Référence multimedia du sénégal
.
Google

[ VIDEOS ] REACTION... REACTION... Marche Interdite Contre les Homos

Article Lu 12664 fois

La manifestation pacifique organisée, vendredi à Dakar à l'appel du Mouvement de la réforme pour le développement social (MRDS), pour protester contre la libération sans jugement des personnes arrêtées pour homosexualité a été dispersée par la police, a constaté un reporter de l'APS.



[ VIDEOS ] REACTION... REACTION... Marche Interdite Contre les Homos
Plusieurs fidèles ont effectué la prière du vendredi à la Grande mosquée de Dakar - point de ralliement -- pour pouvoir participer à la manifestation interdite par le préfet de Dakar au dernier moment. A peine l'imam a-t-il terminé la prière que quelques individus habillés en boubou traditionnel quittent l'enceinte en scandant en arabe : ‘'Allahou Akbar !'' (Dieu est grand !). Ils sont rejoints par une groupe de fidèles qui scandent à leur tour ‘'Allahou Akbar !''. La foule devenant immense, un homme une pancarte du MRDS à la main demande d'attendre la sortie de l'imam Mbaye Niang pour débuter la marche. ‘'En bas les homosexuelles et ceux qui les protègent !'', lance un homme la vingtaine. Un autre tente d'expliquer à la foule que la manifestation est interdite par les autorités. Il est vite bousculé par la foule. ‘'Nous allons manifester. Nous sommes déterminés à montrer notre colère'', s'écrie-t-il. Le début de la marche est donné. Une centaine d'individus se dirigent vers la sortie de la Grande mosquée. Au fur et à mesure qu'avancent les marcheurs, ils sont rejoints par d'autres fidèles. L'imam Mbaye Niang, qui se trouve à l'intérieur de l'édifice religieux, habillé en boubou traditionnel, bonnet sur la tête, suit la foule qui se dirige vers la Radio télévision sénégalaise (RTS). Devant la porte de la RTS, un groupe de policiers armés jusqu'aux dents intime l'ordre aux marcheurs de mettre fin à la manifestation. Un premier jet de grenades lacrymogènes lancé par un élément du Groupement mobile d'intervention (GMI) disperse les marcheurs. Des coups de pierres venant de la foule répondent aux tirs de lacrymogènes. Pendant cinq minutes, forces de l'ordre et marcheurs s'affrontent. Sentant la détermination des protestataires, la police utilise des voitures pour les disperser. Les marcheurs reculent et se réfugient dans la cours de la Grande mosquée. ‘'Nous avons reçu l'ordre d'interdire la manifestation'', explique le commandant des GMI, pour justifier son acte. Une pierre lancée par un manifestant perturbe les explications de l'officier. ‘'Il faut continuer de lancer les lacrymogènes'', ordonne-t-il à ses éléments. Debout dans sa voiture noire, microphone à la main, l'imam Mbaye Niang improvise un meeting. ‘'C'est hier (jeudi) vers 14 heures que le secrétaire du préfet m'a appelé. En compagnie du professeur Iyane Sow et il nous a reçus en nous disant que son inquiétude se situait surtout sur l'itinéraire de la marche avant que nous ne nous entendions sur le trajet allant de l'Institut islamique en passant par le boulevard du centenaire et de terminer à la place de l'Obélisque'', déclare-t-il. Son discours est interrompu par des cris des manifestants visiblement très en colère. Sur un ton posé, le député du Mouvement de la réforme pour le développement social (MRDS) poursuit son discours. ‘'A notre grande surprise, vers 11heures 30 mn, des journalistes nous ont appelés pour nous dire que le préfet a interdit la marche'', ajoute-t-il. ‘'Au nom de Dieu, je le jure le préfet avait hier (jeudi) autorisé la marche. Je ne sais pas pourquoi il a changé d'avis. Je vous demande de rentrer'', demande le leader de la MRDS. Lui emboîtant le pas, le prêcheur de la Radio Sud Fm (privée) Alioune Sall exhorte les manifestants à ne pas répondre aux provocations. ‘'Nous sommes des musulmans. Notre religion nous enseigne la discipline. Comme l'initiateur de la marche nous demande de rentrer, rentrons'', demande-t-il. Mais à sa sortie de la grande mosquée, Alioune Sall est arrêté avec une dizaine de ses proches. Face à ces arrestations, les marcheurs ripostent par des jets de pierres. Source: APS






Article Lu 12664 fois

Vendredi 15 Février 2008





1.Posté par bouba le 15/02/2008 22:33
sincerema je ne reconnais plus le senegal.pays où règnait la vertu la paix l'islam maintenant envahi par les goorjiguènes.je me demande est ce ke sakh nos autoritès ne sont pas des PD.

2.Posté par Jop le 15/02/2008 22:49
'Nous allons manifester. Nous sommes déterminés à montrer notre colère''

La religion de la colère. La religion de la haine.

3.Posté par lune'zo le 15/02/2008 22:55
bouba vous avez parfaitement raison , c'est la question que tout le monde se pose en ce moment a savoire si les autorites ne sont pas derrirere tous ces genres de problemes qui n'existaient pas au senegal . LA credibilite du gouverment est a questionner .

4.Posté par mama le 15/02/2008 22:57
jop tu ne conné pas cette religion alors tais toi

5.Posté par lune'zo le 15/02/2008 23:02
JOP , c'est quoi la religion de la colere et de la haine ? . Il faut faire tres attention quand vous poster vos commentaire car de dire des embecilites pareils ne peuvent guere amener une contribution positive pour la solution , faites attention c'est ni rigolo ni reflechi ................

6.Posté par aziz le 16/02/2008 00:26
jop tes vraiment un clochard fils de putt

7.Posté par baye falla le 16/02/2008 01:41
en fait vue la situation catastrophique du pays les autorités ont peur que les manifs débordent et finissent en émeutes populaires.


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 15:30 VIDEO – Exclusive : Cheikh Sarr brise le silence

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State