Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Une Brésilienne met sa virginité aux enchères sur Internet

INSOLITE - Prostitution, altruisme ou grosse bêtise? Une jeune fille a décidé de monnayer sa première fois...

La «première fois». Qui ne se souvient pas de sa première fois? C’est le genre d’événement qui, lorsqu’il se produit - si jamais il se produit - laisse quelques souvenirs. Bons ou mauvais d’ailleurs.



Une Brésilienne met sa virginité aux enchères sur Internet
Pour sa grande première, une jeune Brésilienne de 20 ans a décidé de s’offrir au plus offrant, rapporte le Huffington Post ce jeudi. Sur un site, les personnes intéressées peuvent ainsi enchérir pour espérer remporter le gros lot déflorer la jeune fille. Moral ou pas, la Brésilienne se défend en expliquant qu’une partie de l’argent récolté sera reversé, via un ONG, à des mal-logés de Santa Catarina, d’où elle est originaire.

«Je suis une fille romantique»

Si les enchères se terminent le 15 octobre, cette affaire a en fait débuté il y a deux ans. Catarina Migliorini a alors été choisie par un réalisateur australien, pour intégrer un documentaire un peu spécial. Intitulé Virgins Wanted, il est basé sur sa vie avant et après cet événement. Du coup, voyages et séances photos s’enchaînent pour la jeune femme qui touchera, au terme de ce projet, 20.000 dollars ainsi que 90% de la somme récoltée pendant les enchères.

Et pour elle, pas de souci majeure avec idée. «Je vois ça comme un business. C’est une opportunité qui m’est donnée de voyager, d’être dans un film. Si vous ne faites ça qu’une fois dans votre vie, vous n’êtes pas une prostituée, c’est comme prendre une photo incroyable. Ça ne fait pas de vous un photographe», explique-t-elle. «Je suis une fille romantique avec un grand cœur qui croit en l’amour».
En 2009, une autre jeune femme avait également décidé de vendre sa virginité. Mais Nathalie Dylan n’avait pas eu recours aux enchères. Elle avait alors fixé le prix à 3,7 millions de dollars. On ignore si elle a trouvé preneur. Et le phénomène semble de plus en plus fréquent, puisqu’en 2010, une étudiante néo-zélandais de 19 ans avait elle aussi eu recours aux enchères sur Internet. Elle avait quant à elle trouvé quelqu’un pour lui «payer» sa virginité 32.000 dollars.

Sans préservatif et dans un avion

Du côté de Catarina Migliorini, les enchères sont pour l’instant grimpées à 190.000 dollars. Et c’est un Américain qui tient la corde. S’il gagne, il devra subir un test de dépistage de MST, puisque «cette première fois» pas comme les autres, se déroulera sans préservatif et dans un avion. Une façon de contourner la loi sur la prostitution, lors d’un vol entre l’Australie et les États-Unis.

A noter qu’un jeune homme russe, Alex Stepanov, fait également partie du documentaire. Et vend, lui aussi, sa virginité. Sauf qu’avec 1.300 dollars d’enchères, il a pour l’instant moins de succès que sa collègue féminine et se dirige donc vers une première fois au rabais. Mais il paraît que les premières fois ne sont pas toujours les meilleures.

20 minutes M.Gr.

Jeudi 25 Octobre 2012




1.Posté par vymeuz le 15/01/2013 10:52
mé kèski é lorigine d cela

Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés