Référence multimedia du sénégal
.
Google

[ VIDEO] Abdoulaye Wade en audience avec Nicolas Sarkozy

Article Lu 1722 fois

Le Chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade a déclaré hier lundi sur le perron de l’Elysée qu’il n’avait pas du tout l’intention de tendre la perche à l’opposition. Et qu’il va composer avec les partis et coalitions présents à l’Assemblée nationale. Me Abdoulaye Wade ne s’est pas en outre privé de charger les partis du Front Siggil Sénégal qu’il assimile à une opposition non significative. Ce, juste après son audience avec son homologue français Nicolas Sarkozy.



En effet, le Président a qualifié les partis d’opposition qui ont boycotté les dernières élections législatives "d’opposition non significative". Tournant en dérision les partis du Front Siggil Sénégal, il a déclaré que certains représentent à peine 1 à 2%. "Je vous renvoie aux chiffres", a-t-il confié à la presse. Avant d’ajouter : "ils refusent d’aller au combat", faisant allusion au boycott des élections législatives". Pour Me Wade, il s’agit de composer avec les partis d’opposition présents à l’Assemblée nationale. "Je vais gouverner avec l’opposition qui est à l’Assemblée nationale". Pour lui, la question de la légitimité ne se pose pas car "il y a 12 partis à l’Assemblée nationale sur les 13 qui se sont présentés aux élections".

Auparavant, Me Wade a rendu compte du contenu de l’audience qu’il a eue avec le Président français Nicolas Sarkozy. Et c’est pour dire que "le problème avec la France, c’est qu’il n y a pas de problème". Il a déclaré être tout à fait en phase avec son homologue français. "Nous nous sommes déjà rencontré au G8 et il y a de grandes convergences". Entre autres points de convergence, il évoque la nécessité de se parler avec franchise et de respecter ses promesses". Me Wade de lancer "l’Afrique n’est pas malade même s’il y a des maladies", déclare-t-il en prônant un dialogue avec cette Afrique-là. Me Wade a cité aussi quelques projets dont la constitution d’une grande muraille verte pour arrêter la progression du désert du Sahara et le financement de bassins de rétention, comme centres d’intérêts crédibles des pays développés.

XIBAR.NET

Source: RTS 1 / Nettali

Article Lu 1722 fois

Mardi 12 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State