Référence multimedia du sénégal
.
Google

VIOL SUR UNE MINEURE DE 11 ANS A THIÈS Un homme de 43 ans abuse de sa fille adoptive

Article Lu 12334 fois


Mamadou Saliou Diallo, d'origine guinéenne et âgé de 43 ans, est vraiment un maniaque sexuel. Il n'a trouvé mieux à faire que d'attendre que sa femme A.Bâ soit dans les bras de Morphée pour l'enjamber, avant d'aller abuser sexuellement de sa fille adoptive, A.S qui dormait tranquillement sur l'autre lit à l'intérieur même de la chambre conjugale. La fillette en question, âgée de 11 ans seulement, en classe de CI, n'est personne d'autre que la fille aînée de son épouse, avec qui il a contracté mariage y a de cela juste 5 ans. Réveillée par les cris de douleur de la fillette, la femme n'a pu que constater avec stupéfaction l'acte ignoble et incestueux de son mari. Interpellé il passe aux aveux, ce qui lui a valu son déferrement au parquet.
«Les faits se sont déroulés dans la nuit du 18 au 19 juin dernier au quartier Nguinth Nasrou à Thiès, où nous sommes domiciliés mon mari et moi», raconte A.Bâ dans sa déposition au commissariat central de Thiès. «Ce soir-là, vers les coups de 23 heures, j'ai pris un somnifère et je me suis couchée à côté de mon mari, Mamadou Saliou Diallo. Mes deux enfants, A.S âgée de 11 ans ainsi que sa sœur cadette de 8 ans, occupaient l'autre lit qui faisait face à notre lit conjugal, comme il en est de coutume, depuis notre mariage y a de cela 5 ans», renseigne la dame. Mais cette nuit-là, grande a été la surprise d'A.Bâ. Vers les coups de 3 heures du matin, elle a été réveillée par la petite A.S. Pleurnichant, cette dernière lui demandait de se lever et d'allumer la lumière. Se tirant de son sommeil, elle s'exécute et découvre que sa fille, debout à l'intérieur même de la chambre, larmes aux yeux, était à moitié nue. Son pantalon et son slip rabaissés jusqu'aux chevilles. Face à telle scène, la maman de 38 ans s'est vite élancée sur sa fille pour voir ce qui n'allait pas. C'est ainsi qu'elle a décelé sur les jambes de la petite, A.S, une tâche de sang. Relevant le slip de couleur rouge de la petite, elle constate qu’il était maculé d'un liquide gluant avec une petite tâche de sang au milieu. Interpellée par sa maman, A.S désigne sans hésiter son père adoptif, en l'occurrence Mamadou Saliou Diallo, qui, les yeux hagards, était lui aussi réveillé et accroupi sur le lit conjugal. C’est la petite qui retrace le film de son viol.

«À mon réveil, il a relevé sa culotte, pour fuir vers le lit de maman », raconte A.S

Désorientée et déboussolée par ce qui s'est passé, la fillette ne s'est pas gênée, pour revenir sur sa nuit cauchemardesque, suite aux assauts de son père adoptif. « Je dormais profondément sur le lit en face de celui de ma mère. Subitement, j'ai senti une piqûre de moustique, je me suis alors réveillée et j'ai aperçu dans l'obscurité «Kaw Saliou», juste au moment où il se relevait. Sentant que je me suis réveillée, il s'est vite empressé de relever sa culotte pour fuir vers le lit de ma mère. C'est par la suite que j'ai constaté que mon sexe était mouillé et que mon pantalon et mon slip étaient rabaissés jusqu'à mes chevilles. C'est sur ces faits que j'ai réveillé ma mère, pour l'informer de ce qui venait de se passer», a précisé A.S devant les enquêteurs. «C'est par la suite qu'elle m'a emmenée à l'hôpital avant de conduire «mon père» ici à la police ». Le certificat médical fait état de traces de violences sur les organes génitaux de l'enfant. Toutefois, le médecin a précisé que l'hymen était intact.

M.S.Diallo : «Son pantalon déchiré sur le bas laissait apparaître son sexe, c'est ainsi que je me suis rapproché d'elle»

Sommé par son épouse d'apporter des explications sur ce que venait de dire sa fille, Mamadou Saliou Diallo passe aux aveux. « J'ai abusé d'elle au moment où tu dormais», a-t-il déclaré avant d'implorer son pardon. À la police, il reconnaît et relate les faits. «Vers 2 h du matin, précise le père incestueux, j'ai été réveillé par le bourdonnement des moustiques et je me suis tiré du lit. C'est ainsi que j'ai aperçu A.S couchée sur le lit d'en face. Ses jambes écartées et son pantalon déchiré sur le bas laissé apparaître son slip et son sexe. Gagné par mes pulsions libidinales, j'ai alors sorti mon sexe qui était déjà en érection et que j'ai essayé d'introduire dans sa cavité vaginale, mais seul l'embout l'a pénétrée et j'ai éjaculé sur ses organes génitaux. C'est par la suite qu'elle s'est réveillée en criant et a avisé sa maman. Je regrette vraiment mon geste», confesse Mamadou Saliou Diallo. Un aveu de taille qui n'a fait que faciliter le travail aux limiers. Il a été déféré au parquet pour viol sur une mineure de moins de 13 ans. Il risque 10 ans ferme.

Source: L'observateur

Article Lu 12334 fois

Mardi 24 Juin 2008





1.Posté par Doub's le 24/06/2008 16:27
Misère et Promiscuité sont propices au Vice: si cet homme avait été moins pauvre, il ne dormirait pas dans la même piéce que sa belle-fille, un moustique ne l'aurait pas réveillé, sa belle-fille n'aurait pas eu le bas de son pantalon déchiré...

2.Posté par LE GRIOT le 24/06/2008 20:40
CE JOURNALISTE EST UN VOYEUR CAR IL AURAIT PU NOUS EVITER LES DETAILS SURTOUT QU'IL S'AGIT D'UNE PETITE FILLE DE 11 ANS

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State