Référence multimedia du sénégal
.
Google

[VIDEO] FILMEE PAR UNE CAMERA DE SURVEILLANCE: Pour rencontrer Wade Penda Kébé tente de s'immoler

Article Lu 17771 fois

Penda Kébé, la petite-fille de Me Wade qui a tenté de se suicider, avant-hier, devant la mairie de Rome en s’immolant, semble avoir prémédité son geste. Alors qu’elle tardait à rentrer en possession d’une somme d’argent que devrait lui remettre un proche collaborateur de son grand-père, elle avait prévenu des proches d’une telle initiative.



[VIDEO] FILMEE PAR UNE CAMERA DE SURVEILLANCE: Pour rencontrer Wade Penda Kébé tente de s'immoler
L’incident a eu pour cadre la devanture de la mairie de Rome où une Sénégalaise du nom de Penda Kébé s’est aspergée d’un liquide inflammable avant de s’immolant. Cette native de Kébémer, par ailleurs petite-fille du chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, a voulu accéder à la salle où son grand-père rencontrait, en sa qualité de président de la République et secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (Pds), en privé, des ressortissants du Sénégal à Rome. Mais, les mesures sécuritaires prises par la police italienne sont telles qu’il était impossible de franchir le cordon policier. Ce dispositif tient du fait qu’il a été annoncé à Rome une manifestation contre Me Wade. Selon les confidences faites par des témoins, Penda Kébé a voulu, «malgré les consignes, s’introduire dans la salle au moment où le chef de l’Etat s’était déjà installé». Ce que les policiers italiens n’ont pas accepté.



Devant le refus qui lui avait été signifié, «la femme est soudainement apparue sous les fenêtres de la mairie, avec ses vêtements trempés, aspergés d’un produit inflammable, auxquels elle a mis le feu avec un briquet qu’elle avait à la main», rapportent nos confrères de l’Agence France presse (Afp) et repris par le journal Le Monde. Il a fallu l’intervention des carabiniers (gendarmes italiens) qui étaient sur la place pour mettre fin au feu à l’aide d’un extincteur. L’attitude rebelle de Penda Kébé avait commencé dans la matinée, alors qu’elle avait vainement demandé à être reçue par le chef de l’Etat en se rendant à son hôtel. Ainsi, «elle avait commencé à crier», si l’on en croit un conseiller à l’Ambassade du Sénégal à Rome.

Si les motifs et les mobiles de cette action de Mme Kébé restent encore un mystère, il reste, selon des confidences de quelques-uns de ses amis, que la petite-fille de Me Wade avait juré de se suicider en se mettant le feu. Les raisons de cette décision sont liées à une affaire d’argent qui remonte à plus de deux ans. «Au moment où Momar Guèye était l’ambassadeur du Sénégal à Rome, un problème l’avait opposé à Penda Kébé. D’ailleurs, M. Guèye l’avait battue à ce moment jusqu’à ce que son épaule se déboîte. La fille décide alors de convoquer la presse italienne pour vilipender le diplomate. C’est à la suite d’une entreprise menée par ses proches que la dame s’est résolue à renoncer à faire des déclarations à la presse.» Cela, après que le diplomate a été relevé de ses fonctions. Malgré cet apaisement, le ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, avait été informé de cette situation et, d’après des personnes ayant été au cœur de cette affaire, «il a été décidé de dédommager la fille».

Ainsi, poursuivent nos interlocuteurs à qui Penda s’était confiée à l’époque, elle débarque à Dakar pour prendre l’argent qui lui avait été promis. Mais, un proche collaborateur de Me Wade qui était chargé de lui remettre l’enveloppe exige la présence de témoins. Cette condition posée par l’intermédiaire n’est pas gratuite car, dans le passé, «Penda Kébé avait fait main basse sur une somme de 10 millions de francs que Me Wade lui avait remis pour le compte des libéraux d’Italie», rappelle-t-on. Toujours selon nos interlocuteurs, Mme Kébé refuse d’accepter la présence de témoins pour recevoir l’argent qu’elle n’a pas, d’ailleurs, jusque-là, perçu. Et lors d’une discussion avec des amis sur ce sujet, elle a promis de se suicider. En effet, d’après les recoupements faits par quelques-uns de ses proches, on lie cette affaire à ce qui s’est produit jeudi dernier à Rome, parce que l’on estime que la volonté obsessionnelle de Penda Kébé à rencontrer son grand-père était l’unique moyen, pour elle, de rendre compte au Président Wade de la suite qui a été donnée à son affaire d’argent.

Actuellement, Penda Kébé souffre de «graves brûlures sur 70% de son corps», selon l’agence Ansa. Mais, une partie de la presse italienne avance un pourcentage de 40. Mme Kébé est internée dans un hôpital de Rome.

