuer la prostituée. N'eût été l'intervention de ses voisins, la victime serait morte. Alertés, les hommes du commissaire Albert Gomis, sous la houlette de l'inspecteur Mbaye, ont mis la main sur le Guinéen. Au terme de sa garde-à-vue, il a été mis à la disposition du procureur.



VOULANT COUCHER AVEC LA PROSTITUEE UNE SECONDE FOIS: Le Guinéen sort un pistolet
Selon les propos de la victime, tout est parti des relations intimes que le mis en cause lui avait proposé d'entretenir avec elle, pour la passe fixée au prix de 2500 francs, dans sa chambre. Après avoir entretenu ces dites relations sexuelles, le nommé Barry lui aurait dit ne pas être totalement satisfait, en manifestant le désir d'avoir une seconde partie, qu'elle a refusé ; ce qui a poussé le nommé Barry, un jeune marchand guinéen, à la menacer de mort avec un pistolet/barillet, de calibre 22, Made in Italy modèle 1917, garni de cinq cartouches (balles réelles) dont il était armé. Et la dame Diouma Ngom de poursuivre, que le susnommé lui a attaché les bras avec une corde dont il était aussi muni ; et quand elle a voulu résister, le Guinéen a tiré un coup de feu en sa direction, la blessant superficiellement sur la joue gauche. Diouma Ngoma a ajouté n'avoir eu la vie sauve que grâce à l'intervention de ses voisins, alertés par les cris ; lesquels, après avoir fracturé la fenêtre, ont pu prendre possession de la clef de la porte d'entrée, fermée par le mis en cause, pour ouvrir la chambre et maîtriser le malfaiteur, renseigne la dame Diouma Ngom. Et la prostituée de révéler un élément de taille. « J'ai perdu dans cette affaire la somme de130.000 francs, dérobée par le nommé Barry », dit-elle, avant d'ajouter qu'il avait réussi à le tenir en respect avec son arme, bien avant l'intervention de ses voisins, sur lesquels, elle n'a retrouvé que 22.000. Interrogé sur les faits, le mis en cause les a reconnus sans ambages, en prétendant avoir acheté l'arme et les munitions trouvées en sa possession, au niveau de Keur Serigne-bi, à l'avenue Blaise Diagne. En raison des indices très graves le concernant, le nommé Abdou Barry a été déféré au parquet pour détention d'arme à feu sans autorisation.

Ousseynou Ndiaye
Source: L'office

Article Lu 11054 fois

Vendredi 6 Juillet 2007





1.Posté par mustafa le 06/07/2007 18:56
les gards fracturer une fenetre c du toubab

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State