Référence multimedia du sénégal
.
Google

Union Africaine : Le Gabonais Jean Ping élu à la présidence de la Commission...

Article Lu 1569 fois


Le Gabonais Jean Ping a été élu hier au premier tour, par les Etats membres de l’Union africaine pour succéder à Alpha Oumar Konaré à la tête de la Commission.

Addis-Abeba - Les 53 Etats membres de l`Union africaine (Ua) réunis en sommet à Addis-Abeba ont désigné hier le Gabonais Jean Ping pour succéder à Alpha Oumar Konaré à la tête de la Commission de l`organisation continentale, a appris l`Afp de sources diplomatiques. M. Ping, ministre des Affaires étrangères et vice-premier ministre du Gabon, était donné favori dans la course à la succession de M. Konaré qui préside la Commission de l`Ua depuis 2003 et qui souhaitait quitter son poste.

"L`élection de M. Ping a eu lieu au premier tour, les chefs d`Etats procèdent maintenant à l`élection du vice-président", a indiqué un diplomate à l`Afp.

Cette élection est intervenue après l`étude hier matin en séance à huis clos d`un rapport d`audit très critique sur le fonctionnement de la Commission de l`Ua, organe exécutif de l`organisation, et la gestion de l`institution. "Je sais bien les qualités qu`il a. Il est capable de représenter l`Afrique toute entière. On va collaborer avec lui pour arriver à conclure l`espoir de l`Afrique : la réalisation des Etats unis d`Afrique", a indiqué Ali Triki, ministre libyen des Affaires africaines. "La priorité pour lui c`est de continuer de travailler pour la création d`un gouvernement de l`Union comme étape à la création des Etats unis d`Afrique", a-t-il insisté.

Outre Jean Ping, deux autres candidats étaient en lice pour le poste de président de la Commission de l’Ua. Il s’agit du Sierra léonais Abdulai Osman Conteh, juge en chef de Belize, en Amérique du Sud et de la Zambienne Inonge Mbikusita Lewanika, ambassadrice de son pays aux Etats-Unis.

M. Ping bénéficiait notamment du soutien de la quasi-totalité des blocs régionaux. Outre l’Afrique du Centre, qui a présenté sa candidature, il avait recueilli l’appui des pays de l’Afrique de l’Ouest et de ceux de l’Afrique de l’Est.

Même l’Afrique du Nord, qui semblait hésitante, a finalement porté son choix sur lui et seule l’Afrique australe, notamment l’Afrique du Sud, avait adopté une attitude de franche hostilité par rapport à Jean Ping.

Ayant constaté que son candidat, Dr Ali Triki, était forclos pour avoir déposé sa candidature en retard, la Libye a porté finalement son choix sur Jean Ping.

M. Konaré avait annoncé son départ de longue date, mais il avait été repoussé en raison des débats internes à l`UA sur la constitution des "Etats unis d`Afrique et du gouvernement de l`Union" et la réforme des institutions.


AFP

Article Lu 1569 fois

Samedi 2 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State