Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



«VIVRE ENSEMBLE» AU COEUR D'UN SCANDALE : Une ex-détenue accuse l’Ong d’avoir vendu son enfant à une Française »

L'Ong «Vivre ensemble», sise à Mbour, est actuellement dans la tourmente, accusée par une détenue d'avoir donné son bébé en adoption à une Française moyennant de l'argent dont n'a pas bénéficié. Elle a esté en justice contre l'Ong et réclame une maison construite et des millions de francs.



«VIVRE ENSEMBLE» AU COEUR D'UN SCANDALE : Une ex-détenue accuse l’Ong d’avoir vendu son enfant à une Française »
«Vivre Ensemble» est une structure qui reçoit des enfants en détresse, souvent abandonnés par leur mère. Au bout d'un an, la mère doit venir récupérer son enfant, selon le règlement de l'établissement. Au-delà de cette période, l'Ong écrit au tribunal, qui statue et considère que l'enfant est abandonné. Dans cette affaire qui oppose une mère de famille à une ex-détenue
qui avait donné naissance à un bébé à la maison d'arrêt et de correction de Mbour, cette dernière a vu que son enfant était donné en adoption à une Française sans son consentement et considère que le bébé a été vendu sans qu'elle ne bénéficie de l'argent et d'une maison construite, comme elle l'avait demandé aux responsables de l'Ong. A Mbour où elle réside, elle crie sur tous les toits que «Vivre Ensemble» a vendu son bébé, qu'elle ne reverra plus. Pour obtenir gain de cause, elle a attaqué la structure au niveau du tribunal régional de Thiès pour casser l'adoption ou réclamer beaucoup d'argent.
Interpellé, l'assistant social de «Vive Ensemble», Abdoulaye Sall, a balayé d'un revers de la main les allégations de l'ex-détenue. Expliquant que cette dernière avait donné son approbation pour l'adoption de son enfant. Et précise que les adoptions sont faites au tribunal et c'est la famille qui signe un consentement d'adoption. Fanta Mbaye, poursuit-il, est une femme qui a tout le temps maille à partir avec la justice pour divers délits. Il révèle qu'elle a déjà un autre enfant non reconnu à la pouponnière, qu'elle ne daigne même pas récupérer, parce qu'elle ne sait pas à qui les confier. Son seul soutien susceptible de recevoir ses enfants, est sa mère, mais cette dernière refuse catégoriquement d'assurer leur garde. Pour le moment, elle a décidé d'attaquer l'ordonnance provisoire d'adoption de son fils au profit de la Française Myriam Barrier, ordonnée par le tribunal en Septembre 2011. Le 15 Septembre prochain, le tribunal devrait se prononcer sur l'adoption définitive, à moins que la mère ne réussisse à retourner la situation le 5 Mai prochain au tribunal au cours de l'audience, suite à sa plainte.

SOURCE : L’OBS ALIOUNE DIOP

Samedi 21 Avril 2012




1.Posté par SENE abdou le 21/04/2012 11:07
Allez à la pouponnière et vous allez découvrir vous meme la verité. Comment peut on vendre un enfant ?Vivre ensemble a un seul soucis c'est assurer la vie et le bien etre de ces enfants avec l'aide d'allah.
Vivre ensemble n'est pas aller chercher ces enfants; mais il faut comprendre qu'il a été sollicité pour soutenir ces bébés et ces enfants qui vivaient dans des conditions tristes. L'adoption ne peut se faire Qu'au tribunal .L'ONG VIVRE ENSEMBLE est un centre d'éducation pour des jeunes françaises en séjour de rupture; en plus de celà il accueil des bébés dont la majorité sont orphelins de mère. Ces bébés doivent rester un an à la pouponnière qui a mis à leur disposition une équipe pour s'occuper de ces enfants. L'équipe est composée d'assistantes maternelles ; des techniciennes de surface; des lingéres ; de diététiciennes.............
Ces enfants doivent retourner à leur famille normallement un an aprés.
Si aprés un an la famille de l'enfant n'est pas en mesure de le recuperer par manque de moins ou difficulté d'entretien ou meme a abandonné l'enfant; c'est en ce moment qu'on peut parler d'adoption. Un enfant ne peut etre adopter que par l'accord de ses parents et celà ne peut etre faite qu 'au tribunal.
Vivre Ensemble ne sera jamais d'accord qu'on echange les enfants avec de l'argent.L'idéale pour eux c'est que l'enfant retourne en famille si les conditions de retour sont farobles; dans le contraire trouvé à l'enfant les chances nessécaires pour bien vivre avec l'aide d'allah qui est le seul capable à leur donner une vie heureuse;

2.Posté par MAYA le 06/02/2013 14:43
Où en est cette affaire de justice entre cette femme détenue l'ONG VIVRE ENSEMBLE pour la soit-disant vente de son enfant????

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés