Référence multimedia du sénégal
.
Google

Une malade mentale de 13 ans enlevée puis séquestrée pendant plusieurs jours

Article Lu 1668 fois

Une malade mentale âgée de 13ans a été enlevée puis séquestrée pendant plusieurs jours par un individu âgé juste de 29ans. Pour l’heure on ignore les motivations de l’individu qui a été arrêté par la gendarmerie de Kédougou. En effet, aucune trace de viol ou d’attouchement sexuel n’a été relevée sur la malade mentale. L’auteur de cet enlèvement suivi de séquestration a été expédié à la maison d’arrêt et de correction de Tamba.



À Kédougou, on continue de spéculer sur ce cas d’enlèvement suivi de séquestration qui continue de défrayer la chronique. En effet, ici on ne comprend pas la cruauté dont a fait montre le sieur Saliou Diallo qui non content d’enlever une malade mentale âgée juste de 13 ans, l’a séquestrée pendant des jours en la privant de nourriture. Que voulait réellement le sieur Saliou Diallo ? Car, s’il est constant qu’il y a eu enlèvement, il reste également constant qu’aucune conjonction sexuelle n’a eu lieu entre Saliou Diallo et la malade mentale. Les faits remontent au soir du 27 avril dernier lorsque A Diallo, âgée de 13 ans et ne jouissant pas de toutes ses facultés mentales, a subitement disparu. Les recherches entreprises par ses parents pour la retrouver n’ayant produit aucun résultat probant, l’affaire est confiée à la brigade de gendarmerie de Kédougou. Les hommes du commandant Assane Niang, après d’intenses recherches menées sur toute l’étendue du territoire départemental de Kédougou, réussissent à localiser la jeune déficiente mentale dans une maison située au quartier Dingués de Kédougou. L’occupant de la maison, en l’occurrence le sieur Saliou Diallo, est également arrêté par les gendarmes. Sur les motivations de son acte, Saliou Diallo a simplement laissé entendre qu’elle a rencontré la déficiente malade traînant dans les rues avant de l’obliger à le suivre jusque chez lui tout en lui interdisant de crier. Pendant que Saliou Diallo subissait le feu roulant des questions des enquêteurs, la déficiente mentale était, de son côté, placée sous surveillance médicale pour voir si elle n’a pas été violée. Fort heureusement, aucune trace de viol ni d’attouchements sexuels n’a été relevée, au grand soulagement des parents de A.D

Source: L'observateur

Article Lu 1668 fois

Jeudi 15 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State