Référence multimedia du sénégal
.
Google

VIOL D’UNE ELEVE MINEURE SUIVI DE GROSSESSE A TAMBACOUNDA Un surveillant de collège envoyé en prison

Article Lu 1967 fois


Surveillant au collège d'enseignement moyen de Gouye, le sieur Oumar Bâ est un véritable cas pour ses collègues. Et pour cause, du sens de l'éducation qu'on lui a inculqué au cours de son passage à l'école de Formation d'Instituteurs (EFI) de Tamba, il n'a rien retenu. Sinon comment comprendre son attitude ? Qui consiste à fricoter avec une de ses élèves âgée de 16 ans. De cette relation coupable, une grossesse est née, obligeant la police à le cueillir avant de l’envoyer en prison.
Âgée de 33 ans et domicilié au quartier Médina Coura, le sieur Oumar Bâ, s'est lancé dans les concours professionnel pour gagner sa vie. C'est ainsi qu'il est admis au concours de recrutement d’enseignants. Après un brillant parcours à l'Ecole de formation des instituteurs de Tambacounda (EFI), il est affecté au Collège d'enseignement moyen de Gouye où il officie comme surveillant pendant l'année scolaire 2006-2007. Dans ce collège, le surveillant finit par tomber sous le charme de K. M. G, une élève de 4e, âgée seulement de 16 ans et domiciliée au quartier Gouye. Le surveillant et son élève commencent alors à entretenir une idylle sans que personne ne soit au courant, car il n'était pas fréquent de les voir ensemble. Ainsi, par deux fois, l’élève et son surveillant se sont retrouvés dans la chambre de ce dernier. À chacune des visites, portes et fenêtres du surveillant sont bien fermées, et loin des regards, les deux tourtereaux se laissent aller. Et ce qui devait arriver arriva. De retour de La Mecque, le père de l’élève découvre que sa fille traîne un ventre bedonnant. Interrogée par ses parents, K.M.G lâche le morceau, avant de restituer dans les détails, le film de ses «chaudes rencontres» avec le surveillant. Il ne restait plus alors qu’à conduire l’élève auprès d’une sage-femme. Et là, le diagnostic de la blouse blanche n’a laissé subsister aucun doute. «K.M.G traîne bel et bien une grossesse de deux mois», lâche la sage-femme. Très remontés contre leur fille et le surveillant, les parents de K.M.G l’acheminent au domicile de Oumar Bâ. Ce dernier, secoué par les parents de la fille, prend alors l’engagement de l’assister jusqu’à son accouchement. Un engagement que le surveillant n’a pu respecter, obligeant les parents de la fille à saisir le procureur Issa Ndiaye. L’enquête ouverte à cet effet par les pandores s’est finalement soldée par l’arrestation du surveillant-violeur. Soumis au feu roulant des questions des pandores, Oumar Bâ a reconnu les faits qui lui sont reprochés, avant de réitérer son engagement à s’occuper de la fille jusqu’à sa délivrance. Pour recouvrer la liberté, le surveillant est allé plus loin dans ses engagements. Il a non seulement promis d’épouser la fille, mais également de lui remettre une pension alimentaire mensuelle de 15.000 francs. Un mariage qui risque d’être célébré en prison, car au terme de son audition, Oumar Bâ a été déféré au parquet.

Source: L'observateur

Article Lu 1967 fois

Lundi 31 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State