Référence multimedia du sénégal
.
Google

[VIDEO] Wade accepte de discuter avec l'opposition: ''Je recevrais l’opposition. J'ai refusé pendant longtemps...''

Article Lu 12179 fois

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a annoncé samedi soir à la télévision publique RTS avoir accepté de recevoir l'opposition, à la demande de l'ONG Raddho, permettant ainsi de renouer un dialogue rompu depuis sa réélection en février 2007.



[VIDEO] Wade accepte de discuter avec l'opposition: ''Je recevrais l’opposition. J'ai refusé pendant longtemps...''
"Je recevrai l'opposition", a affirmé M. Wade, sans préciser de date, après avoir reçu une délégation de la Raddho (Rencontre africaine pour la défense des droits de l'Homme) conduite par son président, Alioune Tine. "Pendant longtemps, je ne voulais pas le faire pour des raisons évidentes. Des gens qui me disent: +Vous n'existez pas+, je n'ai aucune raison de les recevoir. Mais Alioune Tine vient de me convaincre de les recevoir", a-t-il expliqué. Le président de la Raddho a salué cette annonce, également dans une déclaration à la télévision à l'issue de l'audience.

Selon Alioune Tine, l'entrevue qui a porté notamment "sur la situation du pays" a permis à M. Wade d'accepter "la nécessité de rétablir le dialogue politique".

"Il nous a fait l'honneur d'accepter de recevoir l'opposition, d'engager le dialogue politique", a-t-il affirmé. Lui non plus n'a pas fourni de date et modalités pour la rencontre annoncée.

Le dialogue avait été rompu entre le chef de l'Etat et l'opposition politique après l'élection présidentielle du 25 février 2007, qui mettait en lice M. Wade et 14 autres candidats.

Elu en 2000 pour un mandat de sept ans, Abdoulaye Wade a été réélu (officiellement avec 55,90% des voix) pour un second mandat de cinq ans.

Les principaux partis de l'opposition, regroupés au sein du Front Siggil Senegaal ("pour un Sénégal debout" en wolof, une des langues du pays), avaient refusé de reconnaître sa victoire, en dénonçant des fraudes lors du scrutin.

Ils avaient ensuite réclamé une concertation avec le pouvoir, en vain, puis avaient boycotté les élections législatives (juin 2007) et sénatoriales (août 2007) en signe de protestation.

Depuis, l'opposition et plusieurs organisations de la société civile demandent la tenue d'"assises nationales" sur la gouvernance politique, une initiative rejetée par la majorité présidentielle. Des tentatives de médiation avaient été annoncées entre pouvoir et opposition mais n'avaient jusqu'alors pas abouti.

Le Front Siggil Senegaal regroupe une vingtaine de formations, dont le Parti socialiste sénégalais (PS) d'Ousmane Tanor Dieng, l'Alliance des forces de progrès (AFP) de l'ex-Premier ministre Moustapha Niasse, le Parti de l'indépendance et du travail (PIT) de l'ex-ministre Amath Dansokho et la Ligue démocratique/Mouvement pour le parti du travail (LD/MPT) du professeur Abdoulaye Bathily, autre ex-ministre.

(©AFP / 02 mars 2008 00h42)


Article Lu 12179 fois

Dimanche 2 Mars 2008





1.Posté par sow le 02/03/2008 03:25
la bataille de l opposition est ce d etre recu par wade ou de le deboulonner. je crois c est juste a cause de l oci et des assises nationale . Ne pas se laisser divertir.

2.Posté par MARVEL le 02/03/2008 03:44


L'opposition face aux tartufferies de Wade et Aliou Tine

Wade aurait donc accepté de recevoir l'opposition après une médiation de la Raddho et de son coordonnateur Alioune Tine. Il suffit de voir comment est tournée l'annonce et le moment choisi pour comprendre qu'il s'agit d'une énième waderie. Notez que "waderie" n'est pas très différent de la définition de "farberie" ou "ânerie".

Sur ce coup-ci, Alioune Tine est soit instrumentalisé par Wade, soit carrément complice de cette waderie car il faut dire que Monsieur Tine n'en est malheureusement pas à sa première ou deuxième fumisterie, surtout après sa tentative de médiation entre Wade et Macky..

Rien que le moment choisi, c'est-à-dire à une semaine de ce fameux sommet de l'OCI, aurait pu faire comprendre à n'importe quel idiot que cette soi-disant bonne figure que veut donner ce pseudo démocrate qui ne sait plus quelle vie détruire, quel milliard détourner, quel terrain s'accaparer, quel contre-vérité sortir, n'est rien d'autre qu'une waderie de plus qui finira comme toutes les autres. Je ne peux donc croire que Alioune Tine, que Wade avait refusé de recevoir pour une médiation avec son valet Macky puisse tomber dans un panneau aussi enfantin.

Wade n'a qu'à continuer à faire ses singeries avec son fils au sujet de ce sommet pour lequel ils ont mis le pays en banqueroute, fait perdre au Sénégal plus de 400 milliards et n'ont pu récolter que 26 milliards de dons en contrepartie, mais peu importe la provenance pour ces deux là, ce qui les intéresse, c'est ce qui entre dans leurs poches après les détournements et surfacturations. Cela sans compter les 3 budgets annuels de plus de 100 milliards chacun affectés à l'agence de l'Anoci (ou des Anes Aussi disent les mauvaises langues).

