Référence multimedia du sénégal
.
Google

VOL ET VIOL SUR DES PROSTITUEES: F. Sall «vend» ses copines à un client agresseur

Article Lu 15990 fois

Elles partagent le même nom de Fatou en plus d'exercer le même métier : la prostitution. Mais elles vont se retrouver à la police, les deux accusant la troi­sième de complicité de vol avec violence mais aussi de viol par des clients qui les avaient embarquées pour une partie de plaisir.



VOL ET VIOL SUR  DES PROSTITUEES: F. Sall «vend» ses copines à un client agresseur
Les faits qui ont poussé F.B. Diouf à se plaindre de sa collègue péripatéticienne F. Sall se sont passés dans le bar de l’enseigne le « Virage », sis à Grand-Yoff. Dans cet antre de Bacchus, repère de prosti­tuées de tout acabit, un homme est venu cette nuit aborder la dame Diouf. Se disant chauffeur domicilié à Dalifort, ce client tombée avec F. R. Diouf sur le prix de 10.000frs la passe a voulu, dans un premier temps l'amener chez lui avant de se heurter au refus de la catin. Et il a fallu, renseigne-t-elle dans la plainte, déposée contre sa collègue F. Sall les assurances de cette der­nière pour qu'elle accepte de partir avec lui, «Dès l'instant que F. Sall m'a dit qu'elle le connaissait, je ne voyais plus d'inconvénient pour l'amener dans ma chambre que j'ai louée à Grand-Yoff », explique F. B. Diouf. Mais arrivée a son domicile, se plaint-elle, son client lui a fait voir pire. Et comment ? A l'en croire après avoir entretenu des rapports sexuels avec elle, ce der­nier muni d'une arme blanche l'a brandie sous ses yeux l'obligeant à un second rapport sans préservatif. Il a fallu qu'elle lui jette le rideau pour pouvoir se frayer un chemin et aller se réfugier dans une chambre voisine. Toutefois, informe F.B. Diouf, son bourreau ne s'est pas limité à la violer. Il a également emporté ses recettes du jour, et quand elle est retournée dans le bar pour se plaindre devant sa copine F Sall qui l'avait mise en confiance, elle se verra dire par cette dernière qu'elle n'avait encore rien vu.

« Elle m'a fait savoir qu'elle allait nous mettre, nous jeunes prostituées, en mal avec tous les bandits», insiste­-t-elle pour motiver sa plainte contre F. Sall qu'elle accuse d'être complice du client qui l'a violentée.

La même nuit, toujours dans cette même beuverie de «Le virage», F. B. Faye, une autre péripatéti­cienne subira un sort quasi simi­laire à celui de F. B. Diouf. Toujours avec l'entregent de F. Sall qui a loué le sérieux de son client après lui avoir révélé qu'elle le connaît, celle-­ci s'est laissée embarquée dans un véhicule à destination d'une auberge sise à Cambérène. Se fai­sant passer pour un chauffeur domicilié à Dalifort, donc le même qui a volé et violé F. B. Diouf, cet homme, sous le prétexte qu'il avait déjà loué une chambre dans cette auberge de Cambérène a entraîné, F. B. Faye dans une rue sombre. «Il m'a aussitôt demandée de descendre du véhicule, ce que j'ai refusé », expli­que dans sa plainte déposée à la police contre Mlle Sall. F. B. Faye ajoute avoir été tirée du taxi clando par son client qui a brandi un couteau avant d'emporter les 25.000 frs qu'elle avait par dévers elle. «A l’is­sue de cette nuit cauchemardesque, j'ai été voir F Sall pour la lui signi­fier, mais elle m'a menacée, peste­-t-elle contre cette dernière qu'elle charge d'être de connivence avec son agresseur.

Mais pour F. Sall entendue à la police, tout cela n’est qu’une cabale montée de tous pièces pour lui créer des ennuis. «Je connais certes l’homme dont elles font allusion, mais pas tel quelles le décrivent», plaide la demoiselle Sall qui ajoute ne connaître le mec qu'à travers les bars de Dalifort où elle a l'habitude de le rencontrer. «Je ne connais pas sa demeure », poursuit-elle.

