Référence multimedia du sénégal
.
Google

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : 60 % des Sénégalaises victimes

Article Lu 1772 fois

L’union fait la force. Les femmes sont sur le pied de se prévaloir de cette maxime pour lutter contre toutes les formes de violence qui leur sont infligées. L’appel à l’unité a été lancé, avant-hier, lors de la Journée de concertation nationale sur les violences.



VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : 60 % des Sénégalaises victimes
60 % de femmes sénégalaises ont été victimes de violences en 2006. C’est ce qui ressort de documents remis hier à la presse à l’occasion de la Journée nationale de concertation sur les violences faites aux femmes. Les mêmes documents ajoutent que 56 cas de violences sexuelles ont été enregistrés entre 2007 et 2008. Certaines organisations ont relevé 269 cas de violences physiques et 400 cas de viols dans la presse. Une femme a été tuée en 2009. Le ministre de la Famille, Ndèye Khady Diop, a fait remarquer que les violences faites aux femmes constituent une préoccupation à tous les niveaux. « Les autorités reconnaissent le travail que mènent les organisations de la société civile. Je souhaite qu’il en soit ainsi avec les parlementaires afin de gagner la bataille de la sensibilisation  », a-t-elle laissé entendre.

Le maître mot de cette rencontre est «  l’unité  », indispensable pour combattre les pratiques humiliantes et dégradantes infligées aux femmes. «  Les femmes et les hommes unis pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles  ». Tel est le thème de cette journée qui entre en droite ligne de la campagne internationale lancée par le secrétaire général des Nations Unies, en 2008. Le thème laisse transparaître la responsabilité de l’homme dans ce combat, lui qui est le principal auteur des actes de violences.

C’est ainsi que les intervenants ont saisi l’occasion pour alerter sur la persistance des actes de violence à l’endroit des femmes. Selon la présidente du Comité de lutte contre les violences faites aux femmes (Clvf), initiateur de cette journée, Fatimata Sy, la violence est un phénomène de société qui mérite une réflexion. Aussi a-t-elle indiqué que cette journée constitue une étape de leur plan d’actions. « Cette rencontre contribue au développement d’actions synergiques visant l’éradication des violences faites aux femmes. Elle aidera aussi à l’émergence d’une prise de conscience accrue des populations », a-t-elle souligné.


Tata SANE
Source Le Soleil

Article Lu 1772 fois

Vendredi 29 Janvier 2010





1.Posté par dioufa le 29/01/2010 10:07
retournont vers dieu ont droit pas faire du mal aux femmes elles sont des cadeaux pour les hommes

2.Posté par vérité le 29/01/2010 12:02
femmes celui qui vous frappe ,ripostez et ,ne vous laisser pas faire !

3.Posté par jigueengoumanegoor le 29/01/2010 12:44
60% nak eupena wagnilénko yéén journalistes yi

4.Posté par DOF le 29/01/2010 13:09
ARRETE DE MENTIR COMMENT 60% DES FEMMES SONT VICTIMES DE VIOLENCE ALORS QUE 40% D'ELLES NE SONT PAS MARIEES!

5.Posté par vérité le 29/01/2010 14:34
ya des mecs comme moi qui frappent leur copine !lol!

6.Posté par k le 30/01/2010 01:03
Ya des peres qui frappent leur filles

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State