Référence multimedia du sénégal
.
Google

VOL AU RESTAURANT « LES DÉLICES » DE THIES Un employé et un ex vigile de la maison épinglés

Article Lu 11357 fois


Alioune Badara Gaye, restaurateur au restaurant « les délices » et Jacques Mandialy, ex vigile, ainsi que Mor Ndiaye leur « client » ont été arrêtés et déférés au parquet. Avec la complicité du restaurateur qui soutirait frauduleusement dans le magasin du resto des bouteilles d'alcool. Jacques, qui était limogé de la boîte pour des soupçons de vols qui pesaient sur lui, revendait sur le marché les bouteilles volées.
Si le pot aux roses n'avait pas été découvert, Alioune Badara Gaye et Jacques Mandiaby allaient certainement « couler » le commerce de Michel Daou, propriétaire du restaurant « les délices ». Le premier est employé audit resto, alors que le second est un ex vigile de la boîte. Il a été remercié il y a de cela juste quelques jours par le patron des lieux. Ce dernier venait de constater qu'il était fréquemment victime de vols. Des bouteilles de liqueurs et autres alcools disparaissaient de manière assez fréquente. Ses soupçons étant braqués sur un des vigiles, en l'occurrence Jacques Mandiaby, il l'a tout simplement mis un terme à leur collaboration. Et pour éviter que de pareilles choses ne se reproduisent, il a convoqué tous ses employés dans le but de les sensibiliser afin que la vigilance soit beaucoup plus de rigueur. Mais il n'en a rien été, car même après le renvoi de Jacques, les bouteilles d'alcool continuaient à se volatiliser. Ce qui avait amené Michel à conclure que le voleur était toujours dans la boîte, ou bien qu'il avait des complices à l'intérieur. « Pour ce qui est des bouteilles qui me sont volées, je ne sais même pas avec exactitude le nombre. Mais j'en ai au moins dénombré plus d'une douzaine », a signalé Michel à la police. Ce n'est que récemment, dans la nuit du 16 au 17 février, lorsqu'il était chez lui qu'il a été avisé par le nommé Seydou Cissé, responsable de la sécurité, qu'un voleur venait d'être arrêté par un des vigiles en faction. Aussitôt, il s'est rendu sur place et constate qu'il s'agissait de Jacques Mandiaby, le vigile qu'il avait limogé. Des explications fournies par les agents de sécurité, il aurait escaladé le mur du resto pour pénétrer à l'intérieur où il aurait été surpris en train de s'affairer autour du portail du magasin des denrées. C'est ainsi qu'il a été appréhendé et attaché sur un poteau dans l'arrière - cour du restaurant. Mais contre toute attente, rapporte le chef de la sécurité, Alioune Badara Gaye, un des restaurateurs a, à deux reprises, tenté de le libérer. Ce qui n'a pas manqué de soulever le doute et la suspicion sur ce dernier. Des appréhensions qui se sont révélées fondées à la lumière de l'audition de Jacques. Dans son interrogatoire, il déclare que c'est Alioune Badara Gaye qui avait sollicité ses services. « Après mon limogeage, il s'est présenté à moi et m'a dit si je n'étais pas intéressé par un boulot. C'est-à-dire de vendre pour lui des bouteilles d'alcool », renseigne Jacques. Ce que j'avais complètement refusé. Mais le 16 dernier, il m'a demandé de le trouver aux « Délices », « A mon arrivée, il m'a dit d'attendre l'heure de la descente, car le moment ne s'y prêtait pas d'autant plus que son patron avait commencé à le soupçonner ». C'est par la suite, après sa descente, renseigne Jacques, qu'il m'a conseillé d'escalader le mur pour aller lui ramener une bouteille d'alcool qu'il avait derrière le resto. C'est en ce moment que les autres vigiles m'ont vu et m'ont attrapé, a souligné le mis en cause. Toujours dans son audition, il signale qu'Alioune Badara lui a remis au total 6 bouteilles d'alcool, qu'il a eu à revendre à un certain M. Ndiaye, moyennant la somme de 1 000 Fcfa. Ce que ce dernier a reconnu, tout en déclarant qu'il ne savait pas que les bouteilles étaient volées. Des déclarations que le restaurateur a battues en brèche, avant de tout reconnaître. C'est ainsi qu'ils ont été tous déféré au parquet, pour vol et recel. Rappelons que dans le passé Alioune Badara Gaye a été poursuivi pour recel de malfaiteur et condamné à une peine de 15 jours ferme, à la Mac de Thiès.

Source: L'observateur

Article Lu 11357 fois

Vendredi 29 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State