Référence multimedia du sénégal
.
Google

VIVE TENSION A L’HOPITAL EL HADJI IBRAHIMA NIASSE DE KAOLACK : Les travailleurs boudent les salles de soins

Article Lu 1442 fois


La tension était vive vendredi dernier à l’hôpital régional El Hadji Ibrahima Niasse. Les agents réunis autour de l’Intersyndicale ont, au sortir d’une Assemblée générale à huis-clos, tout bonnement boycotté les salles de soins. Au grand dam des nombreux patients et autres malades internés dans les différents pavillons. L’administration, surprise, n’a fait que constater les dégâts.

A l’origine de ce mouvement d’humeur, la rupture constatée selon ces syndicalistes : "des médicaments, du manque de matériel au niveau de certains services, d’une développeuse à grand débit qui devrait coûter 10 millions de Fcfa, d’un tablier plombé et des accessoires, entre autres".

Ainsi, devant la presse, le délégué de l’Intyersyndicale est allé même plus loin pour demander le départ du directeur de la structure et son staff dont l’Agent comptable. Il estime que : « nous ne pouvons plus collaborer avec cette direction et tant qu’elle sera là, nous continuerons à durcir le ton ». Mais, le directeur, Ambroise Thiakane, dit avoir pris "acte de la déclaration de l’Intersyndicale. Et que de toute façon, c’est un acte administratif qui m’a installé à ce poste et c’est un autre qui va me faire partir. Pour l’heure, pendant que je suis là, je me battrai jusqu’à mon dernier souffle pour que les malades ne continuent pas de souffrir et qu’ils soient mis dans de bonnes conditions".

En tout cas, au rythme où vont les choses, ces agents de l’Intersyndicale composée du Sames, de la Cnts, du Syntras et du Sutsas, ne semblent pas bien s’inscrire dans cette dynamique. Car, il faut aussi le dire, les difficultés de l’hôpital sont d’ordre infrastructurel et non de management comme les syndicats le croient. Sa position géographique de carrefour fait que l’hôpital connaît un fort taux de fréquentation qui le place en 3e position, en termes d’activités parmi les différentes structures sanitaires du pays.

Rien qu’en 2006, la structure médicale, avec un parc de 326 lits, a reçu près de 10.000 hospitalisations et plus de 90.000 consultations. Des malades, qui viennent des régions de Fatick, Diourbel, Tambacounda (Diourbel et Tamba disposent d’hôpitaux régionaux fonctionnels) et même des pays de la sous-région comme la Gambie.

Ce qui suppose donc que le centre hospitalier doit disposer de beaucoup de ressources financières et matérielles qui puissent permettre une prise en charge de tous ces malades. Et de faire face aux questions des moyens matériels et de pénurie de médicaments énumérés plus haut et demandés par l’Intersyndicale, ajoutés aux charges salariales et des indemnités du personnel qui ont augmenté. Le centre hospitalier El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack fonctionne avec un personnel de près de 300 agents. Les recettes propres liées à la vente des produits sont estimées à plus 506.000.000 Fcfa, alors que les salaires sont de 556.398.054 Fcfa, soit un déficit de 50.000.000 Fcfa.

La subvention de l’Etat stagne toujours depuis 7 ans à 276.000.000 Fcfa et le fonds de dotation du Conseil régional de 196.000.000 Fcfa. "Comment voulez-vous, avec ces maigres recettes, que nous puissions honorer tous nos engagements. Même les prix que nous pratiquons sont les plus bas de tous les hôpitaux du pays, compte tenu de la précarité qui sévit dans la zone polarisée. Malgré tout cela, je peux vous dire à propos que notre hôpital est le seul à n’avoir pas jusqu’ici des arriérés de salaires de son personnel au moment où d’autres hôpitaux traînent un voir deux mois de salaires non payés", souligne le directeur Ambroise Thiakane.

Source: Le Soleil

Article Lu 1442 fois

Lundi 3 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State