Référence multimedia du sénégal
.
Google

[VIDEO] Deux terroristes d'Al-Qaïda en fuite au Sénégal après avoir tué une famille française en Mauritanie: La Gendarmerie nationale se mobilise

Article Lu 12133 fois

Deux des trois Mauritaniens en fuite au Sénégal après avoir tué lundi quatre touristes français à Aleg (250 km à l'est de Nouakchott) sont proches d'un groupe terroriste islamiste affilié au réseau Al-Qaïda, ont indiqué mardi soir les autorités mauritaniennes. Parmi les trois auteurs de l'attaque figurent "deux jeunes Mauritaniens qui sont soupçonnés d'appartenance à des groupes extrémistes salafistes", a annoncé le parquet général de Nouakchott dans un communiqué.



Les trois hommes ont attaqué lundi un groupe de cinq touristes français à une vingtaine de kilomètres d'Aleg. Quatre d'entre eux ont été tués, le cinquième, blessé par balles, a été évacué à Dakar. Les agresseurs ont pris la fuite vers la frontière sénégalaise et le gouverneur de la région de Brakna, où s'est produit l'attaque, a annoncé mardi soir qu'ils avaient "traversé la frontière".

"Les autorités sénégalaises sont mobilisées et les fugitifs seront sans doute arrêtés s'ils sont encore sur leur territoire", a déclaré le gouverneur régional Sidi Mouloud Ould Brahim à la radio nationale.

"Nous avons reçu des informations a ce sujet et avons déployé des forces dans la région nord", a déclaré à l'AFP le commandant Daouda Diop, chargé de la communication de la gendarmerie sénégalaise.



Deux des trois agresseurs avaient été arrêtés en 2006 pour appartenance présumée au Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) algérien, rebaptisé depuis Branche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (BAQMI).

L'un des deux hommes a été libéré sans inculpation alors que l'autre a été acquitté de l'inculpation d'appartenance à un réseau terroriste. Le parquet a fait appel et l'affaire demeure devant les tribunaux.

Le parquet rappelle par ailleurs que le deuxième homme "avait suivi des entraînements militaires (du GSPC) à l'extérieur du pays".

"Une des personnes interrogées avait été condamnée à deux ans de prison avec sursis en 2006 à Nouakchott pour appartenance à un groupe terroriste", a ajouté l'autorité judiciaire.

Il s'agit, selon le gouverneur de Brakna, de Mohamed Elmoustapha Ould Abdel Kader, surnommé "Abou Elghassem".

Le touriste français blessé, un septuagénaire touché par une balle à la jambe gauche, a été transféré dans un hôpital de Dakar. Selon l'ambassadeur de France à Dakar, Jean-Christophe Rufin, sa vie n'est pas en danger et son rapatriement en France est prévu pour mercredi.

Les corps des Français tués, transférés lundi à Nouakchott, devaient être transportés mardi soir ou mercredi à Paris.

Mardi matin, le ministère français des Affaires étrangères a précisé que les Français tués étaient les fils adultes du septuagénaire blessé, le frère de ce dernier ainsi qu'un ami de la famille.

Ce drame intervient moins d'une dizaine de jours avant le départ du rallye-raid Dakar-2008, qui prévoit cette année neuf étapes en territoire mauritanien.

En 2007, des menaces du GSPC algérien avaient conduit les organisateurs du rallye à annuler les deux étapes prévues entre Nema et Tombouctou (Mali).

Trois membres présumés de ce groupe terroriste avaient été brièvement détenus trois jours avant l'arrivée du rallye dans le pays.

Début juin 2005, le GSPC algérien avait mené une attaque contre une base militaire dans le nord-est mauritanien, faisant 15 soldats tués et 17 blessés.

En avril 2005 et juin 2006, les autorités mauritaniennes avaient procédé à deux vagues d'arrestations contre les membres présumés du GSPC, arrêtant au total plus de 30 suspects.

Source: AFP

Article Lu 12133 fois

Mercredi 26 Décembre 2007





1.Posté par joe sylla le 26/12/2007 11:26
al qaida khana ce sera o sommet de l oci kil se feront connaitre une new fois o senegal mais nak attends senegal c pas arabie ni afghanistan ni pakistan on ous attend de pied ferme

2.Posté par joe sylla le 26/12/2007 11:27
waw mé si ben laden eté o fouta nak si dina garaw dé

3.Posté par AC le 26/12/2007 12:03
Les salafistes ne cherchent pas à islamiser le monde. Leur première préoccupation est de "purifier" l'Islam par l'application stricte de la charria. Ils veulent l'éradication du soufisme qu'ils considèrent comme la source de la décadence du monde musulman. Ils n'accepteront
jamais cette forme d'Islam.

Toutes les confréries sénégalaises sont soufistes. Tôt ou tard les salafistes s'attaqueront aux familles maraboutiques.

Et pour le faire ils disposent de beaucoup de "talibés" sénégalais illettrés qui ont été éduqués à la violence dans les daras. Tous ces enfants sont facilement manipulables et croiront mériter leur paradis en commettant un massacre.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State