Ses arguments, n'ayant pas convaincu les policiers, F. Sall a été déférée pour complicité de vol et viol avec violence. Et en attendant de débusquer ce client agresseur, F. Sall trinque toute seule.

Ndiogou CISSE
Source Walf Grand Place

Article Lu 15990 fois

Jeudi 14 Janvier 2010





1.Posté par westside le 14/01/2010 07:07
l'auteur de cet article est un jeune écolier en classe de CI ou bien ?

2.Posté par LAMINE le 14/01/2010 09:12
Dans divers interventions,je me suis posé la question de savoir si les rédactions de nos journeaux ont des comités de lecture. Il y a trop de fautes dans les textes.C'est ça le Sénégal ?

3.Posté par KHOU le 14/01/2010 09:21
Ndiougou CISSE tu é nul. Bravooooooooooo à toi DICTEE 0000/1000. Il ne faut jamais dire que tu es sénégalais et même journaliste.

4.Posté par neta le 14/01/2010 11:05
l'histoire est trés intéressante mais la rédaction de l'article est mal faite. M . Cissé vou m'excusez mais vou etes trop nul

5.Posté par DOMOU BERKELéééé le 14/01/2010 12:12
histoire bidon
article bidon
SSournaliste bidon

BEURIGOO BOU VIDE REK MOYYE KHEUREUG KHEUREUG

IL NOUS EN POISONNE WAYE AVEC SES THIAGAS

6.Posté par hum hum le 14/01/2010 13:55
L'article de l'ANNEEEEEEEEEEEEE

7.Posté par hum hum le 14/01/2010 13:55
L'article de l'ANNEEEEEEEEEEEEE

8.Posté par francosenegalais le 14/01/2010 15:26
dans toute façon les femmes du senegal ya que l argent qui les interesse je vous jure tous des petasse apart nos maman adore ds leur qu elles ne connaissent pas c genre de truc s

9.Posté par francosenegalais le 14/01/2010 15:27
lol

10.Posté par francosenegalais le 14/01/2010 15:28
apres nous nous permetons de dire qu on est musulman

11.Posté par diallo le 14/01/2010 16:11
c kel genre d'article encore sa. c un journaliste ce guignol la.tu fais hontes a ts les senegalais espece d'ignar t un journaliste toi meme un enfant de cp il ecris mieux que toi .change de metier stp tu nous fais honte

12.Posté par sow le 14/01/2010 16:24
je me demande où sont les parents de ces filles qui pratiquent ce vieux metier

13.Posté par bono le 14/01/2010 16:45
quels parents !!! sow ,c'est une question de responsabilité personnelle ,les enfants seront ce qu ils veulent devenir .

14.Posté par zoom le 14/01/2010 18:05
thiaga dafa nekh

15.Posté par bizz le 14/01/2010 20:14
je trouve l´article ok.

16.Posté par inconnue le 14/01/2010 20:36
toi qui dis que toutes lé fille sénégalaises sont des petasses té qu'un ptit salaud...ces tiagas qui se disent etre musulmans sont plus croyant que toi ki insulte ces braves filles sénégalaise.modere ton langage

17.Posté par azoubia le 15/01/2010 03:38
c bien pour elle .l pays va mal nos croyance baffoue et la jeunesse meurtrie et domine par l sex ou allons ns c dommage. mais l'autorite doit remettre les pendules a l'heure et condamner les coupables .merci et jolie story

18.Posté par Aslana le 15/01/2010 12:08
waou j'ai lu mais j'ai eu du mal à comprendre il m'a fallu le relire pour le comprendre franchement je me demande si l'auteur de cet article a eu son certificat car non seulement c'est nul mais en plus il fait beaucoup de fautes et c'est déplorable

19.Posté par maîtresse de ci le 15/01/2010 19:52
diogou est pourtant un bon élève, seulement il fait beaucoup de fautes lorsqu'il passe devant des policiers, alors ne lui en tenez pas rigueur.

20.Posté par ablaye le 20/01/2010 00:21
tchey senegal tou se passe ici

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State