Référence multimedia du sénégal
.
Google

VOL EN REUNION DANS LES BOUTIQUES"PRETS A PORTER" : Les quatre Guinéennnes écopent d’un an ferme

Article Lu 11605 fois

Les quatre ressortissantes Guinéennes qui visitaient les boutiques « prêts à porter » ont écopé d’une peine de deux ans dont un an ferme. Le tribunal des flagrants délits les a reconnues coupables du délit de vol en réunion au préjudice des commerçantes Ndoumbé Seck, Yacine Lô et Séné Sylla. Le tribunal n’a pas pris en compte leurs dénégations.



VOL EN REUNION DANS LES BOUTIQUES"PRETS A PORTER" : Les quatre Guinéennnes écopent d’un an ferme
Les quatre Guinéennes, Fatoumata Camara, Marième Camara, Adjara Keïta et Bijou Sylla, qui visitaient les boutiques « Prêt à porter » de Dakar ont été condamnées à une peine de deux ans dont un an ferme. Elles ont été déclarées coupables du délit de vol en réunion au préjudice de Ndoumbé Seck, Yacine Lô et Séné Sylla, tous propriétaires de magasins par le juge pénal. Les Guinéennes devront payer solidairement les sommes d’un million à Ndoumbé, 500 000 Fcfa à Yacine Lô et un million à Séné Sylla en guise de dommages et intérêts.

Le jour de l’audience tenue le 13 octobre dernier, les quatre prévenues ont nié les faits qui leur sont reprochés. Mieux, elles ont contesté avoir vu les plaignantes auparavant, encore moins visité leurs boutiques. Pour Bijou Sylla qui a reconnu les faits à l’enquête préliminaire de la gendarmerie, elle a affirmé avoir été rossée.

Ce qui a fait qu’elle est passée aux aveux. Les Guinéennes sont à Dakar, disent-elles, dans le cadre de leur commerce de chaussures. Cependant, les plaignantes ont formellement reconnu les mises en cause. D’abord, Ndoumbé Seck affirme avoir reçu la visite de ses quatre dames qui ont pris comme prétexte un mariage. C’est ainsi qu’elles ont volé 27 tissus. Anna Aïcha Diène, qui gère la boutique de Yacine Lô, est aussi formelle, comme d’ailleurs l’est Alicia qui tient le magasin de Séné Sylla. Elles affirment avoir reconnu les dames comme étant celles qui ont volé des tissus dans leurs boutiques.

Me El Hadji Diouf, l’avocat des plaignantes, a fait part de la constance des faits, malgré les dénégations des prévenues. Il a réclamé 6 millions pour Yacine, 1 million pour Séné et 3 millions pour Ndoumbé à titre de dommages et intérêts. Le procureur s’est remis à la sagesse du tribunal. Les avocats de la partie civile ont demandé la relaxe, vu qu’il n’y a pas d’éléments de preuve dans le dossier.

L’accusation précise que les prévenues faisaient le tour des boutiques « Prêt à porter ». Elles prétextent un mariage qu’elles préparent et font tout pour distraire la vendeuse et soustraire des objets. C’est ainsi qu’elles ont visité les boutiques de Ndoumbé Seck à Guédiawaye, de Yacine Lô aux Parcelles Assainies et Séné Sylla sise à Sacré-Cœur 3. Elles seront arrêtées à Sandaga par les commerçants Aly Ndao et Lamane Dieng qui venaient d’être victimes des agissements délictuels des quatre dames.

Source Sen24heures.com

Article Lu 11605 fois

Mercredi 21 Octobre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State