Source: Le Quotidien


Article Lu 17771 fois

Samedi 8 Décembre 2007





1.Posté par thug le 08/12/2007 22:00
tout ça c´est à cause de notre mauvais président
il n´aime pas les immigrés alors qu´il l´était.
wade c´est un faut

2.Posté par Holla le 08/12/2007 23:51
Je n'ai pas de pitié pour des personnes comme ça. Il y a des personnes qui vivent dans la merde en afrique, qui perdent des enfants et cie et qui n'en font pas tout un boucan!!!
Qu'on la laisse crevée...

3.Posté par coumbis le 09/12/2007 00:03
c'est triste de voir ces images en sachant qu'elle va être défigurée toute la vie et tout ça pour de la politique ça n'en vaut pas la peine mes pensée vont à sa famille

4.Posté par diallo le 09/12/2007 10:46
ca c'est une catastrophe

5.Posté par ibs le 09/12/2007 11:26
Penda Kébé racontée par ses proches : La «folle» au cœur d’or

Elle est de petite taille. De teint noir. La voix suave, malgré le ton ferme. De Penda Kébé, ses proches retiennent la femme caractérielle. D’une conviction militante sans faille. D’où le poste de chargé de la propagande qui lui a été confié au sein de la Fédération libérale d’Italie.

Elle a toujours clamé n’avoir qu’une seule idole : Me Wade. A ce dernier, elle est très liée. Un lien qui remonte au jour de sa naissance car, «le jour de mon baptême, Me Wade m’avait portée dans ses bras», se plaît-elle à raconter à ses amis. C’est cette relation filiale et affective, vieille des 41 ans vécus par Penda Kébé, à ce jour, qui dicte son engagement à côté du secrétaire général du Pds.

Parler d’elle est une chose aisée chez la communauté sénégalaise vivant en Italie. «Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle se manifeste par un caractère impulsif», juge-t-on. Cette peinture de Penda Kébé résume ses relations avec ses concitoyens. «Vous ne compterez pas beaucoup de Sénégalais avec qui elle n’a pas eu de problèmes personnels. Son penchant à dire les choses crues, comme elle le sent, est à l’origine de son différend avec la plupart des hommes et femmes», témoigne-t-on. Et de rappeler la dernière scène qu’elle avait servie au Consulat général de Milan. «Ce jour, elle avait voulu forcer le passage pour accéder au bureau du Consul. Devant le refus qui lui a été opposé par la secrétaire, elle a créé un boucan de sorte que le Consul, Abdoul Ahad Sourang, était obligé d’appeler la Police. En effet, les limiers italiens ne se sont pas fait prier pour la ligoter et l’embarquer dans leurs locaux où elle a passé plus de 24 heures.»

Non contente de cette correction, elle récidive quelques jours après en ameutant les alter-mondialistes pour un sit-in au sein de la représentation diplomatique de Milan. L’une des dernières frasques de cette dame mariée et mère de trois enfants, tous vivant en Italie, a été faite lors de la dernière visite du ministre des Sénégalais de l’Extérieur, Aminata Lô. Devant l’assistance, Penda Kébé a pris la parole pour tailler des habits «d’ignorante» au ministre devant ses collaborateurs. Auparavant, l’on confie qu’elle avait fait de même quand il s’était agi, pour l’ancien numéro 2 du Pds, Macky Sall, de procéder au renouvellement des instances libérales en Italie. «Ce jour-là, elle a publiquement demandé à l’ancien Premier ministre de faire partir le Consul, Sourang. Devant le rappel à l’ordre de Macky Sall sous peine d’être expulsée, elle jure de continuer son speech sinon, la réunion ne se terminera pas. Il a fallu l’intervention de Aliou Sow pour qu’elle revienne à de meilleurs sentiments.»

Selon des témoignages recueillis en Italie et au Sénégal, les agissements de Penda Kébé sont à mettre dans le registre «d’un déséquilibre mental». Car, l’on souffle que le seul regard perçant de la femme, la violence et la vulgarité avec lesquelles elle se comportait avec les gens attestent qu’elle n’a pas un esprit aussi rationnel que celui des hommes normaux.

A l’opposé de cette acariâtre peinte en «folle heureuse», dort en elle une femme au cœur d’or. D’ailleurs, lors d’un bref séjour en Italie, il y a plus d’un an, il nous a été donné de découvrir une Penda Kébé très accueillante et très disponible. Très prompte à servir. En effet, les mourides vivant en Italie n’en diront pas moins car, à l’occasion du grand Magal de Touba, «elle se plait à faciliter le déplacement des talibés au Sénégal par une subvention, de sa propre proche, des billets d’avion. La générosité est une de ses qualités majeures, en ce sens qu’elle peut partage tout ce qu’elle a dans la main». Les nouveaux émigrés de Brescia, une ville où elle vit depuis plus de dix ans, ont toujours bénéficié de son soutien. Cela, à l’aide de ses revenus tirés de son propre business.


Ndiaga NDIAYE

6.Posté par modou le 10/12/2007 16:36
na deeh dafa dafa reew lool

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State