Je ne pense pas que l'opposition soit suffisamment naïve pour répondre à ces tartufferies de Wade et Alioune Tine. Wade s'attend à deux types de comportements de l'opposition :

- soit l'opposition accepte le principe, mais décline provisoirement en attendant la fin du sommet de l'OCI

- soit dans l'autre cas, moins probable, l'opposition accepte et l'on commence déjà à discuter des modalités avant le fameux sommet qui a déjà fini d'achever le Sénégal et les gorgorlous avant même de commencer

Dans les deux cas, Wade réussit, avec la complicité, ou l'aide involontaire de Alioune Tine (mais je ne peux croire qu'il soit aussi naïf), à mettre un masque de démocrate sur son visage hideux de dictateur assoiffé des milliards des pauvres contribuables et de mètres carrés du patrimoine national.

Devant ces waderies qui n'étonnent plus personne, et devant lesquelles ne s'extasient que les simplets habituels, il y'a plusieurs postures que peut avoir cette opposition :

- La première est soit de refuser illico cette main tendue du diable, une main empoisonnée comme toutes les mains qu'il a toujours tendues. Ce refus devra être cinglant et bien motivé.

- La seconde est de ne donner aucune suite aux gesticulations de Alioune Tine en lui demandant de revenir après l'OCI, de ne donner aucun signe d'intérêt à cette waderie, de répondre aux journalistes "cette question ne nous intéresse pas pour le moment" et s'en limiter pour qu'aucun autre mot ne soit récupéré par Wade pour intoxiquer ceux à qui il veut donner un visage autre que celui que les sénégalais alimentairement indépendants lui connaissent

- Ou alors comme l'a soufflé Dansokho, inviter tout simplement Wade à venir participer aux assises nationales sur lesquelles tous les sénégalais qui vivent d'autre chose que de courbettes, de transhumance, des milliers de francs pour monter dans les Ndiaga Ndiaye, fondent un si grand espoir.

Massène Niang du MSU a déjà eu une bonne attitude en refusant immédiatement cette waderie. Une partie devra le rejoindre dans sa position de refus catégorique de cet appel qui n'est motivé que par ce sommet, une autre partie devra adopter l'une des deux autres postures ci-dessus.

L'opposition ne doit pas se laisser divertir dans ce travail immense qu'elle est en train d'abattre avec ces préparations des assises nationales qui pour le moment sont la seule lueur d'espoir que doivent entrevoir les sénégalais pour sortir du trou noir dans lequel Abdoulaye Wade, Karim Wade et leurs larbins respectifs les ont plongés.

MARVEL
marvel@hotmail.fr

3.Posté par kha le 02/03/2008 03:50
Wade est en dans de mauvaise position c'est pourquoi il accepte de discuter avec l'opposition. Mais il a oublié que la vraie opposition c'est le peuple. On attend juste aprés le sommet OCI pour regler nos comptes. Doundoubi sérna, dianguibi yakhouna nite gni amatougnou lougnou fadio. En plus de cela il y atrop de gaspillage.
Les politiques ne devraient pas être divertir par wade. Attention sinon vous allez le regretez. Wade khamoul yalla wandé aye Yarre la khame. Theuthie bamou noye rek.
wa salam.

4.Posté par mbacke le 02/03/2008 04:33
Wade n'est pas de bonne foi . Il veut tout simplement divertir l'opposition.
Il faut jamais tombe dans ce piege.

5.Posté par mob le 02/03/2008 08:14
y'a pas d'opposition au senegal le pds a montre ses limites nous n'avons pas besoin de dialogue mais de redresser un pays corrompu une justice a 2 vitesses un parti etat un president qui se prs prend pour un roi et je ne sais quoi encore ,,,il faut changer tout les homme politiques

6.Posté par zico le 02/03/2008 11:07
pourquoi attendre le moment du sommet de l'oci pour annoncer une rencontre Wade -opposition? Alioune tine a aussi parler du Thiade . est-ce-que quelqu'un qui n'arrive pas à gouverner démocratiquement dans son pays peut se permettre d'étre donneur de leçons dans un autre pays frère ? RESTONS SUR TERRE ET OUVRONS BIEN LES YEUX . JE DEMANDE A L'OPPOSITION DE NE PAS TOMBER DANS LE PIEGE .

7.Posté par deugdeug le 02/03/2008 15:26
Si le président a attendu ce moment pour accepter de dialoguer avec l'opposition c'est tout simplement pour lier la main à cette opposition et passer son fameux sommet OCI sans perturbations.
Si l'opposition accepte l'invitation, ils seront obligés de se tenir à carreaux en attendant que l'OCI passe.
Si l'opposition refuse, elle se met en mal avec le peuple qui va dire que c'est une opposition qui refuse le dialogue et qui cherche à saboter l'OCI.
Wade le peuple a compris ton jeu.

8.Posté par DEUG REK le 02/03/2008 16:00
WADE SAIT TRES BIEN QUE LES CAROTTES SONT DEJA CUITES POUR LUI ET SA FAMILLE

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State