Référence multimedia du sénégal
.
Google

VIOL DE LA VIEILLE DE 72 ANS A KABENDOU: Le maire de la commune met à prix la tête du bourreau

Article Lu 11188 fois

Les cas de viol, considérés comme un fléau des temps modernes, agacent le Conseil municipal de Diaobé-Kabendou où le maire Bambo Guirassy, soucieux de la protection et des droits de ces concitoyens, a mis un prix pour appréhender le bourreau qui a violé, ces temps derniers, une vieille de 72 ans.



Le maire de la commune de Diaobé-Kabendou, très touché par le viol qu’une vieille dame de 72 ans a subi ces derniers temps (Voir L’Observateur du 19 octobre 2009) le long de la berge du fleuve, promet de mettre fin à de telle pratique dans sa collectivité locale. Bambo Guirassy, qui est actuellement en Hexagone, a réagi en prenant entièrement en charge tous les frais médicaux de la femme violée et a pris les services d’un agent de santé qui assure les soins et le suivi de la victime agressée par un maniaque sexuel non encore identifié. Le bourreau qui court toujours est, d’ailleurs, activement recherché par les forces de sécurités en collaboration avec le Conseil municipal qui mène, elle aussi, discrètement son enquête. Au cours d’un point de presse tenu au domicile du maire Bambo Guirassy à Kabendou, Moussa Camara, conseiller municipal, a qualifié les faits de crime odieux. «Nous considérons cet acte de viol comme un délit assez grave, assimilable, à la limite, à un crime odieux. Ce geste est impardonnable aux yeux de l’équipe municipale de Diaobé-Kabendou qui s’est lancée dans une croisade contre ces pratiques qui représentent une entorse à notre culture», a fulminé Moussa Camara, conseiller municipal proche du maire Bambo Guirassy. «Cet acte ne restera pas impuni. Nous allons œuvrer en soutenant les forces de sécurité pour que cet obsédé sexuel qui jette son dévolu sur des vieilles soit châtiés à la hauteur de son délit», conclut-il.

Désormais, le Conseil municipal a pris des décisions pour que les femmes de la commune de Diaobé-Kabendou qui abrite le marché forain, l’un des plus importants de la sous-région, puissent vaquer tranquillement à leurs occupations. Ceci, en dénonçant ces actes avilissants. En répondant à ceux qui accusent le Conseil municipal de négliger la sécurité des citoyens de la commune de Diaobé-Kabendou, Moussa Camara rétorque : «Même si la sécurité était un domaine transféré comme les autres secteurs de la vie, il serait impossible de coller à chaque personne un policier ou gendarme qui serait chargé de veiller à sa sécurité.» A en croire notre interlocuteur, le professeur Bambo Guirassy, soucieux du devenir des populations qui lui ont mis en selle aux dernières élections locales, a mis un prix pour celui qui aidera à appréhender le violeur qui sera conduit devant la justice pour être jugé à la hauteur du délit commis.

Laye Kordo
Source L'Obserteur

Article Lu 11188 fois

Samedi 24 Octobre 2009





1.Posté par IN GOD WE TRUST le 24/10/2009 16:22
AKHIROU ZAMAN Quel acte ignoble bravo Mr le Maire c'est ce que les gens qui ont voté attendent de vous. Je suis vraiment désolé pour la Dame et sa famille.
Yalla na niou yalla baal

2.Posté par LE PATRIOTE le 25/10/2009 00:17
Une belle initiative de la part de Bambo Guirassy,cependant il sait mieux que Moi que ce phénoméne ou un autre allait se produire entre Kounkané et Diaobé.Nous sommes dans une zone de non droit ou tous les crimes peuvent se produire dans l'impunité, à mon avis c'est ce marché de Diaobé ou il faudrait tout réorganiser pour mettre en sécurité la population.Le marché se tient tous les Mercredis,et j'estime qu'aprés ce jour les forces de l'ordre doivent intensifier les controles des personnes et réglémenter l'entrée et la sortie à Diaobé.La peur doit changer de camp,et c'est aux délinquants potentiels de douter et d'avoir peur.Ordonner la fermeture de tous les lieux de vente de la boisson alcoolsée à partir de 22h et commencer les patrouilles de gendarmes à partir de cette heure dans Diaobé et ses alentours et pourquoi jusqu'à Kounkané.Il faudrait savoir soigner le mal à la racine,c'est le moment d'agir sinon attendons Nous au pire.
je connais bien ce coin ,alors je crie de toutes mes forces c'est maintenant ou jamais,il faudrait assainir cette zone car elle regroupe tous les délinquants de la sous-région(Gambie,Les 2 Guinées et méme les Mauritaniens).Alors Nous devrons opter pour une tolérence zéro,j'ai la conviction que ce délinquant pourrait étre interpelé et sans nul doute ,vous verrez que ce n'est pas un autochtone de la zone.wassalm

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State