Référence multimedia du sénégal
.
Google

VENTE DE BIENS APPARTENANT A AUTRUI Sada Ndiaye député et ancien Dg de la Sicap risque d’être traduit devant le tribunal

Article Lu 11756 fois


Une plainte portant sur une affaire de vente de biens appartenant à autrui pourrait dans les prochains jours atterrir sur le bureau du procureur de la République. Visé dans cette affaire, Sada Ndiaye l’ancien Directeur général de la Sicap et actuel député, risque d’être traduit devant le tribunal . L’objet du contentieux concerne un terrain de 2 800 mètres carré appartenant aux résidents de la Sicap que Sada Ndiaye a cédé à l’importateur de riz Bocar Samba Diéye moyennant le versement d’une somme estimée à 50.400.000 francs.
L’Assemblée nationale voterait-t-elle la levée de l’immunité diplomatique du député Sada Ndiaye ? En effet, le député libéral est au centre d’une plainte qui ne devrait pas tarder. Selon toute vraisemblance, le procureur sera saisi dans les prochaines heures. Et comme le stipule la loi seule la levée de son immunité pourrait permettre au député Sada Ndiaye de répondre des faits pour lesquels il est poursuivi. Une plainte qui fait suite à une pétition signée par le collectif des résidents des Sicap Karack, Amitié et Baobab pour dénoncer la vente illégale de leur terrain d’une superficie de 2 800 mètres carré par l’ancien Directeur général de la Sicap. Un bien vendu à l’homme d’affaires Bocar Samba Diéye à 50 400 000 F Cfa. Et de sources officielles, « la Sicap a été saisie d’une lettre par voie d’huissier en date du 29 Mai 2007 et envoyée par les avocats Mes Jacques Baudin, Clément Bruce Benoît, Moustapha Mbaye, Souleye Mbaye…dénonçant les visés mercantiles de la Sicap ». Sur le plan directeur des Sicap, il était mentionné que le terrain devait servir à la construction d’équipements collectifs destinés aux résidents ou à la voirie. Notamment la réalisation de la deuxième Allée Seydou Nourou Tall. Cinquante ans après, la Sicap sous le magistère de Sada Ndiaye a vendu le site « à vil prix » font savoir les avocats chargés dans cette affaire de défendre les intérêts des Sicapois . Par conséquent, ils(les résidents) ont décidé de reprendre par les moyens légaux, le terrain vendu par la Sicap. Pour les habitants des Sicap, le terrain ne peut en aucune manière être utilisé pour des constructions à usage d’habitation. Pour récupérer ce qu’ils considèrent comme leur bien, les résidents n’ont pas lésiné sur les moyens. Ils ont promis de mener des campagnes de sensibilisation auprès des autorités religieuses. Quant à l’importateur de riz Bocar Samba Dièye, il se trouve dans l’impossibilité de démarrer des travaux sur le site. Il est également à signaler qu’en sus du terrain opposant les habitants des Sicap à leur ancien directeur, l’Eglise située en face a failli connaître le même sort. Puisqu’une bonne partie de son titre foncier a failli être englobé dans la vente. Et cela n’eût été la diligence avec laquelle les responsables de l’Eglise ont agi. Ils avaient à l’époque sollicité les services d’un géomètre pour fixer les limites de leur terrain et procéder à l’édification d’un mur de clôture. L’ancien Directeur général de la Sicap joint au téléphone s’est déchargé sur la société qu’il a dirigée pendant plusieurs années, « acheter et vendre, c’est la mission première de la Sicap. Et tout ce que j’ai fait là-bas je l’ai fait conformément à la loi. Le terrain en question appartient au patrimoine de la Sicap. La Sicap ne peut pas vendre ce qui ne lui appartient pas. Ce n’est pas une affaire de lobbying. Je ne sais même pas à qui l’on a vendu le terrain. Ce n’est pas une affaire de Sada Ndiaye. J’ai agi en ma qualité de Directeur général de la Sicap. Et il n y a pas de problème. Les hommes passent et les Institutions restent. Maintenant c’est à la Sicap de s’expliquer comme les habitants envisagent de déposer une plainte. Il ne faut pas personnaliser l’affaire ». Une affaire qui pourrait dans les prochains jours prendre une dimension insoupçonnée jusque-là

Source: L'observateur

Article Lu 11756 fois

Lundi 19 Mai 2008





1.Posté par ly le 06/07/2009 19:10
ki dou rous thipiri.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State