Référence multimedia du sénégal
.
Google

Un surplace budgétaire

Article Lu 1843 fois

Prendre le budget de deux ministères anciens, les additionner puisque de deux départements distincts dans l’ancien exercice il ne s’agit plus que d’un, et annoncer fièrement une hausse. L’exercice est périlleux mais on y verrait que du feu, si le principal concerné le ministre Mamadou Lamine Keita n’avait pas levé un coin du voile.



Un surplace budgétaire
De prime abord, voir le nouveau budget alloué à la jeunesse, au sport et aux loisirs laisse croire qu’il y a une hausse conséquente : plus de 4 milliards qui portent l’enveloppe de 8 à 12 milliards.

Mais à y regarder de près, cette hausse de 4 milliards, 489 millions et 431 mille francs qui constitue en valeur absolue une augmentation de 54,98 % n’en est pas réellement une. Le rattachement du département de la Jeunesse à celui du Sport et des Loisirs est à l’origine de la hausse de 54,98 % en valeur relative et de 4. 489.431. 620 en valeur absolue du nouveau budget dudit ministère qui s’élève à 12 milliards, 654 millions, a expliqué, mardi aux députés, le ministre Mamadou Lamine Keita.

’’L’origine de cette hausse découle de la fusion de deux anciens ministères alors que la référence en la matière est l’ancien budget de la jeunesse et de l’emploi des jeunes’’, a indiqué Mamadou Lamine Keita après la lecture du rapport de son passage devant la commission.L’ancien budget était de 8 milliards 165 millions de FCFA et la hausse de 4 milliards 489 millions qu’il enregistre correspond au budget qui était réservé au Sport et aux Loisirs lors de la précédente gestion. Il constituait 0,04 % du budget national du précédent exercice.

Au total, le budget du ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs est arrêté à 12 milliards 654 millions 584 mille francs répartis entre les dépenses de personnel (2 milliards, 459 millions), de fonctionnement (2 milliards, 765 millions) et de dépenses de transfert (1milliard, 447 millions).

Le reste de l’enveloppe proposé pour prendre en charge la politique nationale en matière de jeunesse, de sport et des loisirs est constitué de 5 milliards, 482 millions que constituent les dépenses en capital et de dépenses de transfert de capital estimées à 500 millions.

La séance plénière d’examen du budget du ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs a été l’occasion pour les députés d’attirer surtout l’attention de Mamadou Lamine Keita sur l’état des infrastructures sportives, notamment les stades régionaux ou départementaux qui sont dans des états de délabrement avancés.

Source Sununews.com

Article Lu 1843 fois

Mercredi 11 Novembre 2009





1.Posté par dof le 12/11/2009 00:02
Keita sa data yaye avec ta belle mere qui au cité enseigengant vous etes des salos

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State