Référence multimedia du sénégal
.
Google

VISITE MOUVEMENTÉE DE WADE A YEUMBEUL: La tête de liste des «Verts» reçoit un coup de sabre aux fesses

Article Lu 11002 fois


«J’ai préféré tourner le dos et il ne s’est pas gêné pour me flanquer des coups de sabre sur les fesses»

La violence a encore sévi à Yeumbeul. Cette fois, c’est la tête de liste du Rassemblement des écologistes qui a été poursuivi par une bande de nervis à la solde des libéraux, avant d’être violemment bastonné. Atteint par un coup de sabre aux fesses, Ousmane Guèye -c’est son nom- présentement sous surveillance médicale, va déposer une plainte ce matin au poste de Police de Yeumbeul.



VISITE MOUVEMENTÉE DE WADE A YEUMBEUL: La tête de liste des «Verts» reçoit un coup de sabre aux fesses
Yeumbeul, comme toutes les autres localités du pays, n’a pas dérogé à la règle pour accueillir le secrétaire général national du Pds. Brassards rouges et huées étaient au menu. Un tohu-bohu indescriptible au cours duquel des armes blanches ont été exhibées. L’incident est survenu au moment où le président est arrivé à Yeumbeul. Les «Verts», qui organisaient une parade à travers la commune de Yeumbeul-Sud, sont passés devant la mairie de cette même commune. Pris à partie par des nervis armés et à la solde de Moussa Ndiaye, maire de Yeumbeul, qui leur ont barré la route, les «Verts», après une brève résistance, ont préféré battre en retraite. Une attitude qui a semblé encourager les nervis, lesquels se sont immédiatement lancés à la poursuite des «Verts». Pourchassé sur une longue distance, l’un d’eux, en l’occurrence la tête de liste des «Verts» Ousmane Guèye, a été rattrapé, puis soumis à une bastonnade en règle. «Ils se sont violemment acharnés sur moi. Et lorsque le gosse que je connais bien a brandi son sabre, pour parer le coup, je ne pouvais pas le faire avec ma tête encore moins avec mes mains. J’ai préféré tourner le dos et il ne s’est pas gêné pour me flanquer des coups de sabre sur les fesses», renseigne Ousmane Guèye, le souffle coupé.

Ousmane Guèye qui a été secouru par ses camarades, bien après le départ des nervis, a été acheminé auprès de l’une des structures sanitaires de la banlieue. Après avoir constaté les faits de visu, nous avons tenté de recueillir la version du maire. Hélas, nos différents appels ont été toujours renvoyés dans la boîte vocale.

Source: L'observateur

Article Lu 11002 fois

Mercredi 18 Mars 2009





1.Posté par imaama le 18/03/2009 15:24
ces faux bodyguard, ces brigands, ces mbeurs qui ne trouvent pas de combats et qui reçoivent des miettes de la part des politi chients pour tabasser le peuple qui veut manifester democratiquement son mècontentement et sa dèsillusion au president wade, quel honte.

2.Posté par imaama le 18/03/2009 15:32
plus les annèes passent plus il devient patent qu'au senegal comme dans bcp de pays africains y'a pas de dèmocratie. Wade ne veut pas nous proposer son fils mais il nous l'impose, il ne pretend pas il exige, il ne discute pas il ordonne,il est devenu tout à fait l'opposè de l'opposant qu'il ètait auparavant.

slogan du mois: wade dina wadd= wade va tomber

3.Posté par béguééééééééééééééé le 18/03/2009 16:36
wade dina wadd..........wade va tomber c sur merci imaama t 1 vré

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State