Référence multimedia du sénégal
.
Google

VOL DANS UNE BOITE DE NUIT A TAMBACOUNDA: Deux fillettes et leur maman envoyées en prison

Article Lu 11558 fois


La dame Aby Diop, demeurant dans le quartier péréphérique de Hafia à Tambacounda, n'a pas du tout pris le soin d'éduquer sa fille Amy Camara, et sa nièce Astou Diop, âgées toutes deux de 16 ans. Comment a-t-elle pu les laisser aller dans une boîte de nuit, au point de voler une pochette? Consciente de l'erreur grave qu'elle a commise, elle s'est retrouvée à la citadelle du silence de Tambacounda en compagnie de sa fille et de sa nièce.

L'Institut Africain de Management de Tambacounda n'avait pas besoin de cette publicité pour fêter, brillamment, la sortie de la première promotion de ses étudiants les plus méritants. En effet, au moment où la fête battait son plein dans une boîte de nuit de la place, samedi dernier, et les esprits tourmentés par les décibels, deux jeunes filles, Astou Diop et Amy Camara, domiciliées dans le quartier périphérique de Hafia à Tambacounda, et âgées toutes les deux de 16 ans, invitées par des proches, avaient des projets sournoises. Quoi ! Des louves dans la bergerie. Attablées autour d'une table, Astou Diop et sa complice Amy Camara, surveillaient du coin de l'œil leur victime, du nom de Dianga Bâ, une étudiante de cet institut, née en 1980 à Dakar et domiciliée au quartier Médina Coura, qui venait de recevoir son diplôme. Ces fillettes avaient les yeux braqués sur la pochette, qui contenait la somme de 110.000francs, une pièce d'identité et un portable, de la pauvre Dianga, qui n'a rien senti le coup qui se préparait. Elles guettaient leur proie, et attendaient le moment propice pour passer à l'action. Les évènements se précipitent quand la victime quitte la table pour aller se trémousser sur la piste de danse. Moment idéal choisi par les deux comparses pour s'emparer de la pochette. Aussitôt, Astou Diop s'éclipse avec l'objet du délit, et part s'isoler dans les toilettes. En bonne tacticienne, Amy Camara lui emboîte le pas quelques minutes après. Dans ce lieu, elles font le point, et compte l'argent, en se léchant les babines, croyant avoir effectué une bonne opération. Elles retournent au milieu de la fête, et profitent d'un moment pour disparaître, et se fondre dans la nature pour s'engouffrer dans un taxi. La victime revenue à sa place, constate la disparition de sa pochette, et alerte l'assistance. C'est le branle-bas, on cherche partout. Sans rien trouver. C'est alors que le pharmacien, Docteur Tall, un invité de la soirée qui avait observé tout le manège des jeunes filles, se manifeste, et donne des indications précises. Un autre jeune garçon du nom de Boubacar Ndao, qui croît connaître, identifier et localiser les jeunes filles, propose ses services. Sans tarder, la victime fonce à la police, et alerte les limiers qui mettent la machine en branle. Dans ce genre d'affaires, les policiers le savent car il faut réagir au quart de tour. Les premiers instants sont importants et décisifs. L'enquête démarre, les auditions se succèdent. Les deux jeunes filles, Astou Diop et Amy Camara sont rapidement identifiées, et cueillies chez elles puis écroués et soumises au feu roulant d'un enquêteur dans la journée du mardi 15 avril dernier. Elles avouent séance tenante. Mais, dans la déposition, elles désignent la mère de Amy Camara, en l'occurrence Aby Diop, âgée de 33 ans, mariée et mère de 9 bouts de bois de dieu, comme étant la personne qui a essayé de faire disparaître toute trace du délit. Dès que les gamines ont présenté l'argent et le portable à la dame, elle file dans le marché pour maquiller l'appareil en changeant l'habillage avant de détruire la puce pour la jeter dans une fosse septique. La maman sera à son tour cueillie et écrouée. Elle reconnaît avoir demandé à briser la puce du portable. Déférées au parquet dans la journée du jeudi 1er avril dernier, elles ont été toutes les trois envoyées à la citadelle du silence pour un repos forcé, pour vol et recel.

ASSANE DIALLO

Source: L'office

Article Lu 11558 fois

Lundi 21 Avril 2008





1.Posté par chon le 21/04/2008 16:04
c'est la fin du monde

2.Posté par binou le 21/04/2008 23:22
assane dialloo nul nga

dama réé ba déé

3.Posté par cousine le 22/04/2008 17:57
mais je reve ou koi le 1er avril etait un mardi, ne racontait pas n'importe koi. please


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State