Référence multimedia du sénégal
.
Google

VIOLENCES A l’Université Cheikh Anta Diop: 30 blessés dont 1 grièvement

Article Lu 1656 fois

Les étudiants de la Faculté des lettres de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) ont encore fait parler d’eux hier jeudi 3 juillet. Cette fois ci non pas à cause d’un mouvement de grèves mais plutôt à la suite de violentes bagarres ayant opposé différentes tendances en compétition pour l’élection des délégués de l’Amicale de ladite faculté. Il s’agissait de la Coalition Blanche, la Coalition Jaune et la Liste rouge. Plusieurs blessés graves ont été enregistrés, selon des témoins des incidents..



VIOLENCES A l’Université Cheikh Anta Diop: 30 blessés dont 1 grièvement
Des casses, des coups, et des injures. C’est le spectacle auquel se sont livrés hier jeudi 03 juillet les étudiants de la faculté des lettres et sciences humaines de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. C’était lors des élections de l’amicale de la Faculté des lettres. Ces Bagarres qui ont opposé la coalition jaune et la liste rouge a, selon quelques témoins, entraîné des blessures graves parmi les membres des deux camps. Et des casses de vitres au niveau de la salle des professeurs du département d’anglais et au niveau de l’amphithéâtre 1 de la faculté des lettres, donnant ainsi un décor tout particulier sur les lieux des bagarre, allant des éclats de verres éparpillés tout au long de l’entrée du hall de la faculté à l’entassement de tas de pierres jonchant tout le hall.

A en croire certains témoins, « les bagarres ont débuté tôt le matin vers les coups de 06 heures entre les étudiants » « C’est vers 11 heures que les choses ont dégénéré à la suite d’un malentendu sur les bulletins de vote. Il s’en est suivi des altercations entre les membres de la liste rouge et ceux de la liste jaune. Ils étaient, de part et d’autre, armés de couteaux, de barre de fer, de machettes et de pierres ». « Les cailloux fusaient de partout, atteignant au passage une fille à l’œil tandis qu’un garçon a reçu un coup de couteau à la cuisse.

Au total, il a été dénombré 30 blessés dont un grièvement », témoigne un étudiant trouvé sur les lieux. Les agents de sécurité du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud ) auraient tenté de s’interposer, mais sans succès parce que, indique notre interlocuteur, « ils étaient désarmés et sans défense. »

Au poste de santé du Coud, les agents trouvés sur place ont affiché une certaine prudence par rapport aux réponses qu’ils livraient, se contentant d’avancer qu’il y a eu beaucoup de blessés et refusant ainsi d’avancer un quelconque chiffre. « En ce moment ils sont évacués à l’hôpital . ». Nous avons tenté en vain de joindre au téléphone le responsable de la liste rouge.

Par contre, le responsable de la coalition jaune, lui, a confirmé les faits et se désole de la situation. Un des responsables de la coalition blanche quant à lui, a déploré ces actes qu’il qualifie de « vandalisme" et de « barbarisme » estimant que « La seule bataille qui vaille dans l’espace universitaire devrait être une bataille d’idées. » Il faut noter que les élections de l’amicale des facultés à l’Université constituent une source de violences tous les ans.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1656 fois

Vendredi 4 Juillet 2008





1.Posté par Tise le 04/07/2008 09:47
Mais c'est vraiment desolant comment des gens se disant intellectuels peuvent réagir de cette c'est du n'importe sincérement et c'est hummilliant pour un pays comme le Sénégal. Moi je pense qu'il est tant de penser sur là façon dont ce comportement certains étudiants de l'Ucad parsk la vraiment ils en font trop si ce n'est pas la grève c'est des bagarres ou je ne sais quoiet souvent les responsables se sont des nullards , des attardés mentaux, c'est écoeurant c'est grave

2.Posté par koudoulouss le 04/07/2008 11:06
c'est écoeurant de voir ces bandes de cartouchards,nullards,va-nu-pieds qui n'ont d'autres issues pour réussir que de saboter le système universitaire dans l'optique d'obtenir une bourse d'étude pour la France du gouvernemnt sénégalais.ils se battent non pour etre les meilleurs à la fac mais plutôt pour les prérogatives d'être délégué,cela va de soi. Ils sont souvent sous la direction de sales politiciens.A dire que ce sont de pareils "futurs diplomés" qui vont se trouver dans nos administrations,y'a de quoi avoir peur pour le devenir du Sénégal. je pense que nos dirigeants font trop de laxisme vis-à-vis de cette connerie.il est temps de remedier à ce probleme et de revoir tt le système universitaire.
wa salam

3.Posté par scorp le 04/07/2008 11:08
Ils sont toujours comme ça,tres violents,et meme au cours des bagarres y en a certains qui sont armés de gourdins,de pierres et parfois meme de couteaux..
C vraiment déplorables pour des gens qui se disent intellectuels

y en de tres grands gabarits qui font peur..Il faut creer une ecurie F.L(Fac Leumbeul) et aller dans l'arène c'est mieux que de s'entretuer.et laisser tranquille ce qui veulent apprendre.
Je vous jure que y'en a qui passe 7ans à l'université sans meme avoir la maitrise et la plupart sont des grevistes.

N'oublier pas que vous avez une session unique cette année..

Idleness is the root of all evil


4.Posté par Salam le 04/07/2008 12:04
C'est du jamais vu et à chaque fois que les gens crient sur n'importe quoi et vous pensez que ces étudiants sont des intellectules no moi je dis no l'intellectule ne demande pas seulement de faire les bas mais de savsoir vivre aussi et d'etre objecrif et démocrate mais avec ces actes barbares on se dit intellectuel mais no on se trompe et ce sont ces meme imbéciles qui compte diriger le pays dans le futurs et ce ki di mathématikment que l'afrique sera tjrs dena le bordel car en se disnat soit intellectuel et étudiant on nage dans le bordel alors cela restera pour tjrs durant toute ta vie

5.Posté par Salam le 04/07/2008 12:11
Vous voyez maintenant aoprés les autres vont coller cela à la polotique surtou au vieu wade alor wade n'en est rien c'est seulement ces fous soit disant etudiant qui s'entretuent entre eux juste pour une truc de délégué et c'est quoi délégué au juste dans le systeme universitaire jusqu'a creer tout ce bordel là moi si jété à la place du recteur je vais éliminer ce truc de délégué dans tou le sytem universitéire voir meme au lycée car l'africain ne comprend tjrs pas c'est quoi le vote et les régles du vote on se réfere tjrs à nos anciens utilisant la dynastie ou genre d roi comme ca précisement utilisant tjrs la force pour aquerir à une chose

6.Posté par diaw le 04/07/2008 15:29
ils ont l'habitude

7.Posté par tennager le 04/07/2008 16:14
le grand probleme de l 'universite c'est sa politisation. tant qu'elle ne sera pas dépolitisée rien ne se fera de bien. tous ces gens lá qui se tuent pour etre dans les amicaux ou dans les assenblees de faculte millitent dans les differents partis politiques ils constituent une minaurite qui prend en otage l'ensemble des etudiants. c'est ça le cancer de l'ucad .

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State