Référence multimedia du sénégal
.
Google

[VIDEO] Près de 100 emigrants clandestins et passeurs interceptés

Article Lu 11675 fois

Près de cent personnes, incluant des candidats au voyage clandestin vers l'Europe et des passeurs, ont été interceptées au Sénégal lors de deux opérations distinctes samedi, a annoncé lundi le porte-parole de la police, le colonel Alioune Ndiaye. Une première opération a permis l'interception samedi en fin d'après-midi d'une pirogue de migrants transportant au total 87 personnes, "70 Sénégalais et 17 Gambiens", a expliqué le colonel Ndiaye.



L'embarcation "a été repérée en haute mer, dans les eaux territoriales, par l'avion de surveillance" du dispositif sénégalo-européen Frontex contre les migrations clandestines. Elle a été arraisonnée et "la Marine est allée (...) +cueillir+" les voyageurs, a-t-il affirmé.


Il a ajouté que dans le groupe, figuraient 75 aspirants à l'émigration qui ont été relâchés "puisque les clandestins eux-mêmes ne sont pas poursuivis".

Les douze autres occupants de la pirogue sont présentés comme "les membres de l'équipage et convoyeurs". Ces passeurs supposés ont été mis à la disposition du commissariat de police du Port de Dakar, où ils demeuraient détenus en attendant d'être déférés au Parquet, a-t-il poursuivi, en précisant qu'une enquête a été ouverte.

Selon lui, les migrants avaient embarqué dans la nuit du 16 août dans la localité de "Bamboucar, située dans le secteur de Sokone" (région de Fatick, centre-ouest).

Dans le cadre d'une opération séparée, la police a intercepté samedi "un groupe de sept personnes qui s'activaient pour un voyage clandestin", a encore révélé le colonel Ndiaye.

"Ce sont tous des Sénégalais, et il y avait deux femmes parmi eux. L'une d'elle a reconnu avoir reçu de l'argent pour organiser" la traversée illégale, a ajouté l'officier, qui n'a pas souhaité fournir d'autres détails.

Une enquête est également en cours sur cette seconde affaire, a-t-il simplement dit.


Selon la télévision publique RTS, les sept personnes ont également été mises à la disposition du commissariat de police du Port de Dakar. Une Sénégalaise lui a déclaré avoir perçu "550.000 FCFA (839 euros) par personne" pour organiser un voyage. Le nombre de candidats ayant payé cette somme n'a pas été indiqué.

Le Sénégal est l'un des principaux pays africains pourvoyeurs de migrants clandestins vers l'Europe et un important point de départ le long de ses plus de 700 km de côtes.

Le pays tente de freiner ces départs à travers des opérations dans le cadre de Frontex, auquel il a été associé en 2006, et en collaboration notamment avec l'Espagne. Dakar et Madrid ont annoncé récemment la prolongation de Frontex jusqu'en juillet 2008, en évoquant des "succès" enregistrés depuis sa mise en place.


Article Lu 11675 fois

Lundi 20 Août 2007





1.Posté par Ngouri le 20/08/2007 23:02
THIEUY SE ME GAR YI, BAYI LAINE DIEUL MBEUK BI, DOU SOLUTION

2.Posté par baba le 20/08/2007 23:13
sama mbakki senegalèyi bayi len guijgui bakhoul dè guen balma

3.Posté par Cheikh ba le 21/08/2007 18:19
il n'y a pas d'autres options!!!!! mo fii seuuusss

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State