Référence multimedia du sénégal
.
Google

VENTE DE CARTES DE VŒUX ET PRODUITS UNICEF 2007-2008 : Plaidoyer de Mme Viviane Wade en faveur des enfants de la rue

Article Lu 1412 fois


VENTE DE CARTES DE VŒUX ET PRODUITS UNICEF 2007-2008 : Plaidoyer de Mme Viviane Wade en faveur des enfants de la rue
La Première dame du Sénégal, Mme Viviane Wade, a présidé hier la cérémonie officielle de lancement de la campagne de vente de cartes de vœux et produits Unicef 2007-2008. Elle a saisi cette occasion pour faire un plaidoyer en faveur des enfants de la rue. Le film projeté lors de la cérémonie officielle de lancement de la campagne de vente de cartes et de produits de l’Unicef a montré les conditions dramatiques des enfants de la rue.

« Ce film doit inspirer tout le monde à la mobilisation pour retirer ces enfants de la rue et des plages », a dit le président du Parlement des enfants de la région de Dakar, Mamadou Youck. Selon lui, les conditions des enfants sont dramatiques.

« Aussi, faut-il acheter des milliers de cartes, afin de voir ces enfants s’épanouir », a-t-il invité. En effet, les statistiques démontrent aujourd’hui que le nombre d’enfants qui sont dans la rue aussi bien à Dakar et qu’à l’intérieur du pays et dont les conditions de vie ne cessent de se dégrader, ne se compte pas.

Et ne s’est-on pas donc étonné de voir le thème de l’année précédente, « Retrait et insertion des enfants de la rue », reconduit pour la seconde fois, dans l’unique but d’inviter les autorités à se pencher résolument sur la situation difficile des enfants de la rue, afin de lui trouver des solutions idoines. D’ailleurs, devant les personnalités présentes à cette cérémonie, le président de l’association « Les enfants d’abord », Cheikh Hamidou Kane, a souligné que la situation des enfants de la rue dans notre pays est insupportable. « Le Sénégal, avec tous ses amis, a décidé de susciter un puissant mouvement social destiné à retirer cette frange de notre population des rues, pour insérer ces enfants dans des milieux plus favorables, plus sains où ils pourront s’épanouir, à savoir leurs familles, les lieux et institutions qui dispensent une éducation religieuse et scolaire », a indiqué Cheikh Hamidou Kane.

Le représentant de l’Unicef, Ian Hopwoop a, pour sa part, réitéré l’engagement de son organisme à accélérer le processus d’insertion des enfants. Cependant, il n’a pas manqué d’insister sur le volet lié à la prévention pour combattre le fléau. « L’un des défis majeurs de cette politique est la prévention. Nous devons renforcer la loi, sensibiliser les chefs religieux et mobiliser les associations, pour un passage à l’échelle de la lutte », a fait comprendre Ian Hopwoop. Le ministre de la Solidarité nationale, Mme Fatou Binetou Taya Ndiaye (dont le département a commandé 500 cartes), a convié toutes les bonnes volontés à plus d’actions en faveur de cette catégorie de la population. « Il faut regarder les enfants de la rue avec le cœur. C’est en ce moment-là qu’on peut se rendre compte de leurs conditions inhumaines. Nous allons, dans les limites de nos possibilités, soutenir les associations et les autres partenaires pour améliorer les conditions de vie de ces enfants », a dit le ministre Fatou Taya Ndiaye. Sa collègue de la Famille et de l’Entreprenariat féminin, Awa Ndiaye envisage, quant à elle, d’organiser des assises sur les enfants de la rue, pour cerner les problèmes et proposer des solutions pour éradiquer ce phénomène social. Cette cérémonie de lancement a donné l’occasion à la Première dame du Sénégal, Mme Viviane Wade, de faire un véritable plaidoyer en faveur de cette couche déshéritée de la population. Ainsi, a-t-elle plaidé pour un déroulement des plans d’action devant ouvrir de nouvelles perspectives pour ces enfants marginalisés. « Les conditions de ces enfants sont contraires à nos valeurs sénégalaises de partage et de solidarité ».

Pour Mme Viviane Wade, ces images sont choquantes « parce qu’elles mettent en relief la détresse de ces innocents ». A-t-elle aussi invité au renforcement de la mobilisation à tous les niveaux. « Mais également, à une saine prise de conscience à leur endroit. Profitons des actions à l’image de cette vente de cartes de vœux et de produits de l’Unicef, pour mieux les aider. Ces enfants en ont réellement besoin et en achetant des cartes, nous contribuerons à la protection de leurs droits et nous leur donnerions aussi un espoir certain », a plaide Mme Viviane Wade.

Source: le Soleil

Article Lu 1412 fois

Mercredi 21 Novembre 2007





1.Posté par Ramatoulye NDIAYE le 21/11/2007 11:27
MERCI MADAME ; CONTINUEZ AINSI !!! SURTOUT NE VOUS DECOURAGEZ POINT.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State