Référence multimedia du sénégal
.
Google

VOL AIR SENEGAL DAKAR-PARIS: Le fou était Mauritanien

Article Lu 1701 fois

Le dépressif qui a perturbé le vol d'Air Sénégal International, la semaine dernière, était un Mauritanien vivant en France. Il était pressé d'arriver à Paris. C'est pourquoi, il a semé le bordel dans l'appareil en plein vol. Il a été difficile de le maîtriser, car il s'apprêtait à causer un malheur.



Le fou qui semait le trouble dans le vol d'Air Sénégal International Dakar-Paris la semaine dernière, détenait un passeport mauritanien, selon des témoins qui ont voyagé avec lui. D'après un de nos interlocuteurs, l'homme qui vit en France était venu assister au baptême de son enfant, dans son pays d'origine. Au moment d'embarquer, vers 7 h du matin, celui qu'on a qualifié de dépressif montrait déjà des signes de troubles, au point de vouloir emprunter un autre avion, arguant que le sien tardait à décoller. Il ne cessait de rager en pulaar et en français. D'après le témoin, «au décollage, il a semblé se calmer. Après que l'avion a atteint sa vitesse de croisière, on nous a servi le petit-déjeuner. Mais quelques heures plus tard, il a donné un coup de tête à la dame qui se trouvait à côté de lui. Il s'est ensuite levé, donnant des coups de poing à ceux qui se trouvaient devant lui, pour tenter d'aller dans la cabine de pilotage afin d'intimer l'ordre au pilote de voler plus rapidement, parce qu'il était pressé d'arriver à destination. Pendant que les hôtesse s'enfuyaient se cacher dans les toilettes, les autres passagers déployaient énormément d'efforts pour le retenir. Difficilement, parce que ses forces semblaient avoir décuplé». Au bout d'une longue et âpre lutte, les passagers sont parvenus à le maîtriser avant que le commandant ne vienne lui faire une injection qui l'a endormi. Ensuite, on l'a couché et sanglé à des sièges avant de retourner à Dakar où l'avion était attendu par des secouristes, des ambulanciers et autres forces de l'ordre. Le dépressif a été débarqué, certainement évacué à l'hôpital, en même temps que les autres voyageurs blessés à qui on a prodigué les premiers soins. Ce n'est que dans l'après-midi que l'appareil a pu reprendre les airs, au moment où, en France déjà, les médias faisaient était de cette mésaventure. En tout cas, selon notre témoin, «nous ne sommes pas près d'oublier cette odyssée».

Djibril BA
Source: L'office

Article Lu 1701 fois

Vendredi 3 Août 2007





1.Posté par waks le 03/08/2007 17:54
Nar daal mo rakadiou!!!
hamou gnou avions bus ngéne ko warona dougueul mo gueune!!!
trop marrant cette histoire!!!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State