Référence multimedia du sénégal
.
Google

VIRÉES NOCTURNES ET SORTIES EN CASINO: «Le Quotidien» refuse de publier un démenti de la Dic

Article Lu 12525 fois


Que ceux qui sont dans l’entourage du président de la République et qui se sentent concernés par les virées nocturnes et les sorties en Casino envoient un démenti au journal Le Quotidien

Que ceux qui sont dans l’entourage du président de la République et qui se sentent concernés par les virées nocturnes et les sorties en Casino envoient un démenti au journal Le Quotidien, comme l’a fait Me Madické Niang et Abdoulaye Baldé, s’ils veulent que l’information soit démentie. C’est en quelque sorte le dernier mot des journalistes qui sont retournés hier à la Dic.



VIRÉES NOCTURNES ET SORTIES EN CASINO: «Le Quotidien» refuse de publier un démenti de la Dic
Comme beaucoup de métiers, celui de journalisme est régi par des normes, qui ont pour nom éthique et déontologie. Et après avoir donné une information, on ne peut pas revenir donner une information contraire ou même publier un démenti.

À moins que les personnes concernées par l’information ne vous envoient un démenti, ou qu’on se rende compte qu’on s’est trompé de bonne foi ou bien encore que la source de l’information revienne pour dire qu’elle s’est trompée. Et c’est ce que Mme Aminatou Mouhamed Diop Ndiaye, directrice de publication par intérim du journal Le Quotidien, a fait savoir aux enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic). A sa sortie d’audition en compagnie de Mouhamed Guèye, auteur de l’article incriminé, Mme Ndiaye a expliqué que c’est ce qu’il a tenté de faire savoir aux enquêteurs de la Dic. C’est-à-dire que sur l’information concernant les virées nocturnes et les sorties en Casino de l’entourage du Président, son journal ne peut pas publier un démenti. Car non seulement «ils ont foi à leurs sources» et «jusqu’au moment de l’audition, ces informations n’ont pas été démenties». Par conséquent, le journal Le Quotidien maintient «le contenu de son article jusqu’à preuve du contraire». La Dic leur a demandé de rester à leur disposition. Les enquêteurs ont leurs contacts et, au besoin, ils vont entrer en contact avec eux.

Les deux journalistes ne sont pas restés pendant 5 tours d’horloge à discuter uniquement de cette question. Mme Ndiaye raconte qu’avec les enquêteurs, ils sont revenus sur l’article publié sur le sommet de crise convoquée par Me Wade. «Concernant ces informations, jusqu’à samedi dernier, nous n’avions pas reçu de démenti par rapport à ces informations. Mais, il se trouve que dimanche, le ministre d’Etat, ministre de la Justice Me Madické Niang a appelé pour nous signifier que lui et M. Abdoulaye Baldé n’ont été, ni en France, ni en Suisse. Nous avons pris acte de ces informations, nous avons fait la précision dans notre édition d’aujourd’hui, lundi 31 août. Nous avons précisé et nous l’avons fait savoir aux enquêteurs de la Dic qu’il y a eu un premier démenti que nous avons lu dans la presse, mais nous ne nous sentions pas concernés par ce démenti, étant donné qu’il ne nous avait pas été envoyé», déclare Mme Ndiaye.



Le procureur arrête les poursuites contre Walf Grand Place

Les sorts n’ont pas été les mêmes pour les deux groupes de presse. Car les comportements n’ont pas été les mêmes. Jean Meïssa Diop, directeur de publication du quotidien Walf Grand Place, et Faydy Dramé, journaliste auteur de l’article incriminé, n’ont pas duré dans les locaux de la Dic. Dès qu’ils sont arrivés, ils ont été acheminés au bureau du chef de la Dic. Ce dernier a dit aux deux journalistes que le procureur de la République arrête les poursuites contre eux. Et qu’ils peuvent retourner tranquillement à leur rédaction. Sans explication. Mais, le journaliste auteur de l’article incriminé a déclaré que, vendredi dernier, les enquêteurs de la Dic leur avaient demandé d’écrire dans leur journal du samedi que les filles de Me Madické Niang et de Cheikh Tidiane Sy ne sont pas impliquées dans le dossier. Et les journalistes avaient accepté. Alors, «dans l’édition du samedi, nous avons sorti cette précision dans laquelle on peut lire que la fille de Me Madické Niang et celle de Cheikh Tidiane Sy ne sont pas impliquées dans cette affaire en tant que partie civile», explique Faydy Dramé. Conséquence, les poursuites sont arrêtées.

Latir Mane
Source L'Observateur

Article Lu 12525 fois

Mardi 1 Septembre 2009





1.Posté par bujuman le 01/09/2009 22:41
en tous les cas laissez la fille de cheikh tidiane gadio tranquille vous etes tous une bande d'imbeciles prets a accuser d'honnetes gens.

2.Posté par him le 01/09/2009 23:31
yOw do niou may diam! les filles de Tidiane Gadio ak kennen la niou yamalé. c leur parents vole de l'argent pour leur donée

3.Posté par alioune le 02/09/2009 00:35
il ne faut pa nous déranger ils sont les meme toutes les filles des minitres leurs pére sont des voleurs ils vole selement l,argent des senegalais ils vient en europe rien pr manger l,argent des senegalais et chercher des putes

4.Posté par jean le 02/09/2009 00:41
le senegal va trés mal il faut nous mm prendre nos responsablité en vers elles pour maitre fin de regime de famille wade je me parle pa de samuel sarr il nñe pa senegalais il veux pas le pays mai attendons 2o12 pour bouder dort se regime de wade

5.Posté par gora le 02/09/2009 05:09
walf mome affaire lééroul dara. mane woolou wouma léén ak ngour gui.

6.Posté par m le 02/09/2009 09:34
le senegal.............ce grand pays en solde.................

7.Posté par Mr. KIM le 02/09/2009 11:36
Hey ne nous embetez pas avec des histoires de jeunes filles, en vacance, qui s'amusent. On n'avez pas a convoquer des journalistes pour cette histoire comme si c'etait la fin du monde. Alors que les voleurs de milliards ne sont pas inquiete, ni convoque a la dic. Cheikh tidiane si n'a qu'a nous parler des aggressions, des bandits qui terrorisent les senegalais, c'est la qu'on l'attend, pas ailleurs!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State