Référence multimedia du sénégal
.
Google

VENU DEMANDER SA MAISON «JAXAAY» À WADE AU PALAIS Abdou Salam Sima a été arrêté et placé en garde-à-vue

Article Lu 1844 fois

Abdou Salam Sima ne comprend pas que les élections aient été reculées à cause des inondations, que l’argent du contribuable ait été utilisé pour construire des maisons de recasement, et que lui dont la maison a été inondée, ne bénéficie toujours pas de ces maisons du fameux Plan «Jaxaay». Après plusieurs mois de grève de la faim, il s’est rendu au palais pour se faire entendre. Mais il a été cueilli et placé en garde-à-vue au commissariat central.



Après plusieurs mois de grève de la faim sans réaction des autorités sénégalaises, M. Abdou Salam Sima a décidé de changer de stratégie. Sa place habituelle, qui fait face à la Biscuiterie Médina sur l’Avenue Bourguiba, ne lui convient plus. Hier matin, il s’est réveillé et a décidé d’aller à la Rts pour faire connaître son histoire. N’y parvenant pas, il est tout simplement parti au palais de la République. Histoire de se faire remarquer, pour enfin demander «à Me Wade de le recaser comme prévu dans une des maisons du Plan Jaxaay». Malheureusement pour lui, il a été cueilli par les policiers et conduit au commissariat central. Il a été gardé à vue par les policiers qui comptaient le libérer le soir même. Mais aux dernières nouvelles, M. Sima souhaiterait être déféré au parquet pour être jugé et rétabli dans ses droits.

Son histoire n’est pas loin de celle de cet intrus qui avait fait irruption dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale brandissant un sac de riz vide. M. Sima a été expulsé des sites de recasement du plan «Jaxaay» en juillet 2007. A l’époque, on lui avait remis 180 000 francs en tant que propriétaire. Avec la promesse de lui donner une maison dans le cadre du plan «Jaxaay». Mais depuis lors, il a été comme oublié. Il a observé une grève de la faim du 1er au 4 août 2007. Mais sans suite. Sa famille a volé en éclats, ses enfants et son épouse sont partis chez sa belle-famille à Guédiawaye, alors que lui, est resté à «Guinaw-Rails» dans les maisons inondées. Voyant sa situation se dégrader, il a décidé d’entamer une grève de la faim pour obtenir gain de cause.

Source: L'observateur

Article Lu 1844 fois

Samedi 3 Mai 2008





1.Posté par boydkr le 03/05/2008 23:10
diadeuf man nonou la
yalla na la yalla diapalé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State