Référence multimedia du sénégal
.
Google

VISITE DU PRESIDENT ABDOULAYE WADE A ZIGUINCHOR: Une jeunesse en colère l’accueille avec des brassards rouges

Article Lu 11063 fois

C’est une jeunesse révoltée composée essentiellement d’élèves et d’étudiants qui a accueilli le président de la République, Me Abdoulaye Wade, à Ziguinchor, avec des brassards rouges. Elle lui reproche de ne fouler le sol casamançais que quand il y a un événement politique, mais jamais quand les populations ont besoin de lui. Et ce sont les responsables libéraux qui ont fait les frais de cette colère des jeunes en essuyant des jets de pierres après avoir été copieusement hués.



VISITE DU PRESIDENT ABDOULAYE WADE A ZIGUINCHOR: Une jeunesse en colère l’accueille avec des brassards rouges
Des autorités du parti démocratique sénégalais (Pds) au pouvoir n’ont pas échappé aux huées et jets de pierres des élèves des lycées et étudiants de l’Université de Ziguinchor. Ils ont porté des brassards rouges pour montrer leur colère contre le Président Wade qui ne vient à Ziguinchor, selon eux, que quand il y a un événement politique. Cette jeunesse en colère contre les autorités étatiques soutiennent que « Ziguinchor est la région la plus oubliée du Sénégal et ne dispose presque pas d’infrastructures ».

Devant le lycée Djignabo, élèves et étudiants ont formé deux colonnes pour déverser leur colère sur les autorités libérales qui allaient à l’aéroport accueillir le Président Wade. Tous les responsables libéraux qui ont emprunté ce chemin ont été copieusement hué et ont essuyé des jets de pierres de la part d’une jeunesse qui ne veut plus être l’otage de « politiciens ». Des jeunes qui, dans un langage cru, ont déclaré : « Abdoulaye Wade ne vient à Ziguinchor que quand il y a un événement politique, mais jamais quand les populations de la Casamance ont besoin de lui ». Et c’est la mort dans l’âme qu’ils constatent « la paralysie du système scolaire du fait de la mauvaise gestion de ce secteur par l’Etat ». Les élèves de poursuivre : « en dépit de tout cela, le président de la République cherche à nous imposer un candidat à la municipalité. Ce qui n’est pas normal. Abdoulaye Baldé est candidat comme Robert Sagna, il n’a qu’à se débrouiller seul et non s’appuyer sur la venue du chef de l’Etat pour unir son parti ».

Pour le Pds, « c’est Benno Takku Défarat Sénégal qui est derrière cette jeunesse, qui la manipule et la pousse à la révolte contre le président Wade ». Les proches de Abdoulaye Baldé de marteler, en faisant allusion à Robert Sagna et à son équipe : « leur fin est proche. Nous ne les suivrons pas dans leur démarche ».

Face à ces élèves et étudiants révoltés, le Pds n’a trouvé mieux que d’envoyer des jeunes volontaires pour « raisonner » les manifestants. Une tentative qui tourne à la bagarre. Et il a fallu l’intervention des forces de l’ordre qui ont fait usage de grenades lacrymogènes pour les disperser avant l’arrivée du président de la République.

Mobilisation

Les leaders libéraux de la région Sud ont sorti la grande artillerie de la mobilisation lors de la venue du président Wade. Rien n’a été laissé en rade pour agrémenter cette visite. Troupe de danse, caravane, Diembé, tout y était. La population de Ziguinchor quant à elle, a répondu massivement à l’appel du président Wade pour lui témoigner sa gratitude. Une invitation qui a vu la participation des départements de Bignona et Oussouye.

Le président Abdoulaye Wade, arrivé aux environs de 15 heures, sera accueilli par les autorités de la région avant de s’adresser à ses militants. Ensuite le cortège a sillonné les artères de la région Sud pour enfin s’arrêter à la gouvernance où le président de la République a eu une séance de travail avec les autorités locales mais aussi avec ses frères du parti.

Les promesses de Abdoulaye Wade.

Le président de la République a promis à la population du Sud de faire de sa région l’une des plus belle après Dakar. Il a pris la construction d’une usine de ciment qui va permettre aux habitants de disposer du produit à bas prix.

Dans le domaine de l’assainissement, Maître Wade s’engage à développer un programme pour mettre fin à l’évacuation des eaux usées vers le fleuve. Dans le domaine de l’infrastructure, Abdoulaye Wade soulignera : « nous allons les développer et pour le pont Emile Badiane j’ai promis de le réfectionner et même j’envisage de construire, un 2ème pont ». Le président de la République a aussi répondu aux étudiants : « l’université de Ziguinchor est à ses débuts. Nous allons l’agrandir, l’équiper pour permettre aux étudiants de se sentir bien chez eux ». Aux femmes, le président Wade promet le financement de projets générateurs de revenus.

Message du Président pour les locales

Abdoulaye Wade dans son discours à appeler les leaders de la région à l’unité à 24 heures du coup d’envoi de la campagne électorale, prévue ce samedi à minuit « Nous allons vers les élections locales. Il faut cultiver l’unité car vous n’êtes pas des adversaires. Les rivalités se comprennent mais serrez les rangs pour ne pas laisser les disputes inutiles vous distraire. Il faut gagner ensemble ». Les leaders de la région à savoir les ministres D’Etat, Innocence Ntap Ndiaye et Landing Savané, le secrétaire Général de la présidence, candidat à la mairie de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, le ministre de la jeunesse, Mamadou Lamine Keita, ont tous promis au président la victoire au lendemain des élections locales du 22 mars.

Au maire Robert Sagna

Le président Wade a terminé son discours par un message au Maire de Ziguinchor. Prenant à témoin la population de Ziguinchor qui a répondu à son appel dans l’après-midi au stade Pedro Gomis, le président avancera : « j’ai demandé à votre Maire de me donner une parcelle pour en faire une seconde résidence mais jusqu’à présent rien n’a été fait » et de conclure « j’espère que le nouveau Maire qui va être libéral me le concédera ».

Denise Diminga ZAROUR
Source SudQuotidien

Article Lu 11063 fois

Samedi 28 Février 2009





1.Posté par pierre le 28/02/2009 05:29

Wade a mis Idrissa seck sans raison en prison en manipulant la justice ...donc

si Wade voulait un terrain pour contruire une residence en casamance rien ne l'en

empeche .....il aurait accuser Sagna de detournement de fond et l'aurais mis en

prison sans raison....



Leur laisser gagner les elections locales c'est accepter de se faire gouverner par

des imbeciles ..........et accepter d'etre soi meme des imbeciles ..........


pierrebahsa@live.fr





2.Posté par david le 28/02/2009 05:36
rien que des betises, les senegalais n'ont pas besoin d'ne belle ville, ce n'est pas la responsabilite du president, arreter de promettre au peuple senegalais des choses fitules, ils ont besoin de securite, boulot, bonnes ecoles, de bons hopitaux , sante, quand ces choses sont le reste viendra sans dire.
salam. arreter de promettre aux gens.

3.Posté par bechirwade le 28/02/2009 06:35
c'est la derniere occasion que la jeunesse du sud porte des brassards rouges comme un avertissement ultime avant que les fusils ne tonnent encore .

4.Posté par koudoulouss le 28/02/2009 10:23
il ne sait plus koi mentir
khana apres cest lui ki va habiter dans ce palais presidentiel a ziguinchor
fenn rekk chimmmmmmmmmmmmm

5.Posté par badzzo le 28/02/2009 10:35
Nous ne devons pas être des imbéciles et l'être n'est rien d'autre que de se faire tromper deux fois. Abdoulaye wade n'est rien d'autre que que la sommation de nos cartes d'électeurs et il save bien que son heure à sonnée

6.Posté par alain le 28/02/2009 11:04
rien que des mensonges.............un vieillard.............qui passe tous son temps a mentir devant le peuple.............c erst la honte total........

7.Posté par momiss le 28/02/2009 11:19
wade est malade residence segonder a touba a ziguinchor a paris doul rek tu abite pas au senegal bastardoooooooooooo

8.Posté par fiiii le 28/02/2009 12:27
VIVE WADE VIVE KARIM LE BIENFAITEUR

9.Posté par ndiago le 28/02/2009 13:18
WADE est en tournee d'adieux, Bye Bye WADE

10.Posté par sadio le 01/03/2009 23:17
je voudrais savoir ce que le ps a fait en casamance pendant ces 40 annees sinon pousse la population a ce qu'on vit aujourdhui.UNE seule route guondronee dans toute la casamance.nous allons toujours passer notre temps a se lamente a pleure sur notre sort au lieu d'attirer ces gens a faire ce qui est fait au niveau des autres regions.soyns malins et ruses